Pourquoi nos prières ne sont-elles pas exaucées?

L’humain a deux centres de production de la pensée :

  1. L’esprit humain que j’assimile à la conscience humaine. Celle-ci est généralement en connexion directe avec la sphère de conscience de l’univers qui a la même fréquence de vibration qu’elle.
  1. L’âme humaine que j’assimile au subconscient de l’homme, ou encore au mental, à la volonté et aux émotions de l’homme. Son rôle est d’ancrer l’homme dans la forme, par la puissance de l’ego.

Le subconscient a préséance sur la conscience

Prier jusqu'à exaucement

Prier jusqu’à exaucement

La conscience est portée à attirer l’attention (la présence consciente) de l’homme vers les réalités spirituelles, les choses invisibles, donc l’inciter à accomplir la volonté de Dieu, si elle vibre essentiellement sur la fréquence de l’amour, ou la volonté de Satan, quand la conscience est sous le contrôle de l’ego. Aussi dit-on que l’homme est présent en conscient devant Dieu ou devant Satan, quand il permet que la pensée produite par sa conscience s’accomplisse dans son existence.

Il se trouve que pour l’homme qui n’est pas dit fou, le subconscient, physiologiquement représenté par le cerveau, est un redoutable filtre de la pensée qui doit s’accomplir dans l’existence de l’homme. Non seulement le subconscient donne à l’homme l’illusion de la réalité de la forme, mais aussi, il attire l’attention de l’homme dans la forme. On peut alors dire que la conscience attire l’attention de l’homme vers le haut, l’éternel présent, la vie, tandis que le subconscient attire son attention vers le bas, le temporel, la mort.

Malheureusement, la conscience et le subconscient luttent à forces inégales, quant à ce qui est de déterminer les circonstances de notre existence. La pensée produite par le subconscient a préséance sur la pensée produite par la conscience. Par exemple : Si la conscience vous dit que vous devez ordonner à un mort physique de se relever, et que votre subconscient vous dit que vous n’êtes pas Jésus pour prétendre réveiller un mort, alors, c’est la pensée du subconscient qui va s’accomplir.

Tout est possible à celui qui est éveillé en conscience

Aussi est-il écrit que tout est possible à celui qui adhère à sa conscience, ce que les mauvaises traductions de la Bible appellent la foi. Tout est possible à celui en qui la conscience a repris son ascendance sur le subconscient. Tout est possible à celui qui peut faire taire son subconscient, tout est possible à celui qui n’a pas sombrer dans la marche par l’ego. Tout est possible à celui qui n’est pas un somnambule. Tout est possible à celui qui est éveillé en conscience.

Pourquoi donc notre pensée n’est-elle pas créatrice? Pourquoi nos prières sont-elles stériles? Pourquoi les versets bibliques ne s’accomplissent-ils pas dans nos vies? Pourquoi personne dans notre génération n’est-il chrétien, c’est-à-dire la réplique de Christ? Tel est le sujet unique enseigné dans toutes les loges et autres écoles de spiritualité sérieuses.

Le lecteur honnête se doutera bien que c’est parce que personne dans notre génération n’adhère, personne ne croit, personne ne parle par sa conscience, personne n’est affranchi du bruit mental, personne n’est délivrés des mensonges de l’éducation humaine, personne n’est sauvé de l’emprise de l’ego, personne n’est éveillé en conscience. Tous sont donc des rêveurs, des somnambules, des perroquets qui récitent des versets bibliques en dehors desquels ils sont, en vue de mentir à eux-mêmes, manipuler l’autre, dans l’attente de la perdition éternelle.

Les responsables de la perdition de l’humanité

Comment en sommes-nous arrivés à un tel drame dans l’humanité? Aussi vrai que cela ne puisse paraître, la faute est à la Bible, ou mieux aux Bibles, pour ne pas dire aux interprétations corrompues de la Bible. Oui, les interprétations de la Bible qui sont en circulation sont toutes des productions de l’adversaire de Dieu, celui qui veut absolument éviter que l’humain pénètre la vérité, au risque pour lui de ce qu’il s’éveille en conscience.

Après les Bibles frelatées, le deuxième malheur de l’humanité procède de l’éducation, dont la forme est le fond sont encore les productions de l’adversaire de Dieu. Le principe consiste à remplir le subconscient de l’humain des connaissances humaines, anti-christiques, pour faire de lui un adversaire qui s’ignore de la conscience, un pécheur impénitent, car pécher, c’est manquer le but de son existence qui est d’être conduit par la conscience et non par le subconscient pour produire des fautes en foule.

Quand vous êtes remplis de connaissances mentales, le monde vous élève au rang de savant, philosophe, prix Nobel, Professeur, Docteur, Général, Président, Gouverneur, Roi, Bishop, Apôtre, Pasteur, Prophète, etc… en matière d’encadrement du subconscient des hommes dans l’illusion de la réalisation par l’identification à la forme. Autant dire que plus nous sommes utiles à Satan, plus le monde nous barde de titres, médailles, argent et autre reconnaissances sans valeur éternelle, mais valorisantes pour la personnalité.

L’appel à la génération consciente est d’affranchir des mensonges de la religion et de l’éducation en faisant taire son subconscient, ou alors au moins en permettant qu’il soit reformaté par la lumière de la conscience. Ce sont des personnes éveillées en conscience qui vont provoquer le changement du taux de vibration spirituelle de l’univers de la forme, en devenant amour. C’est alors que l’humanité verra que les promesses de Yeshoua sont des réalités qui s’accomplissent.

Et ce sera la fin du règne du mensonge religieux, la fin du système du monde, la fin du règne de l’ego, le début de la grande tribulation, la fin du monde.

Vivement l’éveil des consciences.

Guy OLINGA

Print Friendly

Publication lue 94 fois

Posted by on 18 juin 2017. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.