La grâce a-t-elle aboli la loi ?

En effet, cette question m’est fréquemment posée. Pourtant elle trouve une réponse claire dans la Bible. Non! La GRÂCE n’abolit pas la LOI. La confusion dans les esprits enténébrés, qui capotent sur ce sujet, vient de ce qu’ils ne se donnent pas la peine de définir les concepts de la LOI et de la GRÂCE.

Exercice de définition

LA LOI, c’est la volonté du ROI dans un Royaume, ou la volonté du peuple souverain dans une démocratie humaine. La LOI est donc l’autorité suprême sur une nation donnée. Nul n’est au-dessus de la LOI et nul n’est censé ignorer la LOI. Toute transgression du moindre article de la LOI est passible de jugement (mise en prison limitée dans le temps) ou de condamnation définitive (mise à mort).

LE PÉCHÉ, c’est la transgression de LA LOI. La conséquence du péché, c’est le jugement qui consiste à séparer les citoyens du royaume en deux groupes : les justes et les injustes. On dit alors que justice a été rendue.

LE JUSTE, c’est le citoyen du Royaume qui est conforme à la LOI. Il a alors le droit de jouir de tous les privilèges accordés aux justes par la LOI. Entre autres privilèges courants, les droits civiques, la liberté de mouvement, le droit d’être consulté, la liberté d’opinion et de culte, etc.

L’INJUSTE, encore appelé le méchant ou le rebelle, c’est celui qui transgresse la LOI, celui qui ne désire pas être la réplique de la LOI, celui qui manifeste son mépris pour la volonté du ROI ou du peuple souverain. La place de l’injuste est dans la PRISON, si le juge estime, en son âme et conscience que l’injuste peut encore devenir juste, ou encore la condamnation, si tout espoir de le voir changer de voie est perdu.

LE JUGE, c’est celui qui est lui-même conforme à la LOI. Par conséquent, il a qualité pour séparer les justes des injustes, parce qu’il est l’incarnation de la LOI. Il est la LOI faite chair. Il ne peut donc pas se tromper dans ses jugements.

LA GRÂCE, c’est l’aide que le ROI ou le peuple souverain peut apporter au citoyen injuste qui désire de tout son être devenir ou demeurer juste, et qui en fait la demande. Certes, il est encore injuste, mais le ROI décide souverainement de lui accorder la GRÂCE d’être considéré comme un juste, parce que cet injuste a exprimé son espérance de devenir juste, en faisant usage de l’aide et de l’accompagnement que le ROI et la Communauté voudront bien lui apporter.

Divers royaumes et donc diverses lois

La confusion qu’expriment ceux qui reviennent sur la question de la GRÂCE et de la LOI est due, non seulement au fait qu’ils ne savent pas définir les deux concepts, mais aussi parce qu’ils ne savent pas qu’à chaque royaume : sa LOI, et donc ses pécheurs, ses justes, ses injustes et sa grâce.

Sans être exhaustif, je peux citer comme états, nations ou royaumes : les dictatures, les royaumes humains, les démocraties, le monde, le royaume juif, et le royaume de YHWH. Je vous donne en exercice de préciser les concepts ci-dessus définis, selon ces six royaumes.

Il est urgent pour l’homme qui veut être reconnu comme juste, de discerner tout d’abord qui est son ROI, et donc quel est son royaume d’appartenance. C’est alors qu’il saura identifier la LOI de sa justice et apprécier dans quelle mesure il est conforme à elle.

S’il se trouve injuste, il pourra alors solliciter la GRÂCE de son ROI afin de s’engager dorénavant dans la voie des justes, dans l’espérance de devenir conforme à la LOI, de devenir UN avec la LOI, afin de ne pas être condamné pour récidive dans la transgression de la LOI.

Voyez-vous, cher lecteur, toute notre humanité est ignorante de ces choses à 99,99%, du moins en ce qui concerne le Royaume de YHWH. Nul ne sait trop dire avec clarté qui est son ROI, quelle est sa LOI, encore moins quel est son statut dans le royaume de son appartenance : juste ou injuste.

En tout cas, YHWH fait le constat dans la Bible que tous sont sortis de son Royaume. Tous disent être ses enfants. Tous affirment être nés de nouveau en lui. Et pourtant, tous sont prisonniers de l’imposture religieuse. « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23)

Cher ami, si tu débats encore au sujet de la LOI et de la GRÂCE, c’est que tu es encore dans l’ignorance, dans les ténèbres, dans la mort. Tu cours le risque de t’entendre dire par Yeshoua au jour du jugement : « Je ne t’ai jamais connu. Tu n’as jamais été conforme à ma LOI, ma réplique donc! » (Matthieu 7:21-23)

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 10 octobre 2016. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.