Éveil de conscience n°5-A

CE QUI EST NÉ DE LA CHAIR EST CHAIR

CE QUI EST NÉ DU SOUFFLE EST SOUFFLE

« Jésus (Yeshoua) répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume d’Élohim. Ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l’Esprit est esprit. » Jean 3 : 5-6 LSG

« Vraiment je te l’assure, reprit Yeshoua (Yeshoua), à moins de naître d’eau, c’est-à-dire d’Esprit, personne ne peut entrer dans le Royaume d’Élohim. » (Version Semeur 2000)

LE ROYAUME D’ÉLOHIM EST LA VIE DE YESHOUA

Naitre d'en haut

Naitre d’en haut

Le Royaume d’Élohim qui est venu parmi les hommes est la vie que Yeshoua a manifestée dans la chair. Cette vie séparée de l’iniquité annonce les vertus de YHWH. Cette vie ne tire pas sa gloire de ce qui brûle, de ce qui meurt, du système du monde, mais se définit à partir d’Élohim Lui-Même dans ses vertus. Cette vie par laquelle l’Élohim invisible devient visible, on peut le contempler au travers d’une humanité sanctifiée, qui a vaincu le mal, qui est son habitation et l’expression vivante de sa Sainteté et de sa Pureté. Il s’agit de ce mode de vie qui donne à l’humanité une transcendance réelle sur les forces iniques, sur le péché, sur les passions et désirs de la chair. C’est la vie du Mashiah et celle que ses disciples ont manifestée pour être appelés « Chrétiens » = Expressions du Christ. La révélation de ce Royaume bouleverse le monde dans ses repères et dans son mode de fonctionnement. Il se révèle comme la Puissance invincible par un peuple qui ne brille pas par l’éclat de la matière, mais qui brille par l’éclat de la Vérité et des vertus de YHWH. La présence de ce Royaume au travers de ses citoyens change les programmes et les calendriers du monde : tout ne se fait plus que sous l’influence de ce corps Puissant de la Puissance même de YHWH. La présence de ce Royaume par son peuple est un jugement vivant pour toute entité de l’univers, car il est la Lumière par laquelle la vraie nature de toute chose est mise à nu. Sa présence sort le monde de la confusion de valeur, car par Lui, tout est redéfini selon la Vérité au point où le choix de chacun est clair : Ceux qui vont à la perdition choisissent clairement d’y aller et ceux qui vont à la vie voient bien le chemin qui les y mène.

PERSONNE NE PEUT ENTRER DANS CETTE VIE S’IL NE NAIT DE YHWH

Le Mashiah disait donc à Nicodème qu’il est impossible pour un homme, s’il ne naît d’en haut d’entrer dans cette vie, c’est-à-dire d’imiter le Mashiah et de le suivre. Car la chair ne peut suivre les voies du Souffle Sacré et le Souffle Sacré ne peut marcher dans les sentiers de la chair. Ils sont opposés entre eux et séparés par un gouffre jusque dans l’invisible où se trouvent Lazare et l’homme qui possédait pendant qu’il était dans son corps d’importantes ressources matérielles.

CE QUI EST NÉ DE LA CHAIR EST CHAIR

Ce qui est né de la chair est né du péché. Il est gouverné par le mal, par la loi du péché et de la mort. Il est dépendant des éléments de la création et il marche par la vue. Tout ce qu’il ne voit pas, n’est pas digne de foi. Il ne peut suivre la voie du Souffle Sacré, car celle-ci lui semble si obscure et si abstraite. Il est dirigé par les sens et les pulsions de la chair, il en est dépendant. En réalité, il est sous la domination du prince de la puissance de l’air et est entièrement dépendant de l’institution sociale établie par celui-ci. C’est de cette institution qu’il reçoit son éducation, il est construit selon ses idéaux, il se définie par elle, c’est par elle qu’il se projette dans le futur, il se « soigne » par elle, il pense par elle. C’est aussi par cette éducation qu’il comprend les Écritures pour en tordre le sens. En vérité, il est dépendant de Satan car c’est par lui qu’il conçoit la vie. Il est gouverné par les ténèbres et confond les valeurs à ce qu’elles ne sont pas : il appelle richesse ce qui est pauvreté et pauvreté ce qui est Richesse ; il appelle intelligence ce qui stupidité et stupidité ce qui est Intelligence ; il appelle sagesse ce qui est folie et folie de qui est Sagesse ; il appelle bénédiction ce qui est malédiction et malédiction ce qui est Bénédiction.

