YHWH vengera le sang des saints sur notre race perverse et corrompue

Conformément à la prophétie du Seigneur Yeshoua, les nations, les païens vont s’établir à Jérusalem, et ce sera le commencement de leur règne jusqu’à ce qu’il soit accompli. Depuis cette époque, jusqu’à nos jours, Jérusalem est essentiellement peuplé de païens. La destruction du temple de Jérusalem va marquer le transfert de l’autorité religieuse des grands-prêtres aux rabbins.

Établissement du règne des nations, des païens sur la terre

En effet, dès l’an 70 après Yeshoua Le Mashiah, après la période glorieuse de l’Église du Mashiah, le jugement de Jérusalem va intervenir pour marquer un autre tournant dans l’histoire de la civilisation humaine. Une fois encore, cette fois la dernière avant la fin, le Seigneur Élohim va livrer son peuple au pouvoir d’une race inique qui va établir et étendre son institution dans le monde pendant une période marquée par Élohim lui-même, qui reste Souverain dans l’histoire. Le règne de l’Église ayant fait beaucoup de mal au royaume des ténèbres, le méchant va profiter de cette période qui lui est accordée pour déployer toutes ses ruses afin de perdre le maximum d’humains possible pendant le temps très court qu’il lui reste avant la fin de toutes choses et le jugement final. « C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a très peu de temps. » Apocalypse 12:12.

Culte païenCe peuple habité d’une essence meurtrière et criminelle, n’ayant rien à voir avec YHWH le Élohim d’Israël, va détruire Jérusalem et les Juifs, avec toute la haine qui caractérise la nature animale, et va se développer sur la terre à partir de l’an 70 après Yeshoua Le Mashiah. Il aura pour chef Satan qui sera représenté par une institution humaine bien organisée. Et comme la capitale spirituelle du royaume d’Élohim, du gouvernement d’Élohim sur la terre au temps de l’Église glorieuse était Jérusalem (lieu à partir duquel va partir le mouvement puissant qui va convertir des multitudes à la vie d’Élohim), les païens détruiront cette ville pour marquer la transition. Et puisque le règne change de camp (selon le plan souverain d’Élohim et conformément à sa Justice), la capitale spirituelle du monde, deviendra Rome.

C’est pourquoi c’est dans cette ville que sera établi le sanctuaire du représentant humain du prince du monde, du chef spirituel du système du monde. C’est là dans cette ville que va se révéler l’”autre église” prostituée, la grande prostituée, la mère des prostitutions et des abominations de la terre, qui fera boire à toutes les nations de la terre du vin de sa furieuse prostitution. C’est de ce point que partira le mouvement redoutable qui va soumettre toutes les populations de la terre au culte de la matière, à une conscience corrompue, au culte de Lucifer. D’où probablement, l’expression : « tout chemin mène à Rome ». Ainsi, tout part de Rome, et tout va vers Rome. Toutes les consciences se rencontrent dans la même essence : celle du chef qui se déploie à partir de Rome au travers de sa représentation physique, lui qui est le fondement et l’âme du système politique, économique, social et même religieux du monde. Et la prophétie s’accomplit : « Il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. » Apocalypse 13:7. Et encore : « Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. » Apocalypse 17:13. Le système mis en place à Rome sera une réplique conforme du système qui a régné à l’époque de Caïn/Caen, père des païens, et qui devra se développer pour atteindre les proportions qu’on lui connaît aujourd’hui. Il aura donc aussi pour principes fondamentaux le mépris de l’autorité divine, le mépris des valeurs sacrées et le culte de la matière, mais cette fois-ci avec un mode de déploiement universel et surtout à très grande vitesse.

