Des prêtres polonais volent des sermons sur Internet

« Varsovie, le 6 mars (ENI\Jonathan Luxmoore) – Il a été demandé aux prêtres catholiques romains de Pologne de cesser de plagier les sermons qu’ils trouvent sur Internet pour la messe du dimanche.

cardinaux catholiques“L’homélie est une création, elle est donc régie par la législation sur les droits d’auteur”, a expliqué le professeur Tomasz Naganowski, expert du droit des médias à la Haute école d’apprentissage social de Poznan. “Si une personne prêche l’homélie de quelqu’un d’autre sans dire que ce n’est pas la sienne, il commet un délit. En agissant ainsi, un prêtre ment et vole.”

Le professeur s’exprimait après la publication d’un livre intitulé “Piquer ou ne pas piquer”. Cet ouvrage affirme que les membres du clergé polonais devraient avoir une formation, au séminaire, sur le cadre juridique des droits d’auteur.

Dans le journal Gazeta Wyborcza du 28 février, le professeur Naganowski a déclaré que les ecclésiastiques catholiques pouvaient être condamnés à des amendes et à des peines de prison pouvant aller jusqu’à trois ans s’ils étaient poursuivis pour plagiat.

“Il est attristant de devoir parler de droit alors que nous devrions parler de valeurs”, a ajouté le professeur Naganowski. “Mais l’Eglise toute entière repose sur l’honnêteté et tout exemple de malhonnêteté dans ce milieu revêt une signification particulière. Malheureusement, ce problème existe et il convient de ne pas l’ignorer.”

Les 28 000 prêtres catholiques de Pologne peuvent trouver des conseils pour leurs sermons sur plusieurs sites Internet, comme angelