Éveil de conscience n°6-B (Suite de n°6-A)

Le représentant de YHWH Adonaï sur terre peut-il être un pécheur, une entité de nature opposée à Lui ? (Suite)

« Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. » Galates 4 : 22-23

« Mais que dit l’Écriture ? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre. » Galates 4 : 30-31

« Or les œuvres de la chair (vie du pécheur) sont évidentes ; ce sont la débauche, l’impureté, le dérèglement, l’idolâtrie, la magie, les rivalités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume d’Élohim. » Galates 5 : 19-21

« Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume d’Élohim, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité. » 1 Corinthiens 15 : 50

Affranchissement

Affranchissement

Oui ! Le représentant de YHWH Adonaï revêt le statut de sacrificateur, une dignité que nul ne peut s’attribuer, et que même le Fils n’a reçu que du Père, YHWH (Hébreux 5 : 4). Et la sacrificature céleste est un héritage qui n’est propre qu’à la descendance d’Abraham, non selon la chair, mais selon le Souffle. Et seuls ceux qui sont en Le Mashiah (qui ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs, qui sont saints par nature ayant laissé leur nature pécheresse sur la croix, ayant laissé leur ancien homme, vieil homme sur la croix pour revêtir la nature de l’homme nouveau, qui sont une nouvelle créature à l’image de YHWH manifesté par Yeshoua Ha Mashiah, seuls ceux-là sont considérés comme la descendance d’Abraham selon le Souffle Sacré et par conséquent ont part à l’héritage de Yeshoua. Car il est dit : « Et si vous êtes au Mashiah, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse. » Galates 3 : 29.

Yeshoua Ha Mashiah, n’est pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs. Car, en réalité, avant sa venue, il n’y avait aucun juste.

Les esclaves, les pécheurs, ceux dont la nature est rattachée à celle du premier Adam, qui sont de la lignée de la femme esclave, ceux-là n’ont aucune part à l’héritage des saints en Yeshoua. Par conséquent, un pécheur, entité de nature contraire à YHWH Adonaï ne peut être son représentant parmi les hommes. Car la chair ne peut représenter le Souffle et le Souffle ne peut se faire représenter par la chair, puisqu’ils sont opposés entre eux. En plus, le rôle du sacrificateur est de permettre au peuple au milieu duquel il doit accomplir son ministère de contempler YHWH Adonaï, pour le connaître et le suivre, afin de ne pas se laisser séduire par l’imposteur. Il doit donc, par sa vie, donner un modèle de sainteté et de pureté, de dévotion sans partage aux vertus de YHWH afin d’indiquer au peuple le modèle à suivre. Il est donc YHWH Adonaï fait chair, manifesté dans ses vertus, et est par voie de conséquence la Lumière du monde. Voilà une fonction que Yeshoua Ha Mashiah a accompli avec brio et que ses Apôtres et ses fidèles serviteurs, glorifiés dans les Écritures ont accompli également. Car, il faut le rappeler : « Nul ne s’attribue cette dignité, s’il n’est appelé d’Élohim, comme le fut Aaron. Et Le Mashiah ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais Il l’a tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui ! » Hébreux 5 : 4-5. Ceci Pour confirmer que ce sont ceux qui ont été engendrés par YHWH qui revêt le statut de sacrificateur, représentant de YHWH parmi les hommes. Élohim se glorifie par ce qui est né de Lui et qui a vaincu le monde. « Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre Le Mashiah et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple d’Élohim et les idoles ? . . . c’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; » 2 Corinthiens 6 : 14-17

Y a-t-il un espoir pour les pécheurs ?

Yeshoua Ha Mashiah, n’est pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs. Car, en réalité, avant sa venue, il n’y avait aucun juste. Ceux qui se sont déclarés justes par leur propre chef ne sont pas concernés par sa venue, car ils ont été déjà « sauvés » par un autre messie mystérieux. Yeshoua est venu livrer sa vie pour que les pécheurs, (entités esclaves de Satan et gouvernées par la mort, ennemies de YHWH par nature et par désirs) soient libérés de leur condition de pécheur. Il a payé le prix pour que tout pécheur qui prend conscience de sa condition, et qui, par la connaissance de Yeshoua renonce à lui-même pour accepter être consumé par le feu de la purification de YHWH Adonaï, soit délivré de sa nature pécheresse pour naître de YHWH et devenir son enfant. Donc, l’espoir est pour les pécheurs.

Seulement, si le pécheur s’attribue le statut de sacrificateur, d’enfant de YHWH Adonaï, de fils de YHWH, de représentant de YHWH parmi les hommes, d’Apôtre, Pasteur, Évangéliste, Docteur, Chrétiens, alors qu’il est encore esclave du péché et de l’iniquité établie dans sa conscience, alors celui-ci est un aveugle qui dit voir, un sourd qui dit entendre, un mort qui se dit vivant. Il est dans l’imposture et prend part aux œuvres des ténèbres, il est identique aux pharisiens qui s’étaient attribuer des titres glorieux dans le but d’exploiter les peuples à des fins iniques. Ceux des pécheurs qui s’attribuent ces dignités célestes, méprisent ce qui est sacré et demeureront dans leur état. Jamais, ils ne verront la Lumière de la vie, parce qu’ils ont foulé aux pieds ce qui est sacré. De tels imposteurs dont la vie et le culte est une abomination devant YHWH Adonaï ne peuvent recevoir la Grâce de YHWH que s’ils reconnaissent leur état de pécheur en renonçant publiquement aux titres et aux identités qu’ils se sont attribués de manière injuste, en sanctifiant ainsi le NOM de l’Élohim unique et Véritable et de son Fils Yeshoua. Alors, le Seigneur de Gloire aura Miséricorde d’eux et leur viendra au secours.

Comment donc le « saint père » peut-il être en même temps pécheur et rusé ?

Fabrice FunibaCe miracle n’est possible que par la loi du péché et de la mort qui a l’art d’accomplir des choses les plus obscures, revêtues de la puissance de la séduction. Car la ruse est l’une des caractéristiques fondamentales du serpent ancien qui, par une douceur cruelle et cynique, donnant une impression de bienfaiteur, a conduit les premiers humains dans la désobéissance, la rébellion, la mort et ruine profonde, avec des conséquences à l’échelle universelle. C’est le même qui s’exprime au travers du système social actuel. Et le guide spirituel du monde établi à Rome a bien confirmé que pécheur et ruse sont deux réalités qui appartiennent à la même famille, qui habitent le même corps, puisque étant issues du même souffle.

La suite, chacun peut la déduire.

De toutes les façons, la Lumière dans toute sa Puissance annonce son avènement par la révélation de tels signes. Elle éprouvera toute chose.

Oh ! Seigneur, que ton Règne vienne.

Oui Seigneur, vient.

QUE TON RÈGNE VIENNE SEIGNEUR.

Fabrice Funiba Lowe

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 25 juin 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.