Voici comment le méchant s’y prendra sur le plan religieux : pour blasphémer Élohim, son nom (le Mashiah), son temple (l’Église) et ceux dont la demeure est au ciel (les saints, les Chrétiens), il introduira dans son règne de manière officielle :

  1. Un « autre évangile », celui qui menaçait déjà de se prononcé au temps de la Gloire de l’Église de Yeshoua et pour lequel l’heure de l’entrée en scène est arrivée (cet évangile ayant pour fondement le monde et non le Royaume d’Élohim, et non Mashiah véritable)
  2. Un « autre esprit » que celui qui aura habité les Apôtres du Seigneur ainsi que les véritables Chrétiens dont les Écritures rendent fièrement témoignage ;
  3. Un « autre jésus » que celui qui avait été annoncé par les saints Apôtres du Seigneur de l’univers. En imitation du véritable, cet esprit se fera appeler jésus, suscitera son église (l’autre église), ses chrétiens, ses pasteurs et apôtres, se transférera d’un corps à un autre, pour faire sur la terre un peuple qui va prétendre se réclamer de Yeshoua Le Mashiah, le Fils d’Élohim, et pourtant il demeurera renfermé dans le culte du corps, de l’apparence. La réalité est que ce peuple est de nature et de culture opposées à celles de Yeshoua Le Mashiah, le Fils d’Élohim sanctifié par les Écritures. L’autre jésus sera le faux christ, l’antéchrist, qui se fera appeler par la masse ignorante de la population de la terre: jésus, le christ, afin de célébrer ainsi son imposture et la rendre universelle. Ainsi, on parlera de jésus partout, de nombreux et grands mouvements se feront en son nom, tout le monde se réclamera de lui, sans qu’on ne voit le vrai visage du véritable Yeshoua, le Mashiah annoncé par Paul, l’Apôtre et que les saints de l’époque glorieuse ont honoré. Des multitudes célébreront l’autre jésus, certains consciemment et d’autres par ignorance, pensant rendre un culte à Élohim. Mais ce qui révèlera le faux jésus aux yeux de ceux à qui Élohim ouvrira l’esprit, parce qu’ils le Lui demanderont avec courage, c’est que ce christ, le faux, n’a pas le pouvoir de crucifier la chair avec ses passions, ses désirs et ses sujets de prière propres à ceux en qui il habite. Au contraire, il leur inspirera des désirs, des penchants et des aspirations tournés vers le monde et les choses qui sont dans le monde.

Tout ce qui précède donnera naissance comme nous l’avons annoncé plus haut à une « autre église » et à une espèce de chrétiens et de croyants majoritairement appelés chrétiens de nos jours.

L’« autre église chrétienne »

L’« autre église chrétienne » sera donc totalement différente de celle qui s’était manifestée de manière glorieuse. L’implantation et l’extension de cette « autre église » dépendra du bon vouloir des institutions dirigeantes existantes par ceci qu’elles lui imposeront de requérir une autorisation légale du système en place pour fonctionner, signifiant ainsi son appartenance et son inféodation à ce système, histoire de faire croire aux ignorants que Satan est celui qui autorise à Élohim d’établir son gouvernement sur la terre et de fonctionner, et que par conséquent, celui-ci (Satan) a vaincu jésus.

Pape-AfricainIl s’agit d’une « autre église » qui aura une autre configuration que la véritable, avec un nom d’homme, des divisions et des subdivisions fantaisistes, de multiples facettes qui se révèleront au fur et à mesure que celle-ci évoluera. On aura une première, l’église catholique romaine, ensuite une seconde, l’église protestante, dite réformée et non refondée (changement de forme, mais le même fond, le même esprit), et enfin les autres. Ces dernières, plus bruyantes que les premières, tirent leur essence de celles-ci. Il s’agit donc globalement de cette « autre église » dont les pères (les colonnes) auront d’autres identités que Pierre, Jean et Jacques.

Jean-Paul II, le Pape de l’Église Catholique Romaine, dans la lettre « Patres Ecclésia » (1980), qu’il a rédigée à l’occasion du 16ème centenaire de la mort de saint Basile, nomma « père » les théologiens de l’Antiquité, et je cite : qui, par la force de leur foi, par l’élévation et la fécondité de leur doctrine ont donné à l’Église une vigueur nouvelle et un nouvel essor. Ils sont vraiment les ‘Pères’ de l’Église car c’est d’eux, par l’Évangile, qu’elle a reçu la vie. Ils sont également les bâtisseurs puisque, sur la base de l’unique fondement posé par les apôtres, (……) ils ont édifié les premières structures de l’Église de YHWH.” 

