Le rôle social et émotionnel de Facebook : Renforcer l’ego

L’humain est doté d’un instinct, d’une pulsion obsessionnelle pour la visibilité. C’est sur ce besoin inconscient de l’ego que les médias sociaux, à l’instar de Facebook, fondent leur fond de commerce. Aussi Facebook, pour ne parler que lui, est-il devenu est addiction pour plusieurs de ses utilisateurs. En se connectant à Facebook, l’utilisateur se propulse inconsciemment en vedette pour ses fans. Quand bien même l’utilisateur en fait un usage bien personnel, on peut distinguer quelques grands groupes d’utilisateurs de Facebook.

En effet :

  • Facebook est une agora pour libre et gratuite exhibition des ego au risque d’attrister les hommes spirituels pas moins fans et inconditionnels ;
  • Un pupitre où tout chien peut s’indigner en aboyant à s’époumoner sans pour autant que la caravane ne s’arrête ;
  • Un podium où tout savant et tout philosophe sans adeptes peut étaler sa science révolutionnaire sans que le monde ne s’en rende compte ;
  • Une loge dans laquelle tout illuminé peut crier sa révélation sans émouvoir le moins envoûté des fraters ;
  • Un refuge pour opposants politiques téméraires qui ne troublent pas le moins du monde le sommeil des dictateurs sanguinaires qu’ils détrônent dans leurs fantasmes couchés sur du papier ;
  • Un magazine gratuit et à très grand tirage pour mannequins en attente du casting qui va sonner leur heure de gloire ;
  • Un centre de redressement social où tout censeur ne peut exhiber son fouet que pour susciter les sourires en coin des étudiants et autres pensionnaires ;

Bref, Facebook est une cour du Roi Petaud où la sagesse supposée côtoie, comme dans une alliance de sang, avec joie ou tristesse, la folie qui s’ignore, au point où l’une ne peut plus se passer de l’autre, l’ego aidant.

On se croirait dans un épisode du film à succès : “JE T’AIME, MOI NON PLUS”. Quelle belle aventure humaine et donc temporelle! En tout cas, moi, J’AIME, J’AIME et J’AIME ÇA. Un seul mot : CONTINUONS !!!

Et toi alors, mon ami virtuel, dis un mot de reconnaissance à Monsieur Mark Zuckerberg. Cesse donc le déni et dis à la Grande Famille pourquoi tu es addict de Facebook ?

Guy Olinga

Print Friendly

Publication lue 194 fois

Posted by on 9 janvier 2016. Filed under Méditation, Sec Points de vue. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.