Essai : L’Univers invisible à plusieurs dimensions

L’Univers est l’ensemble de tout ce qui existe et il est régi par un certain nombre de lois que l’Homme aspire à maîtriser. Et pendant que la science tente d’appréhender l’Univers d’un point de vue matérialiste, Élohim, le Dieu de la Bible, nous enseigne que l’Univers est constitué d’un espace visible qui est régi par le temps et d’un espace invisible qui est hors du temps. Dans ce papier, nous allons conduire le lecteur dans les méandres de l’espace invisible en empruntant un concept à la science : les dimensions.

La science essaye d’expliquer l’espace visible

Dans sa quête de compréhension de l’espace visible, la science développe continuellement des modélisations théoriques qui les unes plus que les autres passent avec succès les tests d’applicabilité dans la réalité naturelle et physique. Une de ces modélisations qui se sont imposées dans l’étude des figures et des mesures est la géométrie euclidienne. La représentation des formes dans la géométrie euclidienne se fonde entre autres sur le principe des dimensions dans un espace vectoriel, entendu comme un ensemble muni d’une structure permettant d’effectuer des combinaisons linéaires.

En fait, partant d’une origine arbitraire, la géométrie euclidienne affecte à chaque forme dans l’Univers visible des coordonnées dans un espace vectoriel (les repères). Ainsi, une forme qui peut être décrite par un seul nombre réel, une coordonnée unique (x), appartient à la dimension 1 (1D). C’est le cas du point. Une ligne droite, considérée comme étant constituée de plusieurs points parfaitement alignés est aussi de la dimension 1 (1D).

Les dimensions euclidiennes

Les dimensions euclidiennes

Dans le même ordre d’idées, un plan (carré, rectangle, surface, etc.) est une forme modélisée par un espace vectoriel de dimension 2 (2D) et il s’identifie essentiellement par un ensemble de points représentés par des couples de coordonnées (x1, x2), où x1 et x2 sont deux nombres réels (longueur et largeur). La généralisation de ce concept se fait facilement à l’espace de dimension 3 (3D) en considérant des triplets (x1, x2, x3) de coordonnées (longueur, largeur, hauteur) pour les volumes, mais aussi aux espaces de dimension quelconque n, n étant un nombre entier.

La science affirme que théoriquement, au stade actuel de ses recherches, l’univers visible est à 11 dimensions. Et pourtant l’œil et le cerveau humain ont des difficultés à se représenter des formes dès la dimension 4 (4D) parce que le corps humain est lui-même confiné dans la dimension 3 (3D). Ce qui fait que pour plusieurs auteurs profanes en matière de sciences, la dimension 4 et les autres dimensions supérieures n’existent pas, ou alors tout au moins, elles ne sont pas de l’espace visible pas l’œil naturel.

Nous voulons faire nôtre cet axiome pour affirmer que les dimensions au-dessus de la dimension 3 appartiennent à l’espace invisible et oser une description de l’espace invisible sur la base du concept des dimensions.

Hypothèse des dimensions dans l’espace invisible

Alors que nous méditions sur une portion des saintes Écritures dans Éphésiens 4:17-19 qui dit « en sorte que Mashiah habite dans vos cœurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est LA LARGEUR, LA LONGUEUR, LA PROFONDEUR ET LA HAUTEUR, et connaître l’AMOUR DE CHRIST, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de YHWH. », nous avons constaté que l’auteur de cet Épitre définissait l’AMOUR DE CHRIST comme étant une vertu de la dimension 4 (LA LARGEUR, LA LONGUEUR, LA PROFONDEUR ET LA HAUTEUR). Ce constat a déclenché en nous une cascade de pensées inédites à propos d’une probable organisation de l’espace invisible sur la base des dimensions. Nous récapitulons ici ces réflexions pour les soumettre à la critique constructive du lecteur sensible à la réalité invisible.

Autant dire d’entrée de jeu que notre condition de disciple de Yeshoua et donc de croyant en Sa Parole nous oriente forcément vers une lecture dualiste de l’espace invisible ou spirituel. Dans l’espace invisible donc, communément appelé les Cieux (il y en a plusieurs selon les Écritures) sont agissants des esprits, tous créés par Élohim, le Créateur unique de tout l’Univers, par la puissance de Sa Parole incarnée en Son Fils unique de toute éternité, Yeshoua le Mashiah, Yeshoua Ha Mashiah si vous préférez. (Colossiens 1:16) Élohim et Yeshoua ont une intelligence commune révélée aux humains sous l’appellation de Saint-Esprit. Les Archanges, les Anges, les Séraphins et les Chérubins sont des esprits qui sont demeurés soumis à Élohim quand Satan a entraîné les Principautés, les Autorités, les Puissances, les Trônes, les Territoires et les Démons dans la première rébellion de la Création contre son Créateur, Élohim. (Jude 1:9, Ézékiel 10 :2, Esaïe 6:2, Éphésiens 6:12, Colossiens 1.16)

