La religion est définitivement une malédiction !

La ruse et l’imposture consistent à se faire passer pour ce que l’on n’est pas! Il s’agit de faire valoir la forme au détriment du fond. L’Impie a bien été rusé en utilisant le vocabulaire biblique pour piéger les naïfs qu’il envoûte tous les jours par le moyen de la religion.

Balaam : une incarnation de la ruse

Dans la Bible, Balaam qui est une image fort représentative de la ruse satanique, n’avait qu’une seule et unique ambition : Maudire le peuple d’Élohim. Sur la forme, selon ses mots, les naïfs peuvent imaginer qu’il était du côté d’Israël. Mais en réalité, dans le fond, ses plans, son projet exprimé par le mensonge et la cupidité, attestent bien de son désir de maudire Israël.

Ce prophète diabolique est encore de nos jours dans nos rues, nos maisons, partout, pour chercher à maudire les humains. En effet, la religion et les religieux, fils de Balaam, pensent qu’à force de sacrifices de prières et de jeûnes, ils pourront changer la Parole : « Vendez tout (détacher vous du monde) ce que vous avez et suivez-moi » en : « Courrez après le monde, possédez tous les biens de monde. » Ce faisant, ils maudissent ceux qui assistent à leurs cultes de la matière. Ces individus ne sont pas différents des autres qui se prosternent devant des arbres, images, animaux, astres, puisque que leur prière se réfère aussi à l’adoration de la créature au lieu du Créateur !

Balaam finira par trouver une astuce d’infiltration dans le peuple en encourageant les filles de Moab à se marier aux fils d’Israël. C’est exactement ce que font ses prophètes contemporains quand ils excitent la masse à se marier à la matière au point de devenir inséparable d’elle, au point de se confondre au matériel. Dans la conscience corrompue des humains en cette fin des temps, la valeur de l’humain dépend de combien d’argent il a dans ses comptes bancaires ou de ses possessions matérielles. L’humain est devenu comparable à une machine à produire et consommer des biens matériels. L’humain définit sa valeur par rapport à combien d’argent il peut produire !

Balaam (l’Impie) proposa la politique, l’économie, l’éducation, la philosophie, la technologie, la communication, les sciences physiques, la morale, etc. comme moyens de liaison, de mariage entre les Moabites (le monde, le matériel) et les enfants d’Israël (religieux contemporains manipulés par le clergé), ceci dans l’unique intention d’attirer la malédiction sur les seconds!

L’ombre qui obscurcit les religieux

Hébreux, 10:1 « En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. »

Les religieux actifs et passifs n’ont toujours pas compris que le bétail, les terres, les maisons, l’or, l’argent, les références au matériel qui figurent dans la loi, les prophètes, et les psaumes, n’étaient que des ombres, des images utilisées pour instruire. Le fait qu’ils s’attachent toujours à ces ombres est la preuve indéniable de leur envoûtement collectif. Quand ils ouvrent « le Livre » (la Bible), ils sont incapables de comprendre à quoi se réfère dans la réalité l’ombre dont il est question. Pour eux, il s’agit des maisons, des voitures, de leur travail, de l’accroissement social, moral, économique et politique. Ils sont tellement attachés à cette ombre qu’ils en font l’objet de séminaires, jeûnes, prières, campagnes, croisades, etc.

À l’instar des pharisiens qui sondaient les Écritures pour chercher les images, l’ombre leur permettant d’exhiber leur ego, leurs avoirs matériels et périssables, les religieux modernes sont aveuglés. Ils succombent au piège de l’Impie qui tord le sens des Écritures pour se faire adorer. Pour eux, avoir de l’argent et des objets qui excitent les plaisirs de ce monde, c’est réussir, c’est accomplir la raison de son existence. Pour eux ils doivent être la « tête et non la queue ». On se pose bien la question de savoir la tête de quoi ils veulent être ? Du monde ?

Quel évangile pour l’Afrique ?

religieux-a-genouxLe cas de l’Afrique est plus que déplorable. L’évangile que l’Occident a annoncé à l’Afrique était un faux évangile ; il était tout sauf l’Évangile de Yeshoua (Jésus-Christ). L’Occident a annoncé un évangile dilué, mélange de principes humains, de la morale, de la culture occidentale. Donc, un évangile souillé de l’énergie mondaine, souillé de l’énergie de la contestation, souillé de l’énergie de la rébellion contre le Créateur, YHWH Adonaï. Les occidentaux ont annoncé aux africains un évangile autre que celui des Apôtres de Yeshoua (Jésus-Christ). Autant dire à sa décharge que l’Occident n’avait pas les moyens d’annoncer l’Évangile en Afrique car l’Évangile de Yeshoua vient d’en haut ; et comme toutes les autres nations, l’Afrique l’a reçu le jour de la pentecôte. (Actes : 2:5-10)

En effet, une lecture profonde du livre des actes des apôtres nous permet aujourd’hui de comprendre que l’Afrique a reçu l’Évangile de Yeshoua au même moment que les autres nations, et que les premiers évangélistes de l’Afrique étaient africains. (Actes 8:26-39) Par ailleurs, les écrits des premiers évangélistes attestent bien de la présence physique du Messie Yeshoua en Afrique pour s’y réfugier quand Hérode voulait le faire mourir avant le temps! Le constat est en définitive que l’occident, représentation physique du prince de la puissance de l’air, a apporté en Afrique un évangile de la civilisation de Caïn, le Père des «Francs-maçons», faux bâtisseurs, bâtisseurs de l’illusion qui ne ramènent tout qu’à la poussière, au temporel, au périssable, à l’accumulation du matériel destructible.

