Encore une version de la Bible ?

« J’ai vainement parcouru le monde, à la recherche de la version la plus authentique de la Bible, celle qui me permettrait de pénétrer vraiment le mystère de Dieu. » Nous résumons ainsi les paroles de Brigitte N., une sœur dans l’adhérence qui, comme plusieurs dans le passé, tout comme de nombreux contemporains, ont sondé les Saintes Écritures de fond en comble, parce qu’ils pensaient avoir en elles la vie éternelle.

Et dans cette perspective, la grande panoplie des différentes versions de la Bible, avec leurs cohortes de révisions, corrections, et évolutions dans le temps, ne sont pas pour leur faciliter la tâche, dans la mesure où elles ne semblent pas toujours dire la même chose, prises verset par verset biblique. On est alors presque tenté de ne plus parler de traductions, mais plutôt d’interprétations différentes de la Bible. Le comble du trouble est atteint, quand le lecteur se rend compte de ce que certaines traductions de la Bible, ignorent certains versets bibliques, pour des raisons sur lesquelles nous n’entendons pas nous attarder.

N’y aurait-il pas déjà assez de traductions de la Bible?

Sans égard pour la grande offre des traductions et interprétations de la Bible qui sont déjà en circulation, il nous revient que plusieurs groupes sont en train de travailler à la publication d’autres versions de la Bible, pour ne pas dire d’autres traductions, quand ce ne serait pas tout simplement de nouvelles interprétations. Est-ce que la pléthore des traductions et interprétations de la Bible sert, ou dessert-elle le but de la Bonne Nouvelle?

Sans prétendre avoir une réponse à cette question, nous pouvons néanmoins constater que ces travaux visent chacun à combler un besoin, le besoin de rendre les Saintes Écritures plus accessibles à toujours plus de gens. Chaque auteur d’une traduction ou d’une interprétation de la Bible, nourrit l’espoir secret d’aider ses lecteurs, à percer enfin le mystère de la Bonne Nouvelle.

À notre avis, et ceci jusqu’à preuve du  contraire, aucune version, traduction, ou interprétation de la Bible, ne peut aujourd’hui prétendre détenir l’exclusivité de l’excellence de la révélation des mystères que semble contenir la Bible.

Ce qui n’a pas empêché votre serviteur, de recevoir le fardeau de commencer à travailler à la production d’une version de plus, une autre interprétation de la Bible. Nous avons choisi de l’appeler la Bible de la Génération Consciente (BGC), et nous comptons la rendre publique au fur et à mesure de la progression du travail, sous la forme d’une série de livres autonomes, qui seront éventuellement à terme compilés en un seul livre, contenant les 66 livres de la Bible.

Le nom donné à notre travail est plus qu’évocateur à notre sens : la Bible de la Génération Consciente (BGC). Il suggère en effet, qu’il y a des Bibles qui sont écrites pour les humains inconscients, et celles qui le sont pour les humains conscients.

Nous prions déjà le lecteur de ne pas prendre le mot « inconscient », sous notre plume, dans son sens péjoratif ou discriminant, ceci d’autant plus que presque toute notre humanité contemporaine a sombré dans l’inconscience, le sommeil spirituel. Du coup, l’inconscience est pour nous synonyme de normal, humain, courant.

Pourquoi donc une interprétation de plus?

Bible de la Génération ConscienteÀ la question que nous ont posée certains lecteurs, qui ont eu accès aux premières moutures de nos travaux, à savoir pourquoi nous entreprenons d’en rajouter une au grand nombre de traductions et des interprétations de la Bible qui sont sur le marché, nous pouvons donc déjà répondre, en disant que nous avons éprouvé le besoin d’offrir à la minorité des gens qui commencent à s’éveiller en conscience, une lecture de la Bible dans laquelle ils vont s’identifier, pour la progression de leur marche dans la pénétration de la divinité.

Notre constat est que l’humanité est dans un profond sommeil spirituel. Les hommes de notre génération sont comme des somnambules, des avatars, des ombres, des personnages d’un jeu vidéo grandeur nature, des morts en conscience, des inconscients donc, qui s’ignorent. Et quand il vient à un mort en conscience, de traduire ou d’interpréter la Bible, il ne peut que le faire dans le langage des morts, et sa lecture de la Bible ne sera reçue que par les morts en conscience.