Notre postulat est que l’espace invisible est organisé en dimensions et les esprits sont associés à des dimensions. Ils sont d’autant plus puissants et intelligents qu’ils sont associés à des cieux de plus haute dimension. Depuis la rébellion céleste donc, une partie des cieux est occupée par des esprits soumis à Élohim, le Créateur, et à Son Fils unique Yeshoua (dimensions 14 à 20) tandis que les anges rebelles se meuvent dans les lieux célestes de moindre autorité (dimensions 07 à 13).

« Celui qui n’aime pas n’a pas connu Élohim, car Élohim est AMOUR. »  (1Jean 4:8). L’amour dans le sens biblique du terme est une vertu de l’esprit manifestée par la disposition à vivre d’abord pour procurer la vie et le bonheur à l’autre. Aussi quiconque prétend connaître Élohim dans l’espace visible ainsi que tous les esprits qui Lui sont demeurés soumis sont caractérisés par cette vertu. « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’AMOUR les uns pour les autres. » (Jean 13:35) Élohim est par ailleurs la Vie et la Véritable source de Lumière, d’Intelligence et de Sagesse. A l’opposé, la nature intrinsèque de Satan c’est le MAL, le Mensonge et la Mort qui animent de fait tous les esprits et les humains qui lui sont soumis. Nous parlerons donc dans la suite de ce papier de dimension d’Amour (14 à 20) et de dimension du Mal (07 à 13) et nous proposons l’affectation suivante des esprits aux dimensions célestes.

AMOUR

 

MAL

20  Élohim, Yeshoua, Souffle saint    13  Satan
19  Yeshoua, Souffle saint    12  Principautés
18  Esprit saint    11  Autorités
17  Archanges    10  Puissances
16  Anges    09  Trônes
15  Séraphins    08  Territoires
14  Chérubins    07  Démons
Au bas de la hiérarchie se trouve l’esprit Humain

 

Par ailleurs, autant une surface (carré, en dimension 2) ne peut « savoir » ce qui se passe au dessus d’un cube (dimension 3), autant un corps céleste ne peut connaître les réalités des dimensions qui sont supérieures à la sienne. En outre, à moins de changer de forme (« aplatir » un cube par exemple), un corps ne peut « opérer » dans les dimensions inférieures à la sienne sans le parrainage d’une entité de la dimension cible. Par extrapolation, nous comprenons pourquoi notre corps physique (dimension 3) ne peut voir ni concevoir, encore moins comprendre les réalités de l’espace invisible. Il ne peut que se fier à l’adhérence pour croire ce que les entités spirituelles veulent bien lui communiquer comme informations. « Personne n’a jamais vu Élohim; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1:18). D’où l’incrédulité des hommes qui refusent de s’ouvrir à l’Esprit d’Élohim et préfèrent se confier aux enseignants par défaut de l’humanité, les démons, dont une des missions essentielles est de voiler l’existence des dimensions supérieures à la leur aux hommes en leur proposant d’autres objets d’adoration et de plus en plus des distractions pernicieuses en passant par une véritable illusion de sagesse et d’intelligence. (2 Corinthiens 4:3-4)

L’illusion du libre arbitre

Les esprits ont donc besoin d’habiter des corps des êtres vivants pour opérer dans la sphère visible. Ils nous utilisent comme des montures et nous conduisent bon gré mal gré, même si nous ne les voyons pas. Et nous ne pouvons même pas les voir. Les individus sensibles peuvent tout au plus ressentir leur présence et discerner leurs activités en nous et autour de nous. Les esprits de la même dimension invisible ont la même nature (Amour ou Mal) en commun pour se distinguer. En cela, on dit en langage spirituel qu’ils sont UN. Aussi Yeshoua pouvait-Il élever la prière suivante à Élohim : « Ce n’est pas pour eux (Mes disciples) seulement que je prie, mais encore pour ceux (des humains) qui croiront en moi (Yeshoua) par leur parole (Évangile), afin QUE TOUS SOIENT UN, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean 17:20-21)

