Éveil de conscience n°3

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

TOUT CE QUI EST NE DE DIEU TRIOMPHE DU MONDE…1JEAN 5 : 4

DE QUOI AVONS-NOUS BESOIN POUR FAIRE LA VOLONTÉ DE DIEU ET L’HONORER

PENDANT LE TEMPS TRÈS COURT QU’IL NOUS RESTE ICI-BAS ?

Nous sommes, cela est vrai, très occupés, comme ces gens au temps de Noé, mais que YHWH-Adonaï nous aide à comprendre la gravité des temps que nous vivons et d’accorder ainsi le temps à ce qui est essentiel. CarDélivrance notre âme est plus précieuse que l’univers tout entier.

Le combat de toute être humain est contre le monde. Car c’est le monde qui empêche l’homme d’aimer YHWH-Adonaï de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force ; c’est le monde qui obscurcit la compréhension de l’homme pour lui imposer une orientation de vie basée sur l’erreur du début à la fin, en lui donnant la fausse certitude qu’il fait bien ; c’est le monde qui lui impose une compréhension des écritures qui ne renvoie qu’aux choses du monde et aux éléments extérieurs et non vers YHWH-Adonaï ; c’est le monde qui empêche l’homme de sanctifier son séjour que YHWH-Adonaï lui a donné en ces bas lieux pour qu’il le mette au service de son Règne, l’honore en lui obéissant en toute chose dans l’espérance d’entrée dans son repos éternel. Le combat contre le monde est la bataille qui doit faire l’objet de toute l’activité de tout être humain pour espérer plaire à YHWH-Adonaï et ne pas avoir vécu inutilement.

Mais, la question est : c’est quoi le monde dont il est question ?

Il est dit dans les Écritures : « N’aimez pas le monde, ni rien de ce qui fait partie de ce monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour pour le Père n’est pas en lui. En effet, tout ce qui fait partie du monde : les mauvais désirs qui animent l’homme livrés à lui-même, la soif de posséder ce qui attire les regards, et l’orgueil qu’inspire les biens matériels, tout cela ne vient point du Père, mais du monde. » 1 Jean 2 : 15-16 (version semeur 2000)

Les écritures disent aussi : « Car YHWH-Adonaï a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque adhère en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean3 : 16

YHWH-Adonaï nous interdirait-il donc d’aimer ce que lui-même a tant aimé au point de livrer son Fils unique ? Non ! Pas du tout. Il s’agit là des limites de la traduction en d’autres langues des textes originaux, car il n’est pas question-là du même monde. Le monde que YHWH-Adonaï a tant aimé regroupe essentiellement l’ensemble des humains que YHWH-Adonaï veut voir accéder au salut pour leur éviter l’étang de feu et de souffre qui attend les rebelles.

Ce monde-là est la nature humaine, c’est la nature de l’homme pécheur et dont le fondement, le principe c’est Satan, puisqu’il est le prince de ce monde.

Le monde qu’il ne faut pas aimer est ce système de pensées qui renferme les mauvais désirs, la soif de posséder ce qu’on voit, et l’orgueil qu’inspire ce que l’on possède. Le monde est cette réalité, cette nature qui habite et caractérise la personnalité des humains que nous sommes, qui pollue tout notre être et régit de manière négative et inique notre comportement au quotidien, nos rapports avec l’environnement, nos rapports avec nos semblables. Le monde donc se défini par la haine, la jalousie, les calomnies, les médisances, la cupidité, l’amour de l’argent, les passions de la chair, la débauche, l’idolâtrie, les convoitises de toutes sortes, l’attachement à la matière. Le monde dont il est question, c’est l’essence même du péché, c’est la personnalité du mal, de la mort, celle-là dont Yeshoua disait: Laisse les morts ensevelir leurs morts. Mathieu 8: 22. Il s’agit de cette personnalité du mal et de la mort établie en l’homme qui l’oppose tous les jours à YHWH-Adonaï, car elle est contraire à sa nature et rend l’homme foncièrement malin, méchant, désobéissant et rebelle à YHWH-Adonaï. Le monde dont il est question ici, n’est pas en dehors de l’homme, mais est bien établit en lui et le pousse à porter son attention non vers YHWH-Adonaï, mais vers les éléments extérieurs de la création.

