Différence entre un croyant africain et un croyant européen

Il y a une très grosse différence entre un croyant africain et un croyant européen ou occidental.

Sabine Ngo

Sabine Ngo

Si le croyant européen est aliéné à la religion de ses ancêtres à 5 %, le croyant africain est aliéné à la religion de l’ancêtre de son colonisateur à 1000 %

Le croyant africain passe tout le clair de son temps à prier Jésus, Marie, et chanter les cantiques, etc. Par contre, le croyant européen passe son temps dans un laboratoire à réfléchir comment rendre sa vie meilleure en attendant un hypothétique paradis.

Dis à un croyant africain que Marie ou Jésus est apparu sur le tronc d’un arbre ou sur la fenêtre d’une maison, il passera son temps devant ces lieux à chanter et a pleurer. Pourtant le croyant européen se rendra compte très vite de la supercherie.

Le croyant européen rend un culte à ses ancêtres déjà mort, en allant chaque fois au cimetière avec des fleurs pour leur parler et implorer leur bonne action ou en gardant les cendres issues de leur incinération dans un coin sacré de la maison où il peut chaque fois se recueillir. Par contre, le croyant africain a complément abandonné ses traditions et sa culture, abandonné ses ancêtres pour suivre Jésus-Christ, Marie, Joseph qu’il ne connait même pas.

Si le croyant européen ou occidental est attaqué par un ennemi, il va prendre ses armes et aller en guerre contre cet ennemi et il le vaincra. Par contre, le croyant africain, s’il est attaqué par un ennemi, va mettre ses deux genoux au sol devant une statuette inerte en béton et réciter « le nôtre père qui est aux cieux » à longueur de journée ; malgré cela l’ennemi viendra l’abattre.

Le croyant africain ne connait rien de son histoire avant l’arrivée de Jésus et quand tu essayes de lui en parler, il te maudit au nom de Jésus. Par contre, le croyant européen maîtrise bien l’évolution de ses traditions, ses ancêtres et plein d’autres choses.

Le croyant européen, en plus d’avoir lu la Bible, a aussi lu d’autres livres d’histoire, de sciences etc. Par contre, le croyant africain ne lit que la Bible depuis le jour ou le colonisateur la lui a remise entre les mains.

Pour le croyant européen, la Bible est écrite par ses ancêtres. Par contre, le croyant africain est convaincu que la Bible est écrite pas Dieu lui-même, et il l’a remise au blanc pour venir la lui prêcher.

Le croyant africain croit, prie, chante, danse, mais reste toujours sous-développé et affamé. Par contre, le croyant européen prie, chante, danse, et est plus développé que l’africain.

NB- le croyant africain est avant tout un aliéné ignorant.

Sabine Ngo

Ndlr : L’auteur de cette diatribe contre les croyants pose un constat qui ne manque pas d’intérêt quand bien même l’on pourrait déplorer sa parfaite ignorance, feinte ou réelle, du fondement des réalités qui l’interpellent. D’où un certain amalgame dans son discours. Notez par ailleurs que l’auteur rejette la pensée d’un Esprit Souverain et Créateur de l’univers et elle fait de ce postulat la base de son combat contre la religion.

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 13 juillet 2014. Filed under Rel Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.