Sommes-nous vraiment affranchis ?

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » (Jean 8:32) Voici une promesse de Yeshoua Le Mashiah que je considère comme une des plus importantes faites aux humains. Elle est porteuse de tant d’espoirs mais aussi elle détermine clairement la position de tout homme sur la terre vis-à-vis de Lui. Oh! Mais qu’elle est mal comprise par ceux qui se réclament de Lui dans notre âge. Aussi entends-je plusieurs esclaves affirmer avec assurance qu’ils sont affranchis. Tout porte à croire que soit ces esclaves ne sont pas conscients de leur servitude, soit ils ne comprennent rien au sens des mots du Libérateur. À moins qu’ils ne connaissent rien de l’identité du Libérateur et du sens profond de Sa mission.

Qui est esclave de qui ou de quoi ?

Adorateur de Mamon

Adorateur de Mamon

L’ordre original établi par Élohim le Créateur à la genèse du cosmos est que les esprits ont de l’ascendance sur la matière parce que existant dans une dimension supérieure à la dimension trois (3) qui est de l’ordre du visible, du périssable donc. Suite à la première rébellion des créatures (spirituelles) au Créateur sous l’instigation de celui qui est devenu Satan, le règne spirituel s’est divisé en deux camps résolument antagonistes et inconciliables pour l’éternité : Le Royaume de la Lumière que dirige Élohim et ceux à qui Il veut le confier, et le royaume des ténèbres sur lequel règnent Satan et ses suppôts conscients.

Comme pour étendre le champ de leur royaume, chaque camp spirituel voudrait s’assurer que le monde visible le connaisse et l’adore. Or, au commencement, le monde visible a été confié et soumis à l’homme sous la supervision de son Créateur qui lui avait exigé, sans les lui imposer, les droits exclusifs et sans partage de communion et de collaboration avec Élohim. Incapable de combattre Élohim, les esprits rebelles ont attentés avec succès au maillon faible de Sa famille, l’homme, le conduisant à violer le principe de l’exclusivité d’obéissance et faisant de facto de l’homme un adultère, un rebelle à Son Créateur, un esclave de son nouveau maître qui ne lui veut que rébellion, maladie, dénuement, souffrance, mort et perdition éternelle. C’est en cela et depuis lors que l’homme vit dans une position de servitude de laquelle Yeshoua Le Mashiah a été mandaté par Élohim pour l’affranchir. La perdition est donc le fait pour l’homme d’être soumis de gré ou de force à Satan pour accomplir sa volonté sur la terre sous divers masques, y compris celui de la religion. Et sa volonté ultime est que l’homme ignore, blasphème contre, rejette Élohim-Adonaï au cours de son existence dans la troisième dimension.

La manifestation de la servitude de l’homme

Devenu esclave de l’esprit de mort (Satan), l’homme est devenu un mort « vivant », une âme vivante, pas très différent d’un animal par opposition à l’homme spirituel. « Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses du Souffle sacré de YHWH, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » (1Corinthiens 2:14). Aussi est-il écrit que le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam (Yeshoua Le Mashiah) est devenu un Esprit vivifiant. Toutefois, Satan a veillé à ne pas enlever à l’homme la pensée de l’éternité en entretenant en l’homme l’illusion d’une communion avec Élohim qui se manifeste sous la forme visible des spiritualités et des religions, toutes obédiences confondues. (Ecclésiastes 3:11)

Les âmes vivantes ont ceci de particulier que :

  • Elles confondent Élohim à Satan qu’elles célèbrent dans toutes sortes de religions et spiritualités en prétendant adorer le Créateur, allant parfois jusqu’à se proclamer enfants d’Élohim, donc du même ADN que Lui. Quel blasphème!
  • Elles ne reçoivent pas les choses du Souffle sacré d’Élohim ; elles comprennent les mots et les saintes Écriture selon le sens que Satan leur en a donnés.
  • Satan les a soumises à l’adoration de la création, donc de la vanité, focalisant toutes leurs aspirations vers la convoitise et à l’accumulation des biens périssables de ce monde visible auxquels l’argent est la principale clé d’accès.
  • Elles sont toutes sous l’emprise de la conscience du monde, pensant, parlant et agissant essentiellement sous l’inspiration de Satan. Ce qui ne fait pas seulement d’elles des pécheurs, mais elles sont péché dans leur essence, leur nature, leurs gènes, leur ADN.
  • Elles font, consciemment ou inconsciemment, les œuvres de Satan et qu’elles imputent à Élohim. « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. … » (Jean 8:44)
  • Elles sont tenaillées par la peur du manquement et de la mort qui leur imposent le culte de la matière et des idoles, donc de Satan, incapables qu’elles sont de faire confiance au Sauveur de l’humanité, Yeshoua Le Mashiah.
  • Elles sont totalement dépendantes de leurs environnements visible et invisible auxquels elles se confient pour leur réalisation et leur existence.
  • Elles sont mues par un esprit d’égoïsme caractérisé qui fait que chacune ne pense d’abord qu’à ses propres intérêts, ses avantages et sa survie, quitte à tricher, mentir, voler, séduire, manipuler, escroquer, voire éliminer l’autre.