CE QUI EST NÉ DE LA CHAIR SE RÉCLAME DU SOUFFLE SACRÉ

Dans son ignorance profonde (signe du gouvernement des ténèbres), il ne manque pas de se réclamer de YHWH et déclare avec force que Yeshoua est en lui. Comme si YHWH était le Dieu des morts, des êtres charnels et Yeshoua était devenu si impuissant pour ne plus être capable d’affranchir de la puissance de la chair, des désirs et des passions impurs, de l’ignorance, ceux en qui Il vient établir sa demeure. Par sa religion (celui qui est né de la chair), il rend sans valeur le sacrifice du Mashiah. Il pratique le culte du corps ; il croit qu’il suffit seulement de ne plus aller avec la femme d’autrui, de ne plus mentir des lèvres, de s’habiller jusqu’à couvrir les orteils, d’être régulier dans ses réunions religieuses, de payer ses dîmes et ses offrandes, etc. pour se réclamer de la nature de YHWH.

Le Souffle Sacré, quand il s’exprime, emploi un langage spirituel pour des choses spirituelles.

Pourtant dans cette apparence de piété, il ne peut vaincre les pensées impures qui souillent sans cesse sa conscience, son cœur est rempli d’hypocrisie, de malice et de méchanceté, de convoitises de toutes sortes, de jalousie, de haine, de calomnies et de médisances, de cupidité, d’impureté et d’idolâtrie, etc. Toutes choses qui trahissent la vraie nature de son appartenance, sa vraie identité conforme à Satan et totalement opposée à celle de YHWH, l’Élohim très Saint. Sa chair dont il dit avoir été crucifiée, respire et vit plus que jamais auparavant. Sa crucifixion ne s’est faite que dans l’imaginaire. Tellement il est sous le gouvernement de la puissance du mensonge qu’il dit être une nouvelle créature dont les choses anciennes sont passées, pourtant tout autour de lui, tout en lui, et même sa propre respiration témoignent contre ses déclarations religieuses. Il s’agit là en réalité d’une forme d’aliénation propre à notre siècle qui pousse les masses charnelles à ce réclamer du Mashiah, pourtant tout leur montre que Yeshoua et eux sont d’une espèce totalement différente, puisqu’ils disent être habités de Lui et reconnaissent en même temps que personne ne peut vivre comme le Mashiah : une contradiction qui révèle l’esprit imposteur dont ils sont possédés, inconsciemment pour certains, et consciemment pour d’autres (les leaders de ces mouvements en général). C’est une véritablement gangrène qui détruit les familles, les foyers, les peuples, et renforce les liens entre l’humanité les démons pour produire le paradoxe que nous pouvons constater aujourd’hui : plus des ¾ (trois quart) de l’humanité se disent Chrétiens ou croyants, pourtant le règne des ténèbres et du mal ainsi que la confusion des valeurs n’ont jamais été aussi profond et aussi dominant depuis le commencement de toutes choses.

SA PRIÈRE EST CELLE DE LA CHAIR : CAR ELLE RENVOIE AUX PASSIONS HUMAINES

Lorsqu’il (celui qui est né de la chair) prie Élohim YHWH et jeûne, c’est pour satisfaire aux passions de sa chair, aux pressions de réalisation et de positionnement social. Il n’est attiré que par les choses de la terre et le désir de les posséder est le fondement, le socle, la raison d’être même de sa foi et la motivation réelle de son engagement spirituel, même lorsqu’il prétend le contraire. Il est tout le temps pressé, mais ce qui le presse n’est pas le Royaume auquel il dit appartenir, mais c’est bien ce désir de posséder, de s’affirmer selon les principes du monde et de ne pas paraître dernier aux yeux des hommes. Ces désirs le maintiennent sous le contrôle des forces iniques qui agissent dans le monde pour le faire courir après des images, à la quête de ce qui brûle. Il parvient parfois à posséder ce qu’il cherche, mais il est sans cesse vidé par celui qui le presse, il fane, devient de plus en plus fragile, malade, vulnérable et absolument dépendant du monde et de ce qu’il possède.