Voici un extrait de : Citations des Pères de l’ Église : « Ce texte de Jean Calvin (extrait de l’introduction de l’Institution Chrétienne), truffé de citations des écrits des Pères de l’ Église (Tertullien, Cyprien, Saint Ambroise, Saint Augustin, Saint Jérôme,…), montre bien que la réformation ne voulait pas quitter l’Église catholique mais bien la réformer des superstitions et abus qui s’y sont introduits. »  

Ceci stipule selon Jean Paul II et Jean Calvin que ce ne sont pas les Apôtres du Mashiah qui sont les pères de l’ (autre) Église, mais c’est plutôt ces théologiens de l’antiquité (dans les premiers siècles du règne païen) qui sont vraiment les “Pères” de l’”Église”, “les bâtisseurs” qui “lui ont donné la vie” et “qui ont posé les premières structures de l’Église d’Élohim”; ces théologiens dont les noms sont cités (Tertullien, Cyprien, Saint Ambroise, Saint Augustin, Saint Jérôme, …), la liste n’étant pas exhaustive.

Dites-moi s’il s’agit de la même Église que la primitive et glorieuse Église de Mashiah et surtout si elle confesse le même Élohim, le Créateur de l’Univers ? Église, Élohim : Les mêmes mots sont utilisés, mais avec un fond différent. C’est l’Imposture à grande échelle, le crime suprême des nations, oui!

Il s’agit en effet, d’« une autre église » dont les pasteurs, les apôtres, les anciens, les responsables se qualifient par un système d’instruction théologique ayant une base franc-maçonnique, qui n’a aucun fondement scripturaire et sont consacrés par des hommes. « Une autre église » qui ne brillera que par sa convoitise des choses du monde, sa ressemblance au prince du mal et sa capacité à promouvoir le système du monde. Elle brille encore par sa capacité à dépouiller les âmes fatiguées par les pressions du monde et à les livrer au massacre spirituelle par le méchant en les servant dans une coupe d’or au dieu de ce monde au moyen d’un « autre évangile »; et la liste est bien longue. Le but de tout ceci, étant de pousser toute les populations de la terre dans la confusion, et dans un blasphème universel lorsqu’elles attribueront des identités sacrées à ces semences du péché, en appelant ces institutions de mensonge les unes comme les autres : « Église », pour blasphémer le temple d’Élohim, et blasphémer la véritable Église de Yeshoua Ha Mashiah qui vit dans le secret d’Élohim, attendant impatiemment que son heure arrive.

Une nouvelle espèce de chrétiens et de croyants

Une nouvelle espèce de chrétiens et de croyants de toute essence, en réalité faite de la même essence, se réclamant du Christ ou de Dieu (pour d’autres religions), sera suscitée, et pourtant ils seront tous habités de l’esprit du monde et totalement opposés à Élohim par leur nature, par leur culture, par leurs aspirations et leur impact sur la société. Ils seront une imitation mensongère et d’origine diabolique des véritables Chrétiens qui ont, dans l’Église glorieuse, honoré le Créateur des cieux et la terre par leur présence. Les nouveaux chrétiens auront cet “autre esprit” dont a parlé l’Apôtre Paul aux Corinthiens, un autre souffle qui imitera pour les tromper, les dons d’Élohim accordés à Son peuple saint. C’est la personnalité de cette espèce de chrétiens et de croyants de tout bord que l’Apôtre Paul a décrite lorsque, sentant son proche départ, il disait à Timothée : « Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Élohim, ayant l’apparence de piété, mais reniant ce quoi en fait la force. » 2Timothée 3:1-4. L’Apôtre, connaissant de quelle espèce d’homme la terre toute entière allait être envahie, conformément au règne qui allait venir et à la nature de l’esprit qui devait se construire dans cette génération, mettait Timothée en garde contre l’émergence de cette race, dont l’identité tentait de se révéler à leur époque. Toute cette description est la personnalité des païens, qui allaient se réclamer d’Élohim, de Yeshoua (plusieurs de manière ignorante), présentant une apparence d’appartenance à Élohim, mais le reniant par leur nature, par leurs désirs et par leurs aspirations. Alerte ! Alerte ! Alerte !

