L’habit des noces approuvé par l’Époux (Matthieu 22: 1-14)

GandouraJe n’ai jamais mérité le droit de participer aux noces du Fils du Roi, car n’étant pas inscrit sur la liste des invités de marque, et n’ayant jamais fait partie de la liste des amis ou des connaissances du Fils en question. Néanmoins, il m’a été donné par pitié le privilège de recevoir un carton d’invitation aux dites noces. Autant mieux dire que c’est une grâce pour moi que de recevoir une invitation pareille.

C’est bien beau d’avoir reçu le carton d’invitation à ces Noces du Fils encore appelées Noces de l’Agneau, mais encore faudrait-il que je sois vêtu comme il est recommandé par le Roi.

Alors question simple : Qui peut me donner l’exemplaire unique de l’habit recevable et autorisé à ces noces de l’Agneau ? Le fait est que, n’ayant jamais été digne de participer à ces noces, j’ai longtemps cherché à me fabriquer un vêtement selon mes propres désirs, selon mes convenances à moi. Ce qui au final s’est soldé par un échec vu que je n’ai jamais connu le Fils pour qu’il me dise comment être vêtu à ses noces.

Dans la même lancée, j’avais cru pouvoir simplement regarder du côté des serviteurs du Roi pour voir comment ils étaient vêtus afin de les imiter en prévoyant de m’acheter ce vêtement si précieux et rare dans une boutique du coin de la rue. Erreur de ma part! Le tissu que j’avais reçu d’un des couturiers du coin de la rue n’avait rien à voir avec celui des serviteurs du Roi, vu qu’il ne dégageait pas le même éclat sur moi comme celui des serviteurs du Roi. Et pourtant ce couturier m’avait certifié qu’avec ce tissu après couture, je pourrais valablement prendre part aux noces

Voici donc les deux issues qui me sont proposées à ce jour :

1- Je peux aller supplier le Roi de me donner un exemplaire de l’habit authentique qui me permettra de participer aux noces de son Fils, l’Agneau immolé, tout en lui avouant que j’ai longtemps cherché à me procurer un faux exemplaire de cet habit pour implorer son pardon pour ma tentative de tricherie. Je sais que s’il a pu me donner un carton d’invitation que je ne méritais pas, alors il va certainement me faire grâce de l’habit des noces.

2- Ou alors, je peux continuer vainement de chercher à me fabriquer un faux exemplaire de l’habit des noces en espérant pouvoir duper le Roi, qui soit dit en passant, me jettera dehors comme le faussaire que je suis lorsque je serai découvert comme n’étant pas semblable aux autres invités.

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jocelyn Ngono

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 19 décembre 2014. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.