C’est très douloureux quand on réalise que ceux-là même qui prétendent être des serviteurs de Jésus-Christ, sont ceux-là qui proclament qu’il a donné sa Vie pour le périssable, le temporel, le matériel que la rouille et la teigne détruisent. Si nous croyons que c’est pour les immeubles, voitures, lopins de terre, or, argent, promotions sociales, professionnelles, économiques, politiques, bouts de pain, feuilles de papiers, diplômes, voyages, visa, etc. que Jésus-Christ a donné sa Vie, alors, nous sommes les plus malheureux ! Oui plus que malheureux, misérables !

Manipulation massive par l’apparence de gain (Actes 19: 23-32)

Qu’il est frappant de constater avec quelle précision les Écritures exposent de façon claire la manipulation organisée par les envoûtés conscients qui manipulent la foule en les dressant contre le Créateur. Ils camouflent leur projet de manipulation massive par l’apparence d’une sorte de gain qui, en réalité, n’est qu’un appât utilisé pour capturer, apprivoiser et décapiter ceux qui tombent dans leur piège.

Démétrius, envoûté conscient et expression visible de la déesse Diana (nom utilisé par Satan pour mieux se camoufler), fabriquait en argent des temples de Diana et procurait à ses ouvriers des « gains considérables. » Puisque l’Évangile de Paul (expression visible de Yeshoua) était contraire au projet de Démétrius, celui-ci organisa et rassembla tous les « gens du même métier » en leur faisant croire que leur « bien-être » dépend de cette industrie (Fabrication des temples de Diana). Il va leur faire croire que Paul était contre leur bien-être, donc que Paul était une menace pour leur existence. Mais, au verset 27, Démétrius expose son vrai projet sur fond bien masqué : Perpétuer le culte de Diana dans le monde. Pour ce faire, il va manipuler la foule et semer la confusion. Les envoûtés inconscients, ne comprenant rien, vont le suivre, pensant qu’il défend leurs intérêts ! Quel malheur! Quel malheur!

Quand on parle ici de fabrication des temples de Diana, les naïfs s’attendent à voir une sorte de statuts ou d’objets affreux ou même d’une rare présentation. Ils ne comprennent pas que tous les objets (immeubles, véhicules, vêtements, diplômes, politique, économie, finance, plaisirs, passions…) après lesquels ils courent, sont des temples de Diana, des choses qui perpétuent son culte, à savoir l’adoration des dieux faits de mains d’hommes, culte de la matière, culte de la créature. Les initiés de ce monde, encore connus sous les noms de dirigeants, puissants, élites, innovateurs, stars, philanthropes, clergé, chefs religieux, successeur de Pierre, etc. sont à l’image de Démétrius, en réalité, des manipulateurs qui créent la confusion et la rébellion contre le Créateur en avançant comme arguments de poids l’illusion d’un bien-être matériel, moral et social. Quel Blasphème !

Alors que Paul leur annonce la voie de la libération, la voie du salut, les envoûtés inconscients pensent et sont persuadés que Paul est contre eux, parce qu’il les invite à se séparer de ces objets pour participer au vrai culte d’Élohim le Créateur ! Aujourd’hui encore, tous ceux qui comme Paul, un vrai disciple de Yeshoua, annoncent la croix de Yeshoua, c’est-à-dire la séparation d’avec le monde, la mort à soi-même, la déconnexion d’avec le système et le fonctionnement des nations, sont taxés de menteurs, d’imposteurs, d’anti-christs, alors que les vrais imposteurs, les vrais blasphémateurs, les vrais usurpateurs sont acclamés et adulés par les envoûtés inconscients.

Il s’agit seulement et uniquement de Yeshoua

Ah ! Pauvres de nous, la religion nous tient dans ses filets. Que c’est révoltant de constater que l’Impie nous a tous eus en nous orientant vers la fausse cible, vers le faux héritage, vers l’illusion. (Apocalypse 12:9) Ce qui a été, c’est ce qui est. En effet, de même que le voile de Moïse empêchait le peuple au cou raide de voir la gloire du Créateur sur son visage, l’ombre des choses à venir dont l’Impie maîtrise bien la manipulation est un obstacle pour les religieux qui ne comprennent toujours pas que ces images n’ont rien à voir avec ce qu’ils pensent. Ils ne savent pas qu’il ne s’agit pas du matériel et du périssable, mais d’une personne : Yeshoua (Jésus-Christ). Oui ! C’est Yeshoua, figure visible du Créateur invisible, Homme Parfait, Modèle Accompli, qui mène ceux qui le désirent ardemment à la Perfection qu’Il est Lui-même. Yeshoua est à la fois la Porte, le Chemin et la Destination ; le Chemin, la Vérité et la Vie. Il est à la fois le Sacrificateur, l’Autel et le Sacrifice. Il est aussi à la fois la Loi, la Grâce et le Jugement.

Jordy Tousse
Gloire soit rendue à Yeshoua qui a exposé et qui continue d’exposer toute malice satanique en ces temps difficiles par la bouche de Ses frères. Père Élohim, merci pour l’armée des vainqueurs, frères de Yeshoua que tu bâtis sans faille. Mais alors, qu’elle se manifeste! Qu’elle se manifeste à la création toute entière.

Jordy Tousse

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 4 octobre 2015. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.