La preuve de la séduction de presque tous les hommes de notre génération

Jean 17:3 « Et la vie éternelle, c’est te connaître, toi, le seul vrai Élohim, et connaître celui que tu as envoyé, Yeshoua Ha Mashiah. »

Une alerte s’est depuis peu allumée dans mon esprit quant à savoir si les traducteurs de la Torah écrite, des Prophètes, des Évangiles et des Épitres apostoliques étaient vraiment inspirés par le Souffle sacré de YHWH ? Pourquoi les Saintes Écritures, telles que nous les avons reçues dans notre génération, tardent-elle à produire en nous, les hommes de cette génération, les mêmes effets que sur les premiers disciples de Yeshoua ?

Le péché abonde, et donc, la grâce doit surabonder

L’explication qui saute à l’œil c’est le degré de mal qui règne dans le monde en cette fin des temps tel que la prophétie l’a annoncé.

2 Timothée 3:1-5 « Et ceci, sache-le: dans les derniers jours surgiront des temps difficiles. Oui, les hommes seront égoïstes, cupides, fanfarons, arrogants, blasphémateurs, indociles aux parents, ingrats, sacrilèges, insensibles, implacables, calomniateurs, violents, cruels, ennemis du bien, traîtres, fougueux, gonflés, amis du plaisir plutôt qu’amis d’Élohim, ayant les apparences de la piété, mais niant son dynamisme. Ceux-là aussi, fuis-les. »

religion2À observer les penchants dominants des hommes dans nos sociétés contemporaines dans le monde entier, il est loisible de constater que nous vivons ces derniers jours. Le souffle du mal a pollué toute la création pour l’asseoir durablement dans une conscience rebelle contre la Loi d’Élohim, la Volonté de YHWH. Toute l’humanité est engagée dans un culte démoniaque contre son Créateur, quoique donnant des apparences de piété qui sont attestées par l’existence de 2 milliards d’individus contemporains qui se veulent adorateurs de « Dieu », quand bien même ils sont dispersés dans un peu trop de religions distinctes au premier abord.

Oui, il y a bel et bien un lien mystique et fusionnel qui connecte toute la création au souffle rebelle qui nous a transformés à la stature parfaite du Prince de la puissance de l’air au point où plusieurs d’entre nous peuvent se reconnaître dans les propos de l’apôtre Paul quand il disait : « Ce qui est bon (le Souffle de YHWH), je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché (le souffle de Satan) qui habite en moi. » (Romains 7:18-20)

Oui, notre fusion avec l’esprit qui gouverne ce monde nous impose la rébellion et le blasphème permanent contre Élohim par ceci que nous osons prétendre être ses fils alors que nous n’avons rien de lui. Yeshoua Ha Mashiah pouvait en effet dire : « Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi. » (Jean 14:30) Qui, dans notre génération, peut affirmer qu’il n’a rien de Satan en lui ? L’honnêteté nous impose de constater que malgré nos efforts religieusement charnels de manifester une certaine morale dans notre quotidien, l’énergie souillée qui nous a possédés finit toujours par nous rattraper. Le religieux chrétien vous dira alors que vous avez rétrogradé, ou encore que vous avez perdu votre salut! Salut de quoi donc ?

Heureusement que la Bible me dit que la faveur et la puissance de YHWH surabondent dans de telles circonstances afin de soutenir ceux des hommes qui veulent vivre pieusement et se disposer à servir le Créateur. (Romains 5:20) Au milieu donc des assauts de l’Adversaire de l’humanité en général, et des élus de YHWH en particulier, force est de constater que « la puissance divine nous a tout donné, vie et ferveur, à travers la pénétration (connaissance) de celui qui nous a appelés par sa gloire et vertu. » (2 Pierre 1:3)

L’expression de la Grande Séduction de l’humanité

Malgré le lien mystique qui nous lie au Dieu de ce siècle, il se trouve des personnes qui prétendent se fonder sur des versets bibliques pour se donner, « par la grâce au moyen de la foi », une identité qui tarde à se manifester dans leurs vies : la stature du salut, la stature du fils de YHWH, la stature de Yeshoua, selon qu’il est écrit : « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. » (Matthieu 5:48) La perfection ici parle de la stature et des vertus de Yeshoua se manifestant en l’homme.

