Pas de vœux de Noël et de Bonne Année pour moi !!!

Voilà une coutume très curieuse, que celle des souhaits des vœux de Noël ou de Nouvel an. Certains les expriment comme une mode saisonnière, un peu comme quand on dit bonjour, sans penser à ce qu’on dit, sans vraiment être préoccupé par la qualité de la journée de l’autre.

joyeux-noelEt pourtant dans ce souhait rituel des vœux, on peut discerner plusieurs idées qui pour le moins expriment notre nature idolâtre et donc déchue.

– La première est que des forces extérieures peuvent se mobiliser pour aider celui à qui on souhaite le succès, le bonheur, la santé, la prospérité, etc. Ces forces sont magiques (pour ne pas en dire plus) – ou du moins surnaturelles.
– La seconde est que cette mobilisation ne s’effectue que grâce à notre souhait. C’est une opération magique de la puissance de la parole de celui qui proclame des vœux : un Dieu non avoué donc.
– La troisième, c’est que celui qui exprime de tels vœux affirme que vous êtes comme lui, un idolâtre qui convoite sans cesse la matière, le bien-être charnel et le confort dans ce monde. Pour lui donc, j’ai toujours et certainement quelque chose à espérer.
– La quatrième est qu’il faut cette mobilisation saisonnière et générale pour que l’espoir de réussite, de santé, de prospérité et de plus de confort dans ce monde existe.

En somme, me souhaiter des vœux de No-ël (Pas de Dieu en anglais) ou de Nouvel An, c’est proclamer que je suis un idolâtre qui est en manque de possession de la matière, du périssable ou de la gloire que tu me souhaites afin que l’énergie polluée qui gouverne ce monde daigne me remplir encore de ces choses que je prends pour une perte, de la boue.

En vérité, moi je ne me souhaite qu’une seule chose : c’est de connaître (être pénétré par) Christ Yeshoua au point de fusionner avec Lui, devenant UN avec Lui à telle enseigne que je ne vive plus, mais que c’est Lui qui vive en moi pour agir au travers de moi en vue d’accomplir Lui-même Sa divine et parfaite volonté dans mon existence, sur la terre comme c’est le cas dans les cieux.

  • Que je décroisse pour qu’Il croisse!
  • Que je disparaisse pour que Lui seul soit vu!
  • Que je meurs pour que Lui seul vive … éternellement !

Voilà le seul vœu que je recevrai de mes amis. Tout autre vœu sera ignoré et restera sans suite.

Tiens-le pour dit, mon ami.

Shalom (La Paix du Mashiah soit votre partage, vous qui avez fusionné avec Lui)

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 20 décembre 2014. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.