Les Évangéliques retourneraient-ils déjà au sein de l’église-mère (Catholique) ?

kenneth-copeland-pape-francois

Kenneth Copeland et le Pape François : une seule famille spirituelle

“L’œcuménisme, sans vouloir en donner l’impression, veut retourner à l’ordre ancien. Satan, de façon for habile, veut imiter l’unité spirituelle prônée par le Seigneur, par une unité de façade source de confusion. C’est la Babel religieuse des derniers temps qui entraîne les hommes vers la confusion spirituelle et l’apostasie. C’est la voie tracée pour la révélation des deux Bêtes de l’Apocalypse, le Faux Prophète et Antéchrist. Une confusion spirituelle de grande envergure est donc manifestement en cours.” (Y. Libaï)

C’est avec un certain scepticisme que je suis tombé sur une vidéo que les naïfs pourraient traiter de surréaliste : Le Pape Catholique et un Pape Évangélique se sollicitant mutuellement pour des prières, s’échangent des amabilités et s’adressent des « bénédictions » par vidéo interposée devant un parterre d’environ 50000 délégués charismatiques, au nom de l’unité de la foi préconisée dans Éphésiens 4 :11-13.

C’est donc le pape catholique François et un pape évangélique, Kenneth Copeland qui sont les organisateurs de ce rapprochement entre ces deux courants de la chrétienté sous la facilitation de Tony Palmer, un Bishop charismatique sud-africain et ami personnel du pape François. Évidemment que Kenneth Copeland n’est pas un pape puisque les évangéliques n’en n’ont pas encore. Mais c’est tout comme; compte tenu de l’audience et de l’œuvre littéraire de cette star états-unienne du charismatisme au sein du mouvement WORD OF FAITH

Le message du pape François avait en réalité été enregistré sur vidéo à l’avance le 14 janvier 2014 en vue d’être présenté six semaines plus tard aux participants à la Charismatic Evangelical Leadership Conference organisée et présidée par Copeland. Autant dire que le message est bien passé et a été bien reçu par la grande famille des Évangéliques qui, comme l’enfant prodige de la parabole, n’ont pas boudé leur bonheur de retourner à la maison qu’ils n’ont en réalité jamais quittée au regard de leurs messages, de leurs pratiques cultuelles et leurs motivations dans le service de Dieu.

Quand je pense que les livres de Kenneth Copeland étaient parmi ceux qui ont servi dans ma formation à la foi évangélique, je comprends de mieux en mieux l’influence des prédicateurs américains dans la propagation de l’erreur au sein des communautés évangéliques africaines qu’ils soutiennent financièrement et dont ils forment les dirigeants.

Guy François Olinga

Print Friendly
Posted by on 6 juillet 2014. Filed under Cat Enseignements, Eva Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.