L’humanité est à la croisée des chemins. Le rapport de forces ou de nombre est sur le point de changer. Si aujourd’hui encore, la quasi-totalité des humains sont des morts en conscience, le processus de l’éveil des consciences est irréversiblement enclenché. De plus en plus de gens sont en train de sortir de leur torpeur, de la mort en conscience, de s’éveiller en conscience, au point où ils seront bientôt majoritaires.

L’homme animal va connaître une mutation totale en homme spirituel, l’homo sapiens va disparaître, et l’homo spiritus va apparaître. Ce dernier ne pourra se satisfaire des traductions et interprétations de la Bible, qui avaient été faites par, et pour l’homo sapiens. C’est donc à cette génération d’humains, la génération consciente qui commence juste à fleurir, que nous recommandons la Bible de la Génération Consciente.

Notre lectorat cible

Il est donc utile de savoir distinguer l’homo sapiens de l’homo spiritus, pour discerner la spécificité de la lecture éveillée des Saintes Écritures, que nous proposons au lecteur qui ne se retrouve pas dans les traductions et interprétations courantes de la Bible. Pour le dire dans un style qui tient dans une introduction, nous dirons que l’homo sapiens, c’est l’homme savant ou pensant, l’homme qui s’identifie à son âme, son mental, son intellect, sa pensée et ses émotions donc.

« Je pense, donc je suis », dit l’homo sapiens avec Descartes. En d’autres termes, l’homo sapiens s’identifie à son subconscient duquel émanent ses pensées, et à son corps de souffrance duquel émanent ses émotions. Il se prend pour une entité autonome et souveraine, qui est conduite par ses pensées et ses émotions. Il croit percevoir la vérité par ses organes de sens. Sans se l’avouer, l’homo sapiens se prend pour un Dieu. Et pourtant il est une sorte d’humanoïde, une entité qui  fonctionne en mode pilotage automatique.

À contrario, l’homo spiritus c’est l’homme qui s’est rendu compte de ce que la condition de l’homo sapiens qu’il était, est synonyme de misère, de souffrance, d’inconscience, de péché. Elle constitue ce que les Saintes Écritures bibliques appellent la mort. Ayant commencé à pénétrer ce mystère, l’homo sapiens va s’engager dans la recherche de son salut de cette condition de mort en conscience, prélude de la mort éternelle.

L’homo spiritus est ce que la Bible appelle l’homme spirituel. Il est cette personne qui dirait avec nous : « Je suis UN en conscience avec l’Esprit qui me conduit, parce que j’adhère à lui, donc je vis. » L’homo spiritus s’identifie à son esprit, pour ne pas dire à sa conscience, qui a adhéré à l’Esprit supérieur qui le conduit, pour recevoir de lui direction, consolation, puissance, pouvoir, sagesse, intelligence et surtout la Vie en abondance.

Pour lui, l’univers est un tout unique dans l’Esprit supérieur de son adhérence. Sans adhérence à l’Esprit supérieur, l’homo spiritus se considère comme inexistant, comme mort donc. Pour l’homo spiritus, la forme n’est qu’une illusion subjective, et les organes de sens ne lui révèlent pas la Vérité.

Lues avec le regard de l’homo spiritus, les Saintes Écritures prennent un sens qui paraîtra agressif, nouveau, révolutionnaire à l’homo sapiens. Il combattra cette vision des Saintes Écritures avec la dernière énergie, quand il discernera que la lecture éveillée de la Bible a pour conséquence, qui s’impose à celui qui la pénètre, le renoncement à soi, et le port de sa croix. En effet, la religion est à l’homo sapiens, ce que la spiritualité est à l’homo spiritus.

