Le paradoxe de l’œuf et de la poule

« Qu’est-ce qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ? »

Poule_oeufSi on vous répond « C’est l’œuf », vous demandez « Mais qui a pondu cet œuf ? »

Si on vous répond « C’est la poule », vous demandez « Mais cette poule sort bien d’un œuf, non ? »

Le paradoxe vient du fait qu’aucune réponse ne paraît satisfaisante. Il me semble que, par ignorance, certains (aspirants) disciples de Yeshoua Ha Mashiah se trouvent devant un paradoxe semblable qui peut se formuler ainsi :

« Qu’est-ce qu’ils doivent recevoir en premier : Obéir à la Torah à la perfection avant tout ou d’abord recevoir le Souffle sacré d’Élohim pour obéir à la Torah ? »

Si on vous répond « Il faut obéir à la Torah à la perfection (613 commandements) avant de pouvoir recevoir le Souffle sacré d’Élohim », vous répondez que la Bible dit qu’ « ayant tous fauté, ils étaient tous privés de la gloire d’Elohîms » (Romains 3:23, Chouraqui)

Et si on vous répond que « C’est le Souffle sacré d’Élohim seul qui peut vous permettre de mettre en pratique la Torah d’Élohim », vous vous rendez immédiatement compte, si vous êtes dépositaire de l’intelligence spirituelle, que c’est une lapalissade puisque la chair (âme vivante) de ne peut pas obéir à ce qui est spirituel. Or la Torah d’Élohim est spirituelle, la Torah c’est Yeshoua Ha Mashiah. La chair ne peut donc pas suivre l’Esprit hors du monde pour Lui obéir. Ce qui est né de la chair est tourné vers le périssable, ce qui est né de l’Esprit est esprit.

A moins donc d’avoir été au préalable transformé en esprit vivifié, vous ne pouvez observer la Torah d’Élohim. Et toute prétention d’un homme animal à observer (suivre) la Torah d’Élohim (Yeshoua est la Torah) est une abominable simulation qui s’apparente au blasphème. YHWH demande à voir notre prédisposition à obéir sincèrement à la Torah pour nous accorder gracieusement Son aide en Son Souffle sacré.

Moralité, l’encouragement des hommes animaux à mimer, à singer, à simuler le caractère des hommes spirituels (le fruit que seul l’Esprit d’Élohim peut produire) a jusqu’ici fabriqué des chrétiens, des idolâtres qui, se fondant sur une illusion de justice, parce qu’ils ont observé le Shabbat ou quelques autres 5 à 10 commandements de la Torah d’Élohim, vont se leurrer qu’ils sont nés d’en-haut, des êtres spirituels, des enfants de YHWH, sauvés donc.

Sans paradoxe aucun donc, l’urgence de ce siècle est unique : encourager les élus à recevoir gratuitement un cœur nouveau et non pas à devenir des imitateurs de ce qui est hors de leur nature, aussi longtemps qu’ils n’ont pas reçu le Souffle sacré d’Élohim, selon qu’il est écrit :

« Je vous prendrai parmi les nations, vous grouperai de toutes les terres et vous ferai venir sur votre glèbe. Je lancerai sur vous des eaux pures, et vous serez purifiés de toutes vos souillures; de toutes vos crottes je vous purifierai. Je vous DONNERAI un cœur neuf et DONNERAI un souffle nouveau en vos entrailles. J’écarterai le cœur de pierre de votre chair et vous DONNERAI un cœur de chair, et je DONNERAI MON SOUFFLE en vos entrailles et ferai que vous alliez (obéissiez) en mes lois, que vous gardiez et appliquiez mes jugements. Vous habiterez la terre que j’ai donnée à vos pères; vous êtes à moi pour peuple, et moi-même je serai à vous pour Élohim. Je vous sauverai » (Ezékiel 36:24-28)

Guy François Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 1 juillet 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.