LES PENSÉES DU SOUFFLE SACRÉ SONT ELOIGNÉES DE CELLES DE LA CHAIR

Autant le ciel est éloigné de la terre, autant les pensées du Souffle Sacré sont éloignées de celles de la chair. Le Souffle Sacré quand il s’exprime, emploi un langage spirituel pour des choses spirituelles. Mais celui qui est né de la chair interprète le langage du Souffle Sacré à partir de ses pensées ayant pour fondement le monde. Il comprend les Écritures selon la chair, selon le monde, et voilà l’origine de la distorsion des voies de la Vérité et de la naissance de cette race charnelle qui remplit le monde aujourd’hui se réclamant de l’Esprit pour faire mépriser sa Gloire. Il prend les mêmes mots, mais leur communique son essence, son fond à lui. Ainsi, on parlera d’église, de chrétien, de croyant, d’Élohim, de Yeshoua, mais tous avec un autre fond, un autre esprit : celui du dieu de la chair, du père des menteurs et des imposteurs. (Que YHWH vienne au secours des ignorants)

LA RUSE ET LA TROMPERIE DE SATAN

Satan peut lui communiquer l’imitation des dons de l’Esprit (parlé en langue, guérison, etc. ) pour l’aider à renforcer son imposture et donner un sens à ses affirmations religieuses, mais ce qui révèle qu’il n’a rien à voir avec Yeshoua le Mashiah, c’est l’état de son cœur, la nature de ses désirs et de ses penchants dont il a lui-même honte et qu’il dissimule derrière des versets bibliques de consolation. Car le Mashiah ne peut pas vous faire parler en langue, « prophétiser », opérer des signes miraculeux, en vous laissant dans votre nature déchue, corrompue, gouvernée par des pensées impures, subordonnée aux penchants de la chair, à la puissance de la haine, etc. question : ceux sur qui Yeshoua Ha Mashiah a prophétisé en disant : « Au jour du jugement, beaucoup me diront : c’est en ton nom que nous avons été prophètes ; c’est en ton nom que nous avons chassé des esprits mauvais ; c’est en ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-tu pas ? Alors je leur déclarerai : je ne vous ai jamais connus ; allez-vous-en loin de moi, vous qui commettez le mal. » Mathieu 7 : 22-23, ceux-là qu’Il a ainsi rejeté, au nom de quel jésus ou de quel dieu donc faisaient-ils toutes ces choses ; par quel esprit se réclamaient-ils apôtres, prophètes, pasteurs, prêtres, évêques, archevêques, imams, chantres, docteurs, évangélistes, diacres, chrétiens, croyants, faiseurs de miracles, maîtres délivreurs ? Ne constatez-vous pas avec moi que cette prophétie s’accomplie aujourd’hui avec une parfaite exactitude ? Gloire à Yeshoua le modèle par excellence du Prophète véritable que YHWH Adonaï agrée. Oh Seigneur, comment devons-nous comprendre que le don premier du Souffle sacré de YHWH est de venir en l’homme détruire la chair avec ses passions et ses désirs, détruire en lui la personnalité de Satan par laquelle celui-ci est assujetti aux passions et penchants iniques et transformer la nature intérieure de celui en qui il agit pour le rendre libre du péché et conforme au Mashiah. Ainsi, celui-ci ne vivra plus, mais c’est le Mashiah qui désormais s’exprimera en lui et le monde extérieur en rendra témoignage. Élohim ne peut passer inaperçu dans ses vertus. Car c’est là le signe inimitable et inéluctable par lequel on peut identifier sans conteste un homme au Mashiah et à YHWH, très Saint et qui ne communie pas avec les ténèbres. Le reste, Satan qui est un esprit, a la possibilité d’en produire une copie que seules ceux qui voient au travers des yeux de YHWH peuvent identifier comme telle.

SA DÉLIVRANCE VIENT DE SA PRISE DE CONSCIENCE DE SON ÉTAT RÉEL

Fabrice FunibaCelui qui est né de chair est un pécheur dont le processus de délivrance ne commencera que lorsque celui-ci renoncera à son imposture pour admettre son état d’impureté et sa condition d’esclave du péché et de misérable, car YHWH fait grâce aux humbles et « heureux ceux qui se reconnaissent spirituellement pauvres, car le Royaume des cieux est à eux » Mathieu 5 : 3. Lorsqu’il cessera de se mentir à lui-même d’être une nouvelle créature alors qu’il voit bien les choses dites anciennes être bien présentes et bien réelles ; lorsqu’il cessera de se confondre à Yeshoua alors que le fond de son cœur s’interroge sur la vraie nature de sa chrétienté quand il peut s’écouter, écouter sa vie pour constater des réalités humiliantes dont il sait lui-même qu’elles sont incompatibles avec le Souffle du Mashiah, Souffle de Pureté et de Sainteté ; lorsqu’il reviendra en lui-même pour admettre son vrai état, sa vraie condition pécheresse en renonçant à ses fausses identités spirituelles, alors seulement à ce moment-là commencera le processus de sa vraie délivrance, cette fois-ci authentique par le renouvellement de l’intelligence par le Souffle même de YHWH, le Dieu unique et Véritable.

Fabrice Funiba Lowe

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 25 juin 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.