Le changement d’identité de l’homo sapiens, suppose qu’il s’avoue qu’il est dans l’erreur, le mensonge, l’illusion, la mort. Mais un tel constat s’apparente pour l’homo sapiens à une grande humiliation, au renoncement à sa personnalité, à la mort donc. Raison pour laquelle il rejette la Croix, qui est l’instrument de mise à mort de sa personnalité savante, pour l’éveil de son esprit vivant et vivifiant. La nouvelle naissance, entendue comme la mort du ‘sapiens’ en l’homme, pour l’éveil du ‘spiritus’ en lui, est le plus grand miracle que puisse expérimenter un humain. Un tel humain est dit conscient, éveillé, illuminé, sauvé, vivant.

Discerner les deux courants de spiritualité

Disons-le de but en blanc, il existe deux catégories d’homos spiritus. Les plus nombreux sont connectés à Satan, et c’est parmi eux que sera suscité l’Anti-Christ comme modèle parfait. Nous les appelons les hommes éveillés enténébrés, parce qu’ils sont connectés à celui qui joue à être l’ange de lumière, alors qu’il est en réalité l’ange des ténèbres.

Les autres sont connectés à YHWH-Adonaï, et c’est parmi eux qu’a été suscité le Christ comme modèle parfait. Nous disons qu’ils sont éveillés dans la Lumière, parce que YHWH-Adonaï est la Véritable Lumière.

Autant dire que le Christ et l’Anti-Christ sont deux fils aînés, chacun de sa famille respective. Ils travaillent chacun à rassembler le plus grand nombre d’humains, qui consentent à adhérer à leurs pères respectifs.

Aussi affirmons-nous que deux courants spirituels sont actuellement actifs dans le recrutement des homos spiritus. Les uns travaillent à l’adhérence des homos spiritus à Christ, les autres sont au service de l’Anti-Christ. D’où la floraison récente de différentes écoles et autres séminaires de spiritualité ou de méditation.

Avec la Bible de la Génération Consciente, l’homo spiritus éveillé tient dans sa main un précieux instrument, qui lui révèle que la Bible est le livre de spiritualité par excellence. Tous les autres livres de spiritualité, sont des copies corrompues de la Bible, qui sont destinées aux homos spiritus enténébrés.

L’univers de la transcendance est mystérieux et dangereux pour l’homo spiritus immature. Il a besoin d’être accompagné dans sa pénétration de cette Nouvelle Terre, pour ne pas se retrouver par inadvertance, adhérant à un Esprit qu’il ne connaît pas.

Par ailleurs, le bon grain et l’ivraie sont tellement semblables, qu’il est trop facile à celui qui n’est pas averti, de se perdre dans sa quête d’éveil de conscience. Profitant de l’ignorance des masses en quête d’éveil de conscience, les agents de Satan ont pris une longueur d’avance en la matière, pour initier et adopter les nouveaux venus dans la sphère de conscience de leur maître. C’est donc dans ce contexte de guerre feutrée, mais réelle pour qui sait lire sur l’horloge spirituelle, que se justifie la publication de la Bible de la Génération Consciente.

Nous prions que YHWH-Adonaï ait compassion de ces nombreuses âmes, qui sont en train de sortir de la perdition dans la forme, pour entrer dans la perdition dans les ténèbres, parce qu’elles manquent de repères, de modèles contemporains. Pour nous, il est évident que l’éveil des consciences est en marche. Mais alors, il est urgent de se demander, à quelle sphère de conscience vous êtes éveillé : aux Ténèbres ou à la Lumière, en l’Anti-Christ ou en Christ.

Cher lecteur, alors que vous serez en train de lire la Bible de la Génération Consciente, souvenez-vous toujours de ce que YHWH vous aime. Il désire que tous les humains, sans exception, pénètrent la Vérité en lui, pour recevoir avec lui, la Vie éternelle en Christ Yeshoua, par la puissance du Souffle sacré. Ne serait-ce pas aujourd’hui, le jour de votre visitation?

À mesure que nos travaux avanceront, vous pourrez vous les procurer sur la plateforme d’Amazon, à l’instar de l’épître aux Romains qui est disponible sur ce lien

https://www.amazon.fr/dp/B06WLMT3HQ

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 19 février 2017. Filed under Eva Nouvelles. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.