Renouvelons notre langage : les œuvres de Yeshoua (Jean 14:12)!

Tout homme est régi soit par la conscience du monde (satanique) ou par la conscience du Royaume d’Élohim (Esprit d’Élohim). Ceux qui sont régis par la même conscience ont la même définition de mots, la même compréhension des termes, le même langage, la même compréhension de la Parole d’Élohim. Éprouvons le Royaume de notre appartenance en définissant des termes équivoques afin de nous écouter …

Définissons les œuvres de Yeshoua

1. Selon le monde (religion), la conscience du monde : 

Un tombeau vide

Un tombeau vide

Pour les religieux, les œuvres de Yeshoua qu’il a promises à ceux qui auront cru en Lui dans Jean 14:12 se résument aux miracles de guérisons, chasser les démons, réveiller les morts, l’humanisme, simuler/mimer le caractère des enfants d’Élohim, faire activités des religieuses pour plaire à Dieu, etc., selon qu’il est écrit :

Matthieu 11:4-5 Yeshoua leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.

Dans la religion, on se moque de ces avertissements :

Luc 10 : 19-20 « Voici, je vous ai donnés le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. » Car

Matthieu 7 : 22 -23 « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »

Sans la stature de Mashiah en nous, nos miracles sont l’oeuvre des démons qui veulent nous conforter dans notre égarement et satisfaire notre égo du fait d’AVOIR FAIT pour Dieu, pour AIDER Dieu.

2. Selon le Royaume d’Élohim, la conscience du Royaume :

Pour les disciples de Yeshoua, les œuvres de Yeshoua tiennent d’abord à la transformation de l’homme de la nature satanique (conscience du monde) à la stature parfaite de Yeshoua par l’action de l’Esprit d’Élohim (Éphésiens 4:11-14). Une telle personne devient UNE avec Yeshoua comme Lui est dans le Père et le Père est en Lui. Aussi est-il écrit :

Romains 8:29-30 « Car ceux qu’il a connus d’avance, IL LES A AUSSI PRÉDESTINÉS À ÊTRE SEMBLABLES À L’IMAGE DE SON FILS, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. »

Une fois entré dans Sa nature, nous pourrons dire : (Galates 2:20) « J’ai été crucifié avec Mashiah; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Mashiah qui vit en moi;… » pour continuer à faire, en m’utilisant comme bon Lui semble, les œuvres qu’il a commencées à faire lors de Son passage sur la terre, entendu que Lui-même dit : « sans moi (ma nature, ma stature, mon identité) vous ne pouvez rien faire. »

Incapable de faire pour Dieu, dans la prière, la méditation de la Parole d’Élohim et l’espérance de l’accomplissement de la Promesse pour lui, le disciple attend patiemment dans la chambre haute (les apôtres ont attendu 10 jours) que la promesse du don de l’Esprit saint s’accomplisse afin que Yeshoua l’utilise (disciple) pour glorifier YHWH.

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 3 novembre 2013. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.