Notons aussi que l’ambition ultime des esprits est d’étendre leur espace d’autorité, leur nature, leur influence donc, à l’espace visible, à la dimension 3, afin que les Hommes et la création visible toute entière ne fassent plus que leur volonté, faisant ainsi de toute Créature dans l’espace visible l’adorateur de leur maître : Élohim ou Satan. Il s’agit donc pour l’une ou l’autre dimension céleste (Amour et Mal) de conduire les hommes dans leurs moindres décisions au quotidien selon leurs desseins, et par ricochet, pour leur gloire. Ils le font par ceci qu’ils jumèlent (greffent) leurs agents responsables en la matière (L’Esprit saint pour Élohim et les démons pour Satan) à l’esprit humain et lui inspirent leurs pensées (leur nature) qui sont ensuite transmises à l’âme puis au corps physique de l’homme pour exécution à la limite de la sensibilité (obéissance) de l’individu à leur influence. « Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » (Matthieu 6:10) Notre liberté se limite à choisir par quel souffle nous voulons être chevauchés, conduits; étant entendu que les démons nous chevauchent par défaut.

Histoire d’une chute de dimensions

Adam et EveÉlohim, dans son plan parfait lors de la Création de l’Univers, avait prévu que l’homme soit son représentant dans l’espace visible, recevant des directives uniquement d’Élohim et les exécutant à la lettre pour gérer et dominer l’espace visible. Aussi le Créateur dota-t-il l’homme d’un souffle humain qui sert de pont entre l’espace invisible et l’espace visible. L’esprit humain du premier Homme, Adam et Ève, était ainsi assis dans la dimension d’Amour et cet Homme manifestait la nature du Créateur dans la dimension visible, la dimension 3, par la puissance du Souffle sacré greffé à son souffle humain. Mais dès lors qu’Adam a désobéi à un seul ordre d’Élohim en mangeant le fruit qui lui avait été défendu, l’Esprit saint s’est dissocié de son souffle qui alors connut une chute libre de la dimension d’Amour à la dimension du Mal (la mort) où les démons ont pris le relai pour le conduire plus ou moins à son insu; les démons préférant opérer en toute discrétion pour donner l’illusion à l’Homme qu’il est un dieu en ceci qu’il conduit lui-même sa vie et décide de ce qui est digne d’être adoré par lui au point de rechercher lui-même l’adoration des autres Hommes. L’Homme est ainsi pourtant devenu semblable aux animaux, errant et parcourant le monde pour se réaliser et quoique, pour se distinguer des animaux, il se confie à la science, à la religion, à la spiritualité, au spiritisme, à la philosophie, etc. pour essayer de donner des réponses à ses questions existentialistes.

C’est en cela que le Créateur constata la mort, pourtant annoncée de l’homme en cas de désobéissance à son Créateur, et partant, celle de toute sa descendance devenue propriété, esclave de son nouveau maître, Satan. Et pour humilier ce dieu (sur l’espace visible) déchu qu’était l’homme, Satan lui ordonna d’adorer et de servir dorénavant la Création, le périssable, la boue donc, en attendant de partager le sort éternel commun à tous les rebelles au Créateur : Le séjour de son souffle dans le feu éternel après la mort de son corps physique. « Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils d’Élohim. Car la création (qui veut adorer Élohim et servir l’Homme) a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui (Satan) qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants d’Élohim. » (Romains 8:19-21)

Mais, épris de compassion pour l’Homme, le Créateur, Élohim, échafauda un plan de rachat de cet esclave à son maître, Satan. Le plan consistait à lui exhiber dans la dimension 3 un Homme qui ne serait coupable d’aucun péché, une vie innocente donc. Et puisque l’esprit de la mort veut s’en prendre à toute vie humaine, il attenterait forcément à la vie de cet innocent. Cette mission fût assignée à Yeshoua qui y consentit volontairement. (Hébreux 10:5-10) Et comme il fallait s’y attendre, quoique n’ayant point péché, Satan et ses agents commirent la maladresse de tuer Yeshoua, alors que la mort est uniquement prévue pour les pécheurs. « Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit d’Élohim, c’est la vie éternelle en Yeshoua Ha Mashiah notre Seigneur. » (Romains 6:23) Ainsi, étant mort sur la croix (malédiction), alors qu’Il était innocent de tout péché, Yeshoua ne pouvait qu’être ressuscité par l’action du Souffle sacré et, au nom de la justice céleste, sa mort se devait d’être mise au crédit d’un autre pécheur (coupable). « Ainsi donc, comme par une seule offense (d’Adam) la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice (de Yeshoua) la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. » (Romains 5:18)