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

C’est de ce monde dont le Mashiah parlait lorsqu’il disait : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme. … c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les débauches, les vols, les faux témoignages, les calomnies. Voilà les choses qui souillent l’homme ; » Mathieu 15 : 11 ; 19-20

Ce monde-là est la nature humaine, c’est la nature de l’homme pécheur et dont le fondement, le principe c’est Satan, puisqu’il est le prince de ce monde. Ainsi, le combat de tout être humain est contre le monde. Il ne le vaincra donc pas en s’éloignant du deuxième type de monde composé des hommes et de tout le reste de la création. Car habiter le désert où habiter la ville ne nous éloigne pas du monde, puisque celui-ci en réalité fait corps avec l’âme humaine.

Ainsi, se séparer du monde, c’est se séparer de soi-même avec tout ce que cela comporte comme ambitions et aspirations.

Exemple : l’orgueil de la vie ne disparaît pas en moi quand je choisis de m’éloigner de tous les humains pour aller vivre seul dans la forêt. L’orgueil est mêlée à ma respiration, il fait partie de moi et je l’emporte où je vais et où je suis, que je parle ou que je me taise, c’est mon odeur spirituelle, c’est moi-même. Son effet peut être atténué quand je m’éloigne du contact avec les autres, mais il est là, il s’exprime en sourdine, mais se déploiera avec force une fois que la moindre occasion se présentera.

Parfois l’on dit : « tu m’as mis hors de moi » lorsqu’on ’on se découvre avoir posé un acte ou affiché une image qui nous répugne nous-mêmes, mais que nous justifions quand même en prétextant que cela ne fait pas partie de nous (puisque l’homme est toujours complaisant dans le jugement qu’il porte sur lui-même). Pourtant nous disons bien : « tu m’as mis hors de moi, ou il/elle m’a mis hors de moi». Ce qui signifie que j’étais là, bien caché dans une apparence mensongère, mais tu m’as poussé à me révéler, à sortir de ma cachette pour m’exprimer tel que je suis en réalité, tel que je suis vraiment.

Ainsi, se séparer du monde, c’est se séparer de soi-même avec tout ce que cela comporte comme ambitions et aspirations. C’est pourquoi le Mashiah disait que quiconque veut le suivre doit renoncer à lui-même, parce que le problème de l’homme, c’est ce qu’il est. Quiconque n’aura pas remporté cette bataille aura vécu inutilement et n’héritera pas le Royaume de YHWH-Adonaï et de son Fils bien-aimé, Yeshoua Ha Mashiah. Possédez tout ce que vous voulez, ayez tous les titres, réussissez même l’exploit d’en emporter certains dans la tombe, si vous n’avez pas vaincu le monde, vous avez combattu le mauvais combat, même si l’on vous décore à titre posthume (moquerie du diable), vous partez souillé et vaincu. Les hommes, quel que soit leur statut, pourront souhaiter toute la paix possible à votre âme, cela ne changera même pas un iota sur le sort que vous aurez choisi pour vous-même pendant que vous aviez encore le temps.

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

Que nous faut-il donc pour vaincre le monde ?

Si donc ce que nous avons décrit plus haut doit être le centre de l’activité de l’homme, car son sort après son passage ici-bas en dépend, alors tout ce que l’humain doit rechercher avec ardeur, tout le but de son activité, est de saisir ce qu’il faut pour remporter le combat afin de réussir à plaire à YHWH-Adonaï.

