L’obéissance consiste à consentir à porter son poteau d’exécution

bapteme« Je remercie Élohim de n’avoir immergé aucun d’entre vous, sauf Crispus et Gaius, pour que nul ne puisse dire que vous avez été immergés par moi. J’ai aussi immergé la maison de Stephanos. Pour le reste, je ne sais si j’ai immergé personne d’autre. Non, certes, le Messie ne m’a pas envoyé pour immerger, mais pour annoncer le message, non par la sagesse de la parole (voir maitrise apparente du lexique) de peur que ne soit rendue vaine la croix du Messie. Oui la parole de la croix (voir suivre Yeshoua hors de la porte, au-delà des plaisirs de l’univers naturel) pour ceux qui périssent, est folie, mais pour les élus, elle est puissance D’Elohîms… » 1Corinthiens 1:14-18.

OH, hommes ! Ce qui vous est demandé, c’est l’obéissance de la parole, Yeshoua est la Parole D’Elohîms. L’obéissance consiste à consentir à porter son poteau d’exécution en suivant le Messie hors de la porte pour être immergé de la même immersion et boire avec lui la même coupe; car cela est folie pour l’humain naturel et par ce qu’il ne le peut pas.

Les vrais envoyés se distinguent des humains naturels, par le pouvoir que leur confère le Souffle sacré, d’être les modèles de l’obéissance à Yeshoua sans craindre aucun risque ni péril pour leur existence physique.

Luc Bimaye

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 29 juin 2014. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.