Eh oui, cher lecteur, vous vous demandez qui dans notre génération est déjà parvenu à cette perfection ? Moi aussi ! Et vous vous demandez par conséquent sur quoi les chrétiens fondent-ils leur assurance du salut ? Ils vous diront que « c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » (Éphésiens 2:8-9)

Voici ce que signifie ce passage biblique dans la pensée d’un chrétien séduit : Ignorez la nature du mal que vous voyez se manifester en vous ; ne tenez pas compte de votre existence d’idolâtres non repentants ; ne vous inquiétez pas outre mesure de ce que vous n’êtes pas la Lumière du monde, le sel de la terre. Croyez simplement, comme le feraient de petits enfants, que vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi et répétez-le avec force et conviction à qui veut vous entendre. Croyez en la grâce (la bonté et la miséricorde infinies) du Créateur. C’est alors qu’Il fera fi de sa justice pour vous accepter dans sa présence éternelle malgré l’évidence de ce que vous n’avez rien de Lui. Et le tour est joué. Il ne vous reste plus qu’à vous adonner à des activités religieuses rituelles et à évangéliser pour reproduire votre espèce qui doit continuer à remplir la terre, en attendant le jour de votre enlèvement dans la gloire, Amen. Vraiment trop facile comme évangile. Aucun prix à payer. Tout, vous est donné sans contrepartie.

Les traductions non inspirées de la Parole écrite

BibleLa Bible pourrait-elle mentir ? Ces hommes qui fondent leur assurance du salut sur une telle compréhension des Écritures ne font-ils pas montre de foi ? Peut-on être agréable au Seigneur sans la foi ? Mais où est donc le mal dans cette lecture de l’Évangile, êtes-vous probablement tentés de me demander. Eh bien, le ver eet dans le fruit, le mal est dans la Bible. En effet, la Bible, en sa qualité de support matériel censé contenir la Parole écrite de YHWH, n’a pas, elle non plus, échappé à la pollution énergétique qui caractérise toute entité matérielle et physique dans le monde du fait du Dieu de ce siècle. (2 Corinthiens 4:3-4). Satan s’appuie sur tout ce qui existe de matériel et de physiologique, et donc même sur la Bible, pour parvenir à ses fins de séduction de l’humanité chrétienne qui doit impérativement adorer Satan en prétendant adorer YHWH. Et c’est ce qui se passe !

Vous demandez-vous comment cela est-il possible ? Mais c’est trop simple comme astuce, pardi ! Il aura juste fallu à Satan de se servir des traducteurs de nos Bibles traduites pour injecter un peu d’ivraie, un peu de levain dans le message, sachant comme il est écrit, que « Un peu de levain fait lever toute la pâte. » (Galates 5:9). Satan a donc tablé sur la corruption sémantique, c’est-à-dire l’utilisation dans ses traductions bibliques des mots qu’il affirme synonymes aux termes originaux, le saupoudrage d’une compréhension blasphématoire des versets bibliques. C’est ainsi que les chrétiens, de nos jours, se fient à des Bibles d’essence franc-maçonnique qui contribuent si efficacement à la grande séduction, autorisant de fait des idolâtres que nous sommes à oser réclamer une filiation blasphématoire avec le Feu dévorant qu’est YHWH ADONAÏ.

Connaître ou pénétrer ? Là est toute la question

Parmi les mots les plus astucieusement corrompus dans nos Bibles porteuse de germes insidieux de séduction se trouve le mot « CONNAÎTRE ». Connaître en langage céleste c’est PÉNÉTRER ou ÊTRE PÉNÉTRÉ PAR.

L’homme connait (pénètre) la femme et leurs esprits fusionnent pour devenir UN au point où, avec le temps qui passe, quand la pénétration a été profonde, totale et sincère, les observateurs leur trouvent une certaine ressemblance dans les valeurs et les vertus, voire même dans le caractère et le physique. Quand l’un des conjoints dans la pénétration (connaissance) a une ascendance spirituelle, il finit par faire disparaître (mourir) la nature, l’identité de l’autre à telle enseigne que, quand vous voyez le conjoint le plus faible ou le moins grand spirituellement, vous croyez voir le plus fort, le plus grand. On peut donc dire que le conjoint faible n’existe plus parce qu’il n’a plus de volonté, il ne fait plus que, consciemment ou inconsciemment, la volonté de celui qui l’a pénétré (connu, possédé).