D’où la promesse biblique : « Car Élohim a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Élohim, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique d’Élohim. » (Jean 3:16-18). Quand donc nous acceptons que le sacrifice de Yeshoua soit mis à notre crédit, Élohim associe (greffe) l’Esprit saint à notre souffle humain pour commencer à détruire en nous la nature de la dimension du Mal et reconstruire en nous la nature de la dimension d’Amour; l’Esprit saint agissant en cela comme un ascenseur qui rétablit notre souffle humain dans la dimension d’Amour. A mesure que la nature de la dimension d’Amour, la stature de Yeshoua, le fruit du Souffle sacré, est formé en nous par l’Esprit saint, nous retrouvons tous les attributs perdus par Adam après sa chute : La sagesse, l’intelligence, la connaissance, la puissance, le pouvoir, la vie, la lumière, etc. d’Élohim, faisant par conséquent les œuvres que Yeshoua a faites sur la terre, et même de plus grandes. (Jean 14:12) En fait, parvenus à cette stature parfaite dont Yeshoua est le modèle, ce n’est plus nous qui vivrons mais c’est le Mashiah Lui-même qui vivra en nous, agissant comme il veut par nous pour que la volonté d’Élohim seule soit faite dans notre vie, faisant ainsi de nous de véritables témoins de Yeshoua pour la gloire d’Élohim. C’est cela être un adorateur en souffle (Jean 4:22-24).

La restauration de l’homme dans la nature du Créateur

Aussi longtemps donc que l’homme est soumis à Satan, il n’a ni le droit, ni le pouvoir de s’affranchir de son esclavage. Et par conséquent, il est condamné à vivre pour rechercher (adorer) le périssable (l’argent, le matériel, la santé, la science, la religion, la philosophie, les spiritualités, le spiritisme, la gloire personnelle, etc.). Étant donné que l’esprit d’un tel homme est associé à une dimension inférieure à la dimension d’Amour, il ne peut connaître ni Élohim, ni les choses de son Royaume. De telles personnes se prennent souvent pour des sages dans leur folie. Elles sont incapables de comprendre le sens des paroles bibliques.

Le chemin de la croissance spirituelle dans la dimension d’Amour passe par ceci que :

  1. Nous demandons et recevons du Souffle sacré l’éveil de notre conscience, la nouvelle naissance donc (Jean 3:1-7, Luc 11:13);
  2. Nous prions pour réaffirmer notre désir sincère et profond de croissance vers la stature de Yeshoua malgré le prix à payer;
  3. Nous méditons la Parole d’Élohim, la Bible, pour connaître ce à quoi nous sommes appelés à ressembler une fois transformés et, ce faisant, nous nous éprouvons nous-mêmes pour voir si nous ne sommes pas reprouvés.

Croire en Yeshoua c’est croire qu’Il est capable de nous restaurer ainsi à Sa stature parfaite (Point 1.) et ensuite faire notre part (prier et méditer la Parole de YHWH) dans ce projet d’une vie. La voie unique de salut consiste donc à accepter le rachat gracieux de notre vie par le sacrifice de Yeshoua et à supporter, même jusqu’à la mort, la souffrance qui accompagne la disparition de notre ancienne nature conforme à la dimension du Mal pendant que nous sommes transformés, par l’action du Souffle sacré, en la nature de ceux qui appartiennent à la dimension d’Amour.

La souffrance inévitable est d’une part du fait de la séparation de ces choses vaines auxquelles nous étions attachés avant l’éveil de notre conscience et d’autre part à cause de la persécution que vont nous faire endurer les autres (sous l’instigation des démons) qui ne comprennent pas notre démarche. Enfin, le Créateur nous fera passer par un désert (voir le cas de Job dans la Bible) dans lequel nos véritables motifs seront éprouvés par des privations et épreuves diverses que nous devrons endurer jusqu’au bout pour avoir le droit de nous voir confier par Élohim des missions encore plus importantes dans le chantier divin de la libération des autres captifs après que nous auront démontré notre attachement indéfectible à l’accomplissement de la volonté d’Élohim sur la terre comme au ciel. (Matthieu 4:1-11; Jean 4:34; Romains 8:35).

En revanche, le fait de reprendre notre position spirituelle dans la dimension d’Amour va nous conduire à connaître tous les mystères de la Science, de la Sagesse et de l’Intelligence. Par Yeshoua le Mashiah (la Parole), le Père nous subordonnera aussi tout ce qu’Il a créé. C’est alors que s’accomplira cette parole d’Élohim qui dit : « J’avais dit: Vous êtes des élohims, Vous êtes tous des fils du Très-Haut. » (Psaumes 82:6); des élohims sur toute la Création, y compris Satan et les démons. C’est ainsi que nous deviendrons des Hommes spirituels dont Élohim va se servir pour ramener toute la Création à Son obéissance, à Son adoration donc. Ce sera une véritable révolution dans l’Univers quand de tels Fils d’Élohim seront manifestés dans la dimension 3.

Voulez-vous appartenir à cette armée de la fin des temps ?

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 10 juillet 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.