S’écouter les uns les autres pour mieux se comprendre!

A lire certains échanges houleux, pour ne pas en dire plus, sur Facebook, j’ai une impression diffuse de lire des gamins dans une cour de récréation qui ont les problèmes suivants :

  1. Les uns croient se donner de la contenance au travers de la contradiction systématique et superficielle des publications des autres, quitte à ne jamais soulever des débats originaux par eux-mêmes pour faire avancer la connaissance dans l’humanité. Leur expertise, c’est la contradiction.
  1. Plusieurs qui publient sur Facebook croient avoir découvert la roue et ne tolèrent pas que l’on pense différemment de lui, taxant alors les autres de menteurs, ignorants, idiots, sots, et que sais-je encore. Et pourtant la violence est la marque de fabrique des esprits et des cerveaux nains et sans arguments.
  1. Les Maîtres dans certains sujets sont les plus violents contre ceux qui semblent ramer à contre-courant de l’excellence de la révélation qui est leur propriété originale, authentique et exclusive. Ils piquent alors une véritable colère à constater que votre publication n’épouse pas leur révélation si excellente.

Et pourtant, force est de reconnaître que nos malentendus tiennent très souvent de ce que les uns et les autres opèrent dans des dimensions (catégories) différentes et, par conséquent, donnent un contenu différent aux mots, termes et expressions qu’ils utilisent. Et puisque chacun lit l’autre sous le prisme de sa dimension, de son univers donc, …

Trois catégories d’êtres humains

Pyramide MaslowPlusieurs de nos savants sur Facebook ignorent en réalité que l’homme a 3 parties que sont l’esprit, l’âme et le corps. L’esprit est l’interface de l’homme entre l’univers invisible (monde des esprits) et l’univers tridimensionnel, visible. L’âme est le centre de contrôle de notre intellect, de notre volonté, de nos émotions et de notre mémoire. Le corps est la partie perceptible par les organes de sens et autres appareils scientifiques. On peut dès lors faire la distinction suivante :

  1. Les hommes spirituels pensent que l’esprit est aux origines de tout ce qui se produit dans le visible. Ils rapportent toute leur argumentation d’abord à la dimension spirituelle. Certains de ces hommes spirituels font alliance avec YHWH-Adonaï tandis que d’autres se confient à Satan. Dans l’humanité, le peuple Juif est l’un de ceux qui ont le plus la conscience de l’univers spirituel, même s’il arrive à certains d’entre eux d’établir des connexions spirituelles avec des esprits méchants, versant ainsi dans l’idolâtrie.
  1. Les cartésiens quant à eux sont d’avis que l’âme est à la cime de l’univers. Ils ne croient dès lors qu’à la raison et à ce qui est vérifiable par l’expérience. Aussi les scientifiques considèrent-ils comme un sujet de honte et de retard mental que de faire leur « coming out » en avouant à leurs collègues leur sensibilité / adhérence aux réalités spirituelles. Cependant, certains d’entre eux affranchissent de ce complexe et on remarque alors que les esprits les utilisent au mieux pour faire des « découvertes » révolutionnaires.
  1. Les hommes charnels quant eux, vivent d’abord pour entretenir leur corps et satisfaire leurs besoins physiologiques. (argent, ventre, bas-ventre, peau, luxure, égo, etc.) Leur cahier de charge d’existence se résume à l’accomplissement de la Pyramide de Maslow. A l’instar des animaux, ils sont conduits par l’excitation de leurs instincts et la satisfaction de leur chair.

Bien choisir nos relations

Ces 3 catégories d’êtres humains ne peuvent jamais donner le même contenu aux mots. Elles ne peuvent jamais se comprendre. Elles doivent simplement cohabiter et se tolérer. Elles n’ont rien en commun.

Les êtres de la même catégorie, en effet, se reconnaissent de prime abord au contenu qu’ils donnent aux mots, à leur discours donc. Mais l’établissement de la communion des catégories doit passer l’épreuve du vécu pour s’assurer que vous n’êtes pas en présence d’une caisse de résonnance, un CD préenregistré qui joue un rôle par des formules et termes appris par cœur pour séduire les naïfs dont elle (caisse de résonnance) veut abuser, un imposteur donc; celui qui veut se faire passer pour ce qu’il n’est pas.

Il est très difficile à des personnes de catégories différentes de nouer entre elles des relations d’alliance physique, émotionnelle, intellectuelle, spirituelle, etc. (amitié, confrérie, religion, mariage, etc.). D’où l’urgente recommandation de choisir vos relations en fonction de leur catégorie. Car les personnes immatures croient que le monde se limite à leur univers (catégorie) et prennent alors toutes les autres personnes pour des menteurs, ignorants, idiots, sots, etc. une manière d’avouer leur incapacité à comprendre cette notion de dimensions.

Et pourtant, si nous prenions le temps de plus écouter l’autre pour discerner sa lecture du monde, on pourrait mieux apprécier l’intérêt qu’il y a à lui apporter une contradiction constructive et empreinte de respect et d’indulgence. L’alternative c’est d’ignorer ses publications car elles sont destinées aux personnes de sa catégorie. Mais hélas, que cette sagesse semble faire défaut à plusieurs.

Comment cohabiter entre personnes de catégories différentes

Plutôt que de vouloir imposer systématiquement vos idées aux autres, n’est-il pas mieux de savoir simplement écouter ? « Si je parle avec un homme et qu’il ne me comprend pas, je me tais et je l’écoute. Je m’efforce de le comprendre, lui. Car si je parviens à le comprendre, je saurai pourquoi il ne me comprend pas » Proverbe NN.

Si donc au lieu de vouloir imposer leurs idées aux autres, les hommes apprenaient à s’écouter pour mieux se comprendre ? Ils pourraient alors discerner l’identité spirituelle de leur contradicteur et ainsi adopter un comportement qui sied à la catégorie du contradicteur. C’est en tout cas à ce prix que certains de vos « ennemis » d’hier deviendront vos « amis » sur Facebook. C’est possible donc !

Qu’en dit la Bible ? A ce sujet, nous pouvons aussi nous référer à cette sagesse biblique contenue dans le livre des Proverbes au chapitre 26 :

« 4 Ne réponds pas à l’insensé selon sa folie, De peur que tu ne lui ressembles toi-même.
5 Réponds à l’insensé selon sa folie, Afin qu’il ne se regarde pas comme sage. »

Autrement dit en termes contemporains et accessibles à tous, c’est de la “sagesse” que de :
« 4- Ou bien on ne répond pas au con pour ne pas devenir aussi con que lui.
5- Ou bien on répond à un con avec des conneries pour lui montrer qu’il est con. »

On a le choix entre les deux attitudes selon l’individu et les circonstances. Mais en général on finit par ne plus répondre parce qu’on se rend compte qu’on risque de devenir très con.

Et quand vous vous sentez vraiment harcelé et excédé, il ne vous reste plus que l’arme ultime et fatale de Facebook : BLOQUER. Quand vous bloquez une personne sur Facebook, elle ne souffrira plus jamais de vous lire sur Facebook.

Autant dire que vous êtes mort pour elle et vice-versa.

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 28 juillet 2014. Filed under Sec Points de vue, Sec Sociétés. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.