A l’instar donc de la relation de mariage entre l’homme et la femme qui est fondée sur le mystère de la pénétration, YHWH a pénétré Yeshoua au point où les personnes séduites font d’eux une seule personne, parce qu’ils ont une seule personnalité. Vu sous ce prisme, le lecteur avisé comprend aisément les paroles suivantes de Yeshoua parlant de sa relation avec Son Père : « Philippe lui dit: « Seigneur, montre-nous le père; cela nous suffit. » Yeshoua lui dit: « Depuis si longtemps je suis avec vous, et tu ne me connais pas (n’a pas encore été pénétré), Philippe ? Qui me voit, a vu le père. Comment peux-tu dire: ‹ Fais-nous voir le père. › ? N’adhères-tu pas à ceci: moi, je suis dans le père et le père est en moi ? Les mots que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; mais le père demeure en moi (m’a pénétré) et fait ses œuvres. Adhérez à moi: moi, je suis dans le père et le père est en moi. » (Jean 14:8-11)

Lien vidéo de Lifoko du ciel : https://www.youtube.com/watch?v=okmIR6iaxS0

Comprenez-vous alors, cher lecteur, pourquoi Yeshoua avait consciemment et volontairement préféré mourir (dans sa volonté et dans son Corps) aussi longtemps que c’est la volonté du Père seule qui devait s’accomplir dans son existence, nous donnant ainsi par l’exemple, la preuve ultime de ce que c’est qu’un homme qui a été pénétré (est né d’en haut) par le Souffle sacré de YHWH. Parvenu à ce niveau de compréhension du mystère du salut, non seulement les saintes Écritures, donc l’identité de Yeshoua (la Parole faite chair), deviennent plus claires dans votre esprit. Mais aussi, une des conséquences de l’accession à ce mystère est que vous commencez à découvrir les dégâts de la séduction dans votre existence, réalisant l’évidence de ce que vous n’êtes pas encore pénétrés par le Souffle de la Vie éternelle. Et vous risquez de vous briser en sanglots de tristesse à salut en constatant l’évidence de votre perdition.

Pas de salut sans pénétration par le Souffle de vie

Un des secrets les mieux gardés de Satan contre le salut des hommes est de leur cacher le fait qu’il n’y ait pas de salut possible sans pénétration du perdu par le Souffle sacré de YHWH ; en d’autres lieux, l’on parlerait de possession. La relation des hommes avec les esprits n’est exclusivement qu’une relation de pénétration (connaissance). L’esprit qui vous pénètre devient votre père spirituel, votre époux, votre maître, votre Dieu. Quand il vous voit ou quand il vous écoute donc, l’homme qui a du discernement sait si vous avez le même Père, le même Dieu que lui ou pas. Retenons que c’est par la pénétration par son souffle (un lien mystique) que Satan s’assure de nous imposer son faire et son vouloir en vue de notre perdition éternelle, principe qu’il a copié de YHWH car c’est aussi par la pénétration (fusion, nouvelle naissance) par le Souffle de YHWH que nous sommes scellés pour le jour de la rédemption. (Éphésiens 4:30)

Comprendre le mystère de la pénétration pour la convoiter de tout notre cœur nous ouvre la porte du salut. C’est en cela que consiste notre amour pour YHWH : désirer qu’Il nous pénètre en Yeshoua pour devenir UN avec Lui et, ainsi, il aura tous les droits de se servir de notre corps comme bon lui semble pour accomplir Ses desseins. Chuuuuut, Il n’est pas question que ce mystère soit révélé aux hommes, a déclaré Satan. Aussi suggéra-t-il à ses serviteurs, les traducteurs de nos Bibles, de remplacer le mot pénétrer par le mot connaître, en s’assurant par ailleurs de nous renvoyer à la connaissance livresque ou intellectuelle qui, elle, n’a pas pour suite la pénétration. Ce faisant, Satan a prévu que nous devions quand même conserver l’illusion du salut au détour de la pratique rituelle des activités religieuses et de l’observation rigoureuse des commandements livresques de Dieu et autres fêtes de l’Éternel, chacun demeurant néanmoins dans sa loge (religion) qui, de toute évidence et selon notre gourou, est la seule qui est approuvée par le Créateur.