Selon la Vérité, tout ce donc tout homme a besoin pour triompher du monde, c’est tout ce qui est né de YHWH-Adonaï. Or le Mashiah a dit à un homme troublé par la folie de sa supposée sagesse : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de le Souffle est souffle. » (Jean 3 : 6) Nous comprenons que ce qui est de YHWH-Adonaï, ne peut être que d’essence divine, c’est YHWH-Adonaï lui-même, puisque YHWH-Adonaï n’est pas séparé de ce qui est de lui.

Le Mashiah est la révélation parfaite et la VÉRITÉ de ce mystère ; il est la VÉRITÉ sur le combat que doit mener tout homme; il est la VÉRITÉ sur ce qu’il faut à tout homme pour vaincre ; il est le modèle de l’homme qui a vaincu le monde, qui plaît à YHWH-Adonaï et qui a réussi à accomplir sa volonté et à le glorifier sur la terre. En un mot, il est ce qu’il faut à tout homme pour accéder à la victoire sur le monde et sur la mort. C’est pourquoi, pendant toute la vie de Yeshoua dans sa chair, il n’a rien demandé à YHWH-Adonaï que ce qui était nécessaire pour vaincre le monde dont il avait revêtu la nature à cause des hommes, afin de montrer aux humains que la seule chose qu’il leur faut demander à YHWH-Adonaï, ce dont tout humain a besoin pour faire ce que YHWH-Adonaï veut c’est YHWH-Adonaï lui-même et rien d’autre. Les disciples du Mashiah le démontrent à suffisance, eux qui, selon les standards du système du monde, paraissaient comme rien, pauvres, alors qu’ils n’ont eu besoin que de ce qui est né de YHWH-Adonaï, de YHWH-Adonaï en eux, de leur transformation à son image pour bouleverser le monde et son système.

Si donc YHWH-Adonaï dans sa nature et ses vertus, à suffit au Mashiah et à ses disciples pour accomplir sa volonté sur la terre et lui donner honneur et Gloire, de quoi, selon nous, était constitué le contenu des prières du Mashiah et de son Église glorieuse, celle révélée dans les Écritures ? Ne pensons-nous pas que s’ils avaient demandé autres choses à YHWH-Adonaï que YHWH-Adonaï lui-même, ils auraient paru devant lui comme des menteurs, car ce ne sont pas les choses qui sont dans le monde et leur gloire, les éléments extérieurs de la création qui peuvent nous donner la victoire sur le monde pour que nous puissions plaire à YHWH-Adonaï.

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

La seule façon de vaincre Satan, de vaincre le monde, c’est d’être honnête pour reconnaître sans complaisance ce qui nous habite et de le séparer de ce que YHWH-Adonaï est

Vous entendrez donc les gens dire : « nous avons vaincus le monde » pour répéter ce qu’ils ont lu dans la Bible et qu’ils se sont attribués on ne sait par quelle sorcellerie. Mais observez-les au quotidien dans leur expression, dans leur choix, leur rapport avec ceux qui les entourent, leurs désirs profonds, leur ménage, leur famille, devant la chair, dans leurs temples qu’ils appellent églises à tort, dans leurs mosquées, dans leurs divers lieux de regroupements ; vous ne verrez que le monde. Ils se réclament nés de YHWH-Adonaï, mais allez écouter leurs prières ! Ils ne demandent que les choses d’en bas, source de leurs convoitises, démontrant ainsi que ce qui les habite, ce n’est pas YHWH-Adonaï, ce n’est pas le Mashiah, mais le monde. Car, le Souffle sacré de YHWH-Adonaï ne cohabite pas avec le monde, et le Souffle sacré de YHWH-Adonaï qui sait quelle est la volonté de YHWH-Adonaï, n’inspire jamais comme sujets de prière en ceux en qui il habite, le monde et les choses qui sont dans le monde. Le Souffle de YHWH-Adonaï ne vient pas en l’homme pour aller réclamer à YHWH-Adonaï ce qui satisfait la chair, il n’est pas le serviteur de la chair, mais il vient rendre témoignage de Yeshoua, le Mashiah. Les prières qu’il suscite ne sont pas inspirées du monde, ni de son système, mais convoitent les choses d’en haut, qui sont en YHWH-Adonaï. Il vient annoncer les vertus du Royaume et rendre manifeste la personnalité de YHWH-Adonaï. Il vient détruire la chair avec ses passions et ses sujets de prières pour que l’âme soit libérée du monde et ne vive que de ce qui est d’en haut.

