La loi écrite ne s’impose pas à tous les humains pour leur justification !

Dans la création, nous distinguons fondamentalement deux catégories d’humains : les hommes animaux, ceux pour qui la vérité est dans la sphère de conscience de la forme, et les hommes spirituels, ceux pour qui la vérité est dans la conscience du sans-forme, dans la dimension invisible de l’univers donc.

Les hommes spirituels n’ont pas le même repère

Parmi les hommes spirituels, vous trouverez les hommes spirituels enténébrés, ceux qui collaborent avec les esprits dans la division, de laquelle ils tirent des gratifications identifiables, mais aussi parfois bien dissimulées. Nous disons qu’ils sont enténébrés, parce qu’ils tiennent la puissance qui leur donne d’influencer leurs congénères, de la sphère de conscience spirituelle qui est gouvernée par l’esprit du mal, agissant par l’ego qui est son souffle.

L’ego est cette puissance qui détourne les humains de la fusion avec le Créateur. En effet, nous distinguons les hommes spirituels enténébrés, des hommes spirituels éveillés, éclairés, illuminés, conscients. Ce sont des personnes qui collaborent avec un seul Esprit, l’Esprit du Créateur, avec pour unique dessein que de tourner les cœurs des humains vers leur Créateur, dans l’unité de son Esprit que nous appelons le Souffle sacré. Ceux-ci ne trouvent pas leur réalisation dans le temporel et la matière. Ils veulent décroître pour que seul le Créateur soit vu et adoré dans tout ce qu’ils entreprennent.

Deux catégories d’hommes spirituels enténébrés

Toutefois, parmi les hommes spirituels enténébrés, nous distinguons ceux qui ont une apparence de méchanceté flagrante. C’est eux qui gouvernent et oppressent la masse, pour l’asservir, et en profiter au maximum. Ils n’ont donc pas intérêt à ce que la masse envoûtée sorte de l’ignorance, de la souffrance et de la peur, tout en prétendant le contraire. C’est eux qui contrôlent la finance, l’économie, la politique, les médias, l’éducation, la santé, les loisirs, etc. Par l’orientation qu’ils donnent à ces secteurs de la société, ils s’assurent de maintenir le bétail humain, les hommes animaux donc, au rang d’électeurs, de serviteurs, de consommateurs, d’apprenants et d’admirateurs. Leur succès et leur longévité aux affaires dureront le temps que le troupeau sera aveugle, ignorant et enfermé dans la prison des mots, termes et concepts.

Un second groupe d’hommes spirituels enténébrés est d’apparence gentille, bonne, humaniste, parce qu’il désire sortir la masse de l’ignorance et de la souffrance physique. Non seulement ils s’évertuent à essayer d’éveiller les consciences des hommes animaux, par des enseignements et autres conférences iinterpellatrices mais aussi ils se donnent du mal pour pourvoir aux besoins physiologiques du bétail humain : santé, alimentation, habitat, pénibilité du travail, éducation alternative, etc. Leur méchanceté tient néanmoins au fait qu’ils travaillent au salut de la dimension temporelle des hommes (corps physique), sans s’inquiéter de leur éternité. Ils se comportent comme rendant visite à des prisonniers à vie pour leur apporter des bons plats et des cadeaux de valeur.

Les hommes spirituels et la loi

Les hommes spirituels, qu’ils soient enténébrés ou éveillés, ont ceci en commun qu’ils ne font point cas de la loi écrite pour leur justification, pour être agréables à leurs maîtres respectifs donc. Ce qui compte pour eux, c’est que la volonté de leur maître soit accomplie dans la dimension de la forme par le plus d’humains possible. Or, leur maître, esprit, ne saurait se limiter à leur parler au travers de la lettre morte, des codes gravés sur des supports rigides. Non, leurs maîtres, qui sont des esprits, leur parlent en esprit, parce qu’eux aussi sont des esprits incarnés dans la forme, pour glorifier chacun son maître. Quand bien même ils observent les ordonnances de la loi écrite, c’est juste pour éviter de scandaliser la masse, car leur royaume est dans le second et le troisième ciel, dans le règne spirituel donc. Et c’est de leur royaume qu’ils reçoivent directement en esprit, des instructions pour les mettre à exécution, sans raisonner. La volonté du maître, c’est la loi. Point!

Les hommes animaux et la loi

Moise Loi TorahAutant donc dire que la loi est pour ceux qui sont insensibles aux divinités spirituelles, pour les hommes animaux donc. Ce sont des personnes qui fonctionnent en mode pilotage automatique. Elles sont inconsciemment conduites par l’ego qui leur impose de rechercher leur réalisation dans la matière, et dans la forme. Dieu est bon pour elles, quand elles ont bien mangé, bien bu, sont en santé, ont été scolarisées, et ont un toit sur la tête. On pourrait aussi les comparer à des robots, des humanoïdes, qui ne savent point, ni qui ils sont, ni ce pourquoi ils font ce qu’ils font. Pour les maintenir à l’état d’animaux domestiques et dociles, ils leur sont donnés des codes de comportement de dressage, appelés abusivement loi, qu’ils doivent essayer d’observer pour se prendre pour justes. Et il se trouve effectivement que ces hommes animaux se glorifient de ce qu’ils observent la loi écrite.

Que dit la bible à ce propos ?

Certes, la loi des ordonnances est bonne, quand elle est comprise dans son sens spirituel, et non pas quand elle devient un instrument de dressage des humains, tout en leur permettant de masquer leur méchanceté. Aussi Paul dira-t-il dans la Bible que la loi écrite est faite pour ceux qui n’ont pas fusionné avec Dieu (Esprit!). Ce sont des personnes dont la méchanceté s’exprime souvent par ceci qu’elles tuent leur père ou leur mère, ont une vie immorale, couchent avec des jeunes gens, vendent des esclaves, mentent, et font des serments faux. Bref, la loi écrite est pour tous ceux qui agissent, d’une façon ou d’une autre, inconsciemment sous l’inspiration de l’ego.

Tels sont quelques indicateurs qui peuvent vous aider à commencer à vous connaître, à discerner votre identité, et partant, à vous faire une idée de votre destinée éternelle.

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 4 décembre 2016. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.