Mamon Amour ArgentUne évidence n’échappe toutefois pas à l’observateur averti : tous les hommes demeurent pratiquants de l’idolâtrie. Ils sont tous pénétrés par le souffle damnant de Satan qui produit en eux ce que le monde voit de nauséabond. Nous avons donc beau sembler appartenir à des religions différentes, mais la différence n’est que dans la forme. En effet, nous nous rejoignons tous dans la convoitise du confort, la recherche de la facilité et le désir effréné de nous accumuler de la matière périssable. C’est cela la marque de la Bête en nous. Et c’est ainsi que les francs-maçons, les rosicruciens, les sorciers, les chrétiens, les religieux de tous bords, etc. peuvent paisiblement cohabiter dans les mêmes maisons, lieux et temples.

Le fait est que tout item ou individu qui serait d’une autre nature et qui oserait se manifester en adversaire du système serait immédiatement éjecté du système en tant que corps étranger. « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. » (Jean 15:20)

Figurons-nous en effet, qu’un seul instant, Le feu dévorant de 100.000 degrés qu’est YHWH nous pénètre (nouvelle naissance), croyons-nous sincèrement que notre nature déchue survivrait à une telle pénétration? Le monde ne nous le ferait-il pas vraiment savoir ? Le monde autoriserait-il nos activités religieuses si elles venaient à mettre en péril son existence ? Les financerait-il seulement ? Qui sommes-nous pour voir Élohim et continuer à vivre (conserver notre volonté), alors qu’il dit que cela est impossible (Exode 33:20) ? Comment donc les chrétiens peuvent-ils ainsi se mentir et mentir à leur prochain ? Voilà plus de 2000 ans que l’Ennemi de nos âmes nous console avec le leurre d’une pénétration (transformation) progressive de l’homme né de nouveau à la stature de l’Époux des sanctifiés, l’Époux de l’Église, Celui qui n’entend pas partager son épouse avec le souffle impur qui impose l’amour de la matière et l’idolâtrie à tous les hommes, le Dieu jaloux.

Certains chrétiens affirment même qu’ils sont pénétrés (nés de nouveau) par le Souffle de Yeshoua mais, paradoxalement, ils disent que personne ne peut être transformé à la stature de Yeshoua. Entendez ce que leur dit celui qui les gouverne : « celui qui t’a pénétré avant ton “salut” est plus fort que Yeshoua. Tu ne peux donc jamais ressembler à Yeshoua. » Or, dit Yeshoua, c’est quand la Création et le Monde verront des personnes devenues UNES avec YHWH en Yeshoua qu’ils croiront que Yeshoua est vraiment le seul vrai Messie, celui qui a déjà été envoyé par YHWH pour pénétrer les hommes en lieu et place de Satan. (Jean 17:17-23). À ceux des hommes qui auront passé le temps à dire Seigneur, Seigneur sans jamais se laisser pénétrer par le Souffle de Yeshoua, le Seigneur dit clairement qu’il le leur rappellera au grand jour des comptes en disant : “Je ne vous ai jamais pénétrés (Matthieu 7:21-23). Si oui. le monde aurait vu que vous me ressemblez dans mes aspirations, valeurs et vertus.”

Quand j’entends une personne visiblement pénétrée par le Diable affirmer connaître YHWH et/ou Yeshoua, mon cœur saigne à constater la profondeur de la séduction de l’humanité. Et dire que nous sommes nombreux à réciter Jean 17:3 sans rien y comprendre… « Et la vie éternelle, c’est te connaître (être pénétré par toi), toi, le seul vrai Élohim, et connaître (être pénétré par) celui que tu as envoyé, Yeshoua Ha Mashiah. » (Jean 17:3)

Guy François Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 15 novembre 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.