Le lien avec notre époque : le cordon ombilical caché depuis longtemps 

Cette race ou ce peuple aura un autre chef que celui des Juifs sanctifiés (selon l’esprit), selon ce qui est dit dans Daniel 9:26, je cite (avec commentaires dans les parenthèses) : « Après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, et il n’aura pas de successeur (voici une preuve vivante que Élohim n’a envoyé aucun prophète-sauveur, aucun autre messie après le Mashiah, Yeshoua). Le peuple d’un chef qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire (le peuple païen, les nations ayant pour chef Satan qui détruiront Jérusalem et le temple), et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre (le règne de ce peuple sera marqué par des guerres et des dévastations, car il ne peut pas connaître la tranquillité en raison de toutes ses abominations) ».

Ce peuple sera régi par un système institutionnel basé sur un programme de réalisation sociale de l’homme, juste pour donner à celui-ci l’illusion que son bien-être et son bonheur sont au centre des priorités politiques, sociales, scientifiques, médicales, technologiques, militaires, économiques et même religieuses. Mais en réalité, le but sera de l’asservir, de lui imposer des préoccupations fondamentalement terrestres, le rendant dépendant du destructible pour le fragiliser jusqu’à la lie, pendant que la personnalité du méchant se continuera à se construire silencieusement en lui, garantissant ainsi son inimitié éternelle d’avec Élohim.

Ce peuple va se développer sur la terre après la destruction de Jérusalem. Il va se multiplier et souiller toute la terre et toute la création par son activité abominable, violant toutes les lois d’Élohim et prospérant dans le mépris de son Autorité, prospérant dans la perversité, pour aboutir à notre génération où il a presque atteint son apogée. En réalité, le règne des païens qui se sont établis à Jérusalem court toujours de nos jours, et notre génération n’est que la continuité de cette race. Oui ! Nous avons pour ancêtres, ces gens qui ont massacré le peuple d’Élohim très haut et par qui Satan a ramené l’institution “Ca inique” qui a souillé la terre au temps de Noé. C’est de cette race que nous avons hérité cette essence criminelle et meurtrière et ce sens du mépris d’Élohim et de ce qui est divinement sacré, traits d’essence qui nous caractérisent et qui même aujourd’hui ont atteint des proportions plus aiguës et plus iniques.

– Et voilà donc que nous appelons Église, ce qui n’est pas Église, maison d’Élohim ce qui n’en est pas une.

– Et nous appelons pasteurs, apôtres, évêques, anciens, etc. des corps habités d’autre chose que de la vie qui est Yeshoua et qui ont plutôt besoin de découvrir leur misère pour espérer le salut de leur âme, car Élohim aime tout humain.

– Voilà que nous appelons chrétien ce qui est opposé à la nature de Mashiah Yeshoua, celui qui est le faux.

– Voilà que nous-mêmes, nous nous réclamons avec beaucoup de facilité de ce qui est sacré, pourtant, avec un peu d’honnêteté, si nous nous écoutons, nous réaliserons pour notre propre bien (commencement de notre délivrance) que ce qui brûle en nous et qui respire en nous ne sent pas l’odeur du véritable Mashiah.

– Nous sommes attaché à une spiritualité dont nous ne comprenons ni le tenant, ni l’aboutissant, spiritualité que nous avons héritée et que nous agréons quand elle nous fait obtenir l’objet de nos désirs, et ne la remettons en cause que lorsqu’elle ne nous mène pas vers la réalisation de nos projets qui tirent leur source des convoitises du monde. Et voilà une spiritualité qui n’a brillé que par sa capacité à dénaturer et à diaboliser les valeurs sacrées comme le mariage, la notion de « frère », l’amour, la dévotion, la prière, le jeûne, le culte, la louange, l’adoration, les Écritures, etc.

Et nous avons été aveugles, il faut le reconnaître, pour n’avoir pas vu comment le méchant dans sa ruse, a joué avec nous, et joue encore avec les humains, juste pour les pousser tous jusqu’au bout du mépris d’Élohim, afin que cette génération, comme celle du temps de Noé, soit surprise quand il sera déjà trop tard. Alerte ! Alerte ! Alerte !

YHWH vient tirer vengeance du sang de son peuple

Il est important que nous comprenions une chose dite plus haut, et que le lecteur avisé a certainement déjà dû découvrir dans les saintes Écritures : Élohim venge toujours Son peuple. Il se sert des nations étrangères à Sa nature et à Son alliance pour éprouver Son peuple. Il permet que ces nations exhibent leur orgueil pour un peu de temps, mais il vient toujours par la suite pour punir cette race inique et pour la juger de ces impuretés, tout en épargnant ceux de cette race qui se seront montrés violents pour renier leur identité pour soupirer après celle du peuple qu’Élohim agrée.

Le-martyr-des-apôtresQuelqu’un nous demandera : YHWH est-il donc méchant et injuste ? Non ! La nature des païens et leur mode de vie ne supportent pas la présence de la lumière et de la vérité. Ces peuples nourrissaient déjà une haine profonde et des aspirations hostiles et meurtrières contre les saints qui constituaient par leur présence un jugement vivant pour leur façon de vivre (celle des païens). Tout ce qui se plaît et a des intérêts dans les ténèbres ne supporte pas la présence de la Lumière. Ce simple fait les rendait déjà condamnable devant Élohim. N’aspirant en réalité qu’à chasser la lumière manifestée par la présence des saints afin de se reproduire et se multiplier sur la terre dans leurs impuretés et leurs iniquités et d’accomplir leurs obscurs desseins en toute liberté sans être jugés ni embêtés par quoique ce soit, Élohim, leur a juste offert l’opportunité de manifester ce qui était résolu dans leur cœur. Ils ont eu pourtant l’opportunité de se repentir par la prédication de l’Évangile de Yeshoua par les Apôtres, mais ils ont préféré les ténèbres à la Lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

YHWH, voulant juger son peuple pour l’instruire, afin d’accomplir ce qui avait été annoncé, s’est servi de leur prédisposition au mal comme instrument du châtiment. Mais Élohim venge toujours son peuple et redemande toujours les comptes aux coupables. Et c’est bien ce qui arrivera bientôt lorsque le jour de l’Éternel se lèvera sur notre génération (produit de cette essence sombre) au travers d’un peuple qu’il construit dans le silence.

« Car si Élohim n’a pas épargné les branches naturelles, il ne t’épargnera pas non plus. » Romains 11:21

« Je dis donc : Élohim a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là !… » Romains 11:1

« Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés ; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. » Romains 11:26-27

« En ce qui concerne l’Évangile, ils sont ennemis à cause de vous ; mais en qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leur pères. Car les dons et l’appel d’Élohim sont irrévocables. » Romains 11:28-29

Alerte ! Alerte ! Alerte ! 

Nos consciences sont donc tachées de sang. Que faire ?

Nous laisser avertir

YHWHsensibilise par les évènements et sa par Parole pure : Nous devons nous laisser avertir. Au lieu donc de nous occuper à nous faire un statut dans un système dont le visage est progressivement en train de se désagréger, nous ferions mieux de considérer cette réalité, de rentrer en nous même pour constater la vérité terrible de ce fait historique. Car notre génération est doublement maudite : d’abord parce que sa conscience est souillée du sang de ces saints que les ancêtres ont décapités, manifestant ainsi leur haine pour la vérité ; ensuite parce que, habités de la même nature pécheresse, chacun de nous va ajouter à cet héritage obscur, ses propres crimes (par ses désirs, son mode de vie et son culte quotidien voué à tout ce qui est contraire à Élohim, tout ceci doublé du sacrilège et du blasphème de se réclamer d’Élohim, tentant d’instrumentaliser la divinité pour se servir du monde et à des fins charnelles, matérielles, égoïstes, iniques. Il est vrai que plusieurs s’y sont livrés par ignorance. C’est d’ailleurs pourquoi dans sa grande miséricorde, le Dieu souverain fait retentir sa voix par toutes sortes événements dans la vie de chacun de nous de manière individuelle, mais aussi au milieu des nations de manière planétaire, et également au travers de sa Parole pour éveiller les consciences. Alerte ! Alerte ! Alerte !

Prendre pleinement conscience

L’histoire a une âme indestructible, Élohim n’oublie rien : nous héritons la condamnation de nos pères. Nous devons donc en prendre pleinement conscience. Élohim n’est pas un homme pour oublier. Il n’est pas un homme pour être géré par le temps et les circonstances. Il ne se laisse pas distraire par le progrès scientifiques et technologiques qui apportent des innovations qui meublent le quotidien des humains, occupent leur conscience pour voiler l’histoire et focaliser l’attention sur des images qui ne sont que mirage.

L’histoire, la vraie, a une âme que personne ne peut détruire. Pendant que nous nous perdons et nous agitons dans nos ambiances festives « endiablées », dans nos projets dits « d’avenir », à rechercher la stabilité sociale et l’amélioration de notre statut et de nos conditions de vie par l’accumulation de l’argent (réalités et projets pour lesquels nous sollicitons son aide et son intervention), Élohim a en vue le massacre de ceux de sa race (ces nobles qui ont honoré les vertus afin de sanctifier toute la création), massacre réalisé par nos pères et dont nous héritons de manière naturelle et historique la condamnation. Alerte ! Alerte ! Alerte !

Acceptez les vraies réalités 

Nous devons chercher à nous connaître devant la Lumière du Seigneur, accepter les vraies réalités de notre état intérieur révélées à la lumière de la Parole vraie. Oh ! Seigneur qui peut prêter une oreille attentive à ce message ? L’Éternel Élohim connaît les humains; Il sait qu’ils sont remplis de malice et de méchanceté, particulièrement ceux de cette génération. Se laisse-t-il flatter par de belles paroles, par une apparence de piété, ou par un culte trompeur ? Non ! Élohim prend plaisir à la repentance d’une race impie lorsque celle-ci (cette repentance) est le produit d’un examen de soi qui ne souffre d’aucune complaisance, pour considérer les choses dans leur réel état. Ce qui n’est possible que si nous implorons la faveur de la Lumière du Tout Puissant pour nous permettre de visiter et découvrir notre état intérieur tel qu’il se présente vraiment, de le reconnaître devant la face du Très Haut qui voit et sait tout, et de consacrer l’essentiel du reste de notre séjour ici-bas à supplier le Seigneur Élohim, implorant profondément sa miséricorde.

Si nous avons l’aliment nécessaire et le vêtement cela nous suffit. Il est temps, tant que cela est encore possible, d’invoquer le Seigneur Élohim, non plus pour des motifs matériels et la satisfaction des besoins de l’être extérieur, mais avec des cœurs touchés, affligés, lui demandant qu’une seule chose : nous débarrasser de ce vêtement taché du sang, de détruire en nous cette personnalité qui nous rend coupable au même titre que ceux qui ont agi directement contre Son peuple, de nous aider à renoncer à toutes ces casquettes et à tous ces titres acquis dans le système religieux inique à cause de notre ignorance, de nous aider à sortir de ces ambiances religieuses et sociales d’essence démoniaque et qui n’ont pour but que de nous donner un faux sentiment de paix, de communion avec Élohim, de joie, d’accalmie, de salut, d’importance, d’utilité car nous portons encore en nous, dans nos consciences, les traits visibles qui marquent notre appartenance à une race criminelle, lesquels traits se voient à nos désirs, nos passions, nos ambitions, notre personnalité profonde. Alerte ! Alerte ! Alerte ! 

L’histoire nous accuse

Cela est indiscutable ! Nous sommes païens et l’histoire nous accuse. Ce n’est pas une injure, mais la description de notre véritable identité et nature. Qu’on le croit ou pas, Élohim tirera vengeance du sang des saints sur les populations de la terre, sur cette race perverse et corrompue, afin de justifier le sacrifice de ces martyrs qui ont donné leur vie pour que sa faveur soit accordée à plusieurs et dont les âmes réclament rétribution. Si nous en doutons, cela est notre choix, mais avant, lisons ceci :

« Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la Parole d’Élohim et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, disant : jusqu’à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore… »Apocalypse 6:9-11. Alerte ! Alerte ! Alerte !

Besoin urgent de repentance profonde 

Le seul langage que Élohim agréé de notre cœur, c’est notre repentance profonde. La nature du Mashiah, du vrai Mashiah en nous est l’unique solution. Nous devons sortir de l’illusion et nous prosterner devant le Seigneur, que nous soyons seul, en couple avec les enfants, dans la famille (ceux qui se rendent disponibles), en groupe (si nous le percevons de la même manière), et des quatre coins de la terre pour nous repentir, supplier le Seigneur d’avoir miséricorde de nous, de détruire en nous cette nature, cette conscience païenne, ces passions, ces désirs, cette personnalité qui nous sépare de Lui ;

  • Pour Le supplier pour nos semblables et nos enfants encore dans l’inconscience et emportés par le mensonge;
  • Pour réclamer la fin du monde en nous, la fin la domination du mal en nous;
  • Pour réclamer le règne de Yeshoua, le Règne du véritable Mashiah en nous, dans nos familles, sur notre pays, sur tous ceux-là qui se montrent sensibles à sa Parole véritable et qui le cherchent en tâtonnant, afin que lorsque le jour du Seigneur se lèvera; jour de ténèbres pour les païens restés dans leur état et dans leur course pour se perdre, mais jour de gloire pour le peuple qui se sanctifie et aspire à la vie, et qui sera uni au Mashiah Yeshoua dans Sa nature.

Veillons que ce jour-là nous trouve séparé de cette espèce par nature, et ayant revêtu l’esprit et la conscience Juive, l’esprit et la conscience du vrai Juif, non selon la chair, mais selon l’esprit, la conscience de ce Juif dont l’âme est séparée de la poussière pour n’être attachée qu’à l’Éternel Élohim, et dont Yeshoua, le Mashiah, le Fils bien-aimé d’Élohim très haut, Saint et véritable, Puissant et redoutable, est le modèle par excellence.

Disons-le clairement, nous sommes fondamentalement une espèce maudite et vouée à l’extermination à cause de cet héritage qui nous est échu par le lien de ce cordon ombilical historique, et à cause de notre nature qui nous rend ennemi d’Élohim par ses désirs, ses penchants, ses attentes et ses actes opposés aux vertus des saints. Par conséquent, la nature du Mashiah, du véritable Mashiah, cette nature séparée du mal et de toutes convoitises de la chair et du monde, séparée du mensonge, de la malice et de la méchanceté, de la haine et de la jalousie, séparée de toute impureté et toute iniquité, est le seul et l’unique moyen de sortir de cet état de malédiction et d’échapper au châtiment qui attend ceux qui seront trouvés coupables.

« Si quelqu’un a des oreilles, qu’il entende. » Apocalypse 13:9 

« Heureux ceux qui lavent leurs vêtements, et qui ont ainsi le droit de manger les fruits de l’arbre de la vie et d’entrer par les portes de la ville. Mais hors de la ville, les êtres abominables ceux qui pratiquent la magie, les gens immoraux, les meurtriers, les adorateurs d’idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge. » Apocalypse 22:14-15

Seigneur Élohim prends pitié de nous, et que ton règne vienne!

Fabrice Funiba Lowe

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 19 juillet 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.