Gardons-nous de la justice qui procède de la loi écrite

La lettre de la Torah (le Pédagogue) et ses 613 commandements qui sont venus par Moïse et les prophètes a duré jusqu’à Jean.

Moise_TorahPuis vint la Torah faite chair dans la conformité de laquelle nous acquérons une stature (position) d’Elohîms avec ascendance sur toute la création, le monde et tous ses rudiments de codes moraux et autres rituels et cultes.

Quand donc nous faisons l’apologie de l’observation parfaite de la LOI comme pour nous prévaloir d’un statut de “plus ou mieux sauvé” que les autres sur un fond de justice propre, la justice de la loi, il est très urgent de toujours préciser les commandements auxquels nous nous référons en évoquant notre mise en pratique de Jean 14:15-17 : les 613 commandements dont Paul traite la justice d’ordures après qu’il les a observés de manière irréprochable ou alors l’espérance de la stature parfaite de Yeshoua Ha Mashiah qui est la seule stature qui nous a été donnée et par laquelle nous pouvons être sauvés.

Notons cependant une fois pour toutes selon Hébreux qu’il y a l’annulation d’un commandement antérieur, en raison de sa faiblesse et de son INUTILITÉ. La Torah n’ayant rien amené à la perfection, un meilleur espoir est survenu, par lequel nous approchons d’Elohîms. Quand il dit : “Neuf”, il fait devenir vieux le premier. Or, ce qui devient ancien et vétuste est proche de la disparition. Oui, la Torah est l’ombre des biens à venir, mais non l’icône des réalités elles-mêmes. Chaque année, par les mêmes sacrifices offerts continuellement, elle ne peut rendre parfaits ceux qui en approchent. Car, autrement, n’auraient-ils pas cessé d’être offerts ? Ceux qui les offrent auraient été purifiés d’un seul coup, sans plus avoir la conscience de leurs fautes.

La soumission au système social de ce monde que dirigent Satan et ses suppôts résume la condition de pécheur selon YHWH. Le péché n’a donc rien à voir avec la mise en pratique ou non de tel ou tel autre commandement car tout est impur pour qui est soumis au système. Tite 1:15 “Tout est pur pour ceux qui sont purs. Mais pour ceux qui sont impurs et qui refusent d’adhérer, rien n’est pur. Leur intelligence et leur conscience sont abîmées.” … Leurs prières, leur religiosité, leur observation de la morale ou des commandements fussent-ils tirés de la Torah, leur justice. C’est en cela que consiste le mystère de l’INIQUITÉ que Yeshoua Ha Mashiah vient nous donner de discerner afin que nous sollicitions Son aide (Luc 11:13) pour en sortir (sauver) si nous sommes de Sa bergerie, les élus de YHWH donc qui alors de facto acceptent de recevoir la stature par laquelle Lui Yeshoua a pu traverser le monde sans jamais se soumettre au système de ce monde (voir Abraham Maslow), sans jamais pécher donc, la seule stature qui fait et distingue les enfants d’Élohim, ceux qui sont appelés à être transformés par le Souffle sacré d’Élohim au point où les hommes les confondent à Yeshoua Ha Mashiah.

Quant à moi, voici en quoi consiste l’évangile que j’annonce et aspire à mettre en pratique : Matthieu 16:24 ‘Alors Iéshoua’ dit à ses adeptes : “Si quelqu’un veut venir derrière moi, qu’il se renie lui-même, saisisse sa croix et me suive.’

Guy François Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 1 juillet 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.