Le paradigme qui sous-tend ma pensée, mes publications

Je suis très peiné de voir que certaines personnes, qui pourtant semblent me porter favorablement dans leur cœur, ne parviennent pas à me suivre dans mes publications. Certes, il ne sera jamais donné à tout le monde de comprendre un auteur, qui qu’il soit. Raison pour laquelle je comprends l’irritation de certaines personnes, quand elles tombent sur mes publications.

Je veux néanmoins, au meilleur de mes capacités narratives, aider ces amis à pénétrer l’essence de ma pensée, quand je publie au sujet de la transcendance. Mon but sera toujours de participer à ce que les personnes qui ont été appelées à supporter de me lire, concluent elles-mêmes à l’évidence de leur imposture religieuse, pour se disposer à changer radicalement de voie, en vue de l’avènement de la lumière dans le monde.

À propos du paradigme

Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie (matrice disciplinaire, modèle théorique ou courant de pensée).

Le paradigme est un schéma de pensées qui s’impose à l’homme, parce qu’il est gravé dans son subconscient pour engendrer sa personnalité. C’est ce que l’homme appelle sa conviction, son savoir, et qu’il croit être lui, alors qu’en réalité, il est sa conscience.

La personnalité est donc un ensemble de paradigmes, de convictions qui font abstraction de la volonté de YHWH en Christ. C’est elle le plus grand obstacle à l’éveil de conscience, à la révélation de notre identité en tant que conscience en Christ.

À moins de mourir à sa personnalité, avec son corollaire qu’est le changement de nos paradigmes, ce que l’apôtre Paul appelle dans Romains 12 :1-2 le renouvèlement de l’intelligence, nul ne peut voir le Royaume des cieux dont la porte d’accès si étroite et resserrée est l’éveil en conscience.

De l’unicité et de la dualité

Fondamentalement, je pose comme BON, divin, céleste, juste, saint, lumière, tout ce qui concourt à l’unicité de l’univers, tout ce qui se reconnaît comme étant constitué de Christ, que j’appelle la Conscience du Dieu Créateur, YHWH Adonaï. Et par conséquent, je suggère que tout ce qui concourt à l’éclatement de l’univers, ne serait-ce que dans la pensée de l’homme, est MAL, diabolique, satanique, pécheur, méchant, ténèbres.

Dans mon paradigme, le Dieu Créateur, YHWH Adonaï, dont la Conscience veut se manifester dans toutes les formes, nous a montré l’excellence de sa manifestation sous forme humaine en l’homme Yeshoua (Jésus). Tout en demeurant dans l’unicité, Yeshoua en qui habitait corporellement toute la plénitude de Christ, la Conscience de YHWH, a accepté de venir faire l’expérience de l’existence dans la dualité.

Le but du pèlerinage de Christ dans l’univers de la dualité était de révéler à l’homme que la perdition est dans la Conscience de la dualité (le Bien et le Mal) d’une part, et d’autre part, de lui donner le pouvoir de retourner à l’unicité par l’identification (l’adhérence) à lui en conscience, sans quoi l’homme ne peut adhérer à YHWH Adonaï pour être la Vie en lui, avec ses corollaires que sont l’amour, la paix et la joie indépendants des aléas de la dualité, de la forme donc.

Cependant, parlant à des êtres perdus dans la dualité, Christ s’efforcera de s’exprimer comme eux, tout en désirant leur révéler la destinée salutaire dans l’unicité. Le fait est que rien de ce que le mal en l’homme, sa personnalité s’imagine, n’a d’existence dans la transcendance. Et pourtant, elle a donné à l’homme de se concevoir un monde dualiste dont il est convaincu de l’existence, de par la conscience du BIEN et du MAL.

Parlant donc comme un homme déchu, je pose comme antonymes, ce qui existe et ce qui n’existe que dans la pensée de l’homme. Et dans mes publications, je voudrais conduire l’homme ainsi enténébré à mourir à ce qui est illusoire, produit de sa pensée ou qui a une existence limitée dans le temps, la forme, pour s’identifier à ce qui a une existence éternelle.

Les antonymes dans mes publications

Voici une liste non exhaustive des antonymes que le lecteur reconnaîtra fréquemment dans mes publications.

Unité / Dualité;
Christ / Satan;
Souffle sacré / Ego;
Lumière / Ténèbres;
Esprit de l’homme / Personnalité;
Conscience / Subconscient ;
Conscience / Forme (pensées, émotions et matière);
Éveil de conscience / Somnambulisme (Inconscience);
Amour / Peur;
Joie / Plaisir;
Paix / Stress;
Présent / Temps (Passé et Futur);
Vie / Séparation (mort) ;
Lâcher-prise / Résistance ;
Adhérence / Foi ;
Adhérence / Séparation ;
Etc.

La conscience bipolaire

En attendant le salut définitif de l’homme de la Conscience du Bien et du Mal, que je désigne par Conscience bipolaire, tous les humains tanguent entre l’éveil de Conscience et la somnolence spirituelle, voire le somnambulisme.

En était d’éveil, l’homme s’identifie à la colonne de gauche des antonymes ci-dessus. Dans l’état de somnolence, il a vite fait de s’identifier à la colonne de droite. Je distingue le somnambule permanent, celui qui ne sait rien de ce qu’est l’éveil de conscience, de l’homme qui commence à s’éveiller en conscience, celui qui connaît des phases d’éveils intermittentes.

J’affirme que telle est la quintessence du message que la Bible veut communiquer aux humains, et c’est lui qui sous-tend la Bible de la Génération Consciente. Dès lors, toutes les religions qui abordent le message biblique sous un autre prisme sont des abominables impostures.

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 26 août 2017. Filed under Méditation, Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.