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

Vraiment il est temps de nous repentir du blasphème et de l’imposture dans laquelle le méchant nous a entraînés par sa ruse, cette ruse par laquelle il a réussi à tromper les anges qui connaissent pourtant YHWH-Adonaï dans la Vérité. Il est temps de nous repentir de ce que le méchant, par le biais de ses serviteurs qui se réclamant d’être envoyés par YHWH-Adonaï, nous ait engagés dans une tentative d’instrumentalisation de la Divinité à des fins charnelles, purement terrestres et pour la gloire du monde.

La seule façon de vaincre Satan, de vaincre le monde, c’est d’être honnête pour reconnaître sans complaisance ce qui nous habite et de le séparer de ce que YHWH-Adonaï est, de soumettre notre être à la crucifixion devant la face de YHWH-Adonaï, avec ses ambitions, ses envies, afin de réclamer à YHWH-Adonaï son véritable Règne en nous.

Car ce dont nous avons réellement besoin pour marcher dans les voies de YHWH-Adonaï, c’est YHWH-Adonaï lui-même ; ce dont nous avons besoin pour accomplir la volonté de YHWH-Adonaï, c’est YHWH-Adonaï lui-même ; ce dont nous avons besoin pour plaire à YHWH-Adonaï, c’est YHWH-Adonaï et YHWH-Adonaï seul. Le reste ne vient qu’en accompagnement lorsque ce fondement est posé.

« L’Évangile, …est la Puissance de YHWH-Adonaï, pour le salut de quiconque adhère. » Romains1 : 16

l’Évangile n’est pas la puissance de YHWH-Adonaï pour la « percée » dans le monde de quiconque adhère, ce n’est la puissance de YHWH-Adonaï pour assouvir, accomplir les désirs charnels de quiconque adhère, ce n’est pas non plus la puissance de YHWH-Adonaï pour faire obtenir les visas, faire construire les maisons, donner des promotions, faire enfanter, donner le mariage, faire posséder les voitures, obtenir les meilleurs postes et les meilleurs grades, construire les plus grands temples et les plus grosses chapelles (temple de la mort), fournir en qualité la garde-robe, fournir en quantité le compte bancaire, obtenir les plus grands diplômes, …. . pour quiconque adhère. Nooooon !

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

Fabrice FunibaL’Évangile est la nature de YHWH-Adonaï, son Souffle pourvu aux hommes qui le réclament pour détruire en eux le monde (tous ces désirs cités plus haut), pour les renouveler dans leur intelligence et leur souffle, les transformer à son image. Ce n’est qu’une fois débarrassé du monde, qu’ils peuvent offrir à YHWH-Adonaï un culte vrai, pur, une adoration et une louange d’une odeur qui lui est agréable par leur vie au quotidien qui n’est que l’expression de YHWH-Adonaï, l’adoration en esprit et en vérité. Autrement, tous leurs rassemblements, leur bruit, leur apparence d’adoration avec des cœurs souillés par le monde, ne sont que réjouissances charnelles, culte des morts et moquerie devant la Sainteté de YHWH-Adonaï, le Très Haut.

Il vient dans son règne avec ses rétributions. Heureux ceux qui se consacrent à laver leurs vêtements souillés par le monde et qui ainsi se sanctifient comme des vierges sages, comme Noé et Lot, pour le grand jour des noces.

SEIGNEUR, QUE TON RÈGNE VIENNE.

Fabrice Funiba Lowe

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 24 juin 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.