La-croix-qui-sauveYeshoua : le modèle de l’Homme affranchi

La négation de l’énumération ci-haut peut déjà tout dire sur le modèle parfait et unique de l’Homme affranchi qu’est Yeshoua Le Mashiah. Si nous considérons donc qu’Élohim a agréé Yeshoua et Lui a confié tous Ses pouvoirs et attributs, il est loisible de conclure que l’éternité avec Yeshoua et Élohim est exclusivement réservée aux personnes affranchies de l’esclavage de Satan.

Messie dans l’esprit des hommes spirituels, ceux qui comprennent les choses d’Élohim, se dit de Celui qui vient d’en-haut pour affranchir les hommes de leur condition d’esclaves de Satan en les transformant de la nature d’âme vivante à celle d’esprit vivifiant. Devenu esprit vivifiant, c’est-à-dire ayant retrouvé la nature de l’ADN céleste, la stature parfaite de Yeshoua, l’homme devient automatiquement membre de la famille d’Élohim avec accès, dès ce siècle, à tous les devoirs, droits et attributs des enfants d’Élohim tels que Yeshoua les a manifestés lors de son passage dans le monde visible.

Nous voulons ici insister sur quelques points de la vie de Yeshoua Le Mashiah sur la terre pour constater que :

  • Il ne vivait que pour faire la volonté de Son Père pour Lui qui était de révéler aux hommes le modèle parfait de l’homme que Élohim agrée ; d’ouvrir notre intelligence sur les mystères de ce monde et de Son Royaume, et de mourir sur la Croix pour payer la rançon pour l’affranchissement des hommes afin de les affranchir de la servititude satanique et ainsi leur donner la possibilité d’entrer dans Son projet de transformation des hommes monstres que nous sommes à Sa stature parfaite.
  • Il n’a jamais manifesté un quelconque désir d’accumulation des ordures de ce monde, la matière périssable dont se sert le diable pour asservir les hommes. Les esprits connaissent la vanité du matériel qu’ils méprisent mais s’en servent pour ridiculiser les hommes animaux, attachés à la création.
  • Il avait l’Intelligence des saintes Écritures et ainsi, Il pouvait nous en révéler le véritable sens qu’Élohim leur donne en vue du renouvellement de notre intelligence pervertie par la compréhension satanique des choses que nous acquérons dès notre naissance dans la chair.
  • Son caractère authentique et irréprochable a fait que même Ses ennemis contemporains ont été forcés de reconnaître qu’Il n’a jamais péché, donc qu’Il est véritablement Fils d’Élohim.
  • Les personnes qu’Il a transformées de leur nature d’âmes vivantes en des esprits vivifiants, Ses apôtres et Ses premiers disciples, prouvent à suffisance que c’est Élohim qui L’a envoyé dans le monde, qu’Il est donc le Mashiah, le Fils d’Élohim-Adonaï.
  • Élohim a témoigné de Lui par les œuvres qu’Il a faites par Lui, miracles et prodiges qui attestaient qu’Il avait l’ascendance sur tous les hommes, la nature, la science, la matière et tous les esprits (méchants), bref sur tout ce qui est créé.

Conclusion

Logtega : Reçois toute la gloire


Élohim est parfaitement conscient que sans Son aide, l’homme est tout à fait incapable non seulement de comprendre ce projet de Libération qu’Il a pour lui, mais encore moins de l’accepter, d’y adhérer pour contribuer à sa réalisation. C’est cela la véritable définition de l’adhérence qui est un don d’Élohim et sans laquelle nul ne peut être agréable à Élohim. Aussi Yeshoua pouvait-Il dire : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6:44) En d’autres termes, personne ne peut avoir l’adhérence en sa transformation par le Mashiah, Yeshoua, en un esprit vivifiant, si Élohim n’ouvre son intelligence en lui donnant une mesure de foi, une portion de son ADN, de Son Esprit, de Lui-même donc. (Luc 11:13).

Si un tant soit peu, les hommes étaient conscients de ce qu’Élohim entend par être affranchi, ils trembleraient pour leur salut et ils cesseraient de se mentir qu’ils sont enfants d’Élohim quand on considère ce qu’ils deviennent après des décennies de marche dans la religion. Il n’est pas possible que l’homme prétende que le Souffle Vivifiant et Créateur, le Souffle sacré de YHWH, habite en lui pendant des décennies sans que sa nature ne disparaisse pour laisser la place à la manifestation visible des attributs des esprits vivifiants en Lui.

Il y a vraiment fort à craindre que nous ne connaissions pas du tout qui est Yeshoua (la Vérité, l’Esprit Vivifiant), Sa nature, Sa stature, Son identité spirituelle selon qu’il est écrit : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. ». Du coup, il est trop facile de constater que plusieurs de ceux qui se disent nés de nouveau de nos jours, en réalité, n’ont même pas encore pris conscience de leur condition d’esclaves. Ils ne sont donc pas affranchis.

Décidément, la religion est le plus grand mensonge. Elle amène les hommes à affirmer qu’ils sont affranchis pendant que tout en eux démontre leur état d’esclaves.

Sommes-nous vraiment affranchis ? A méditer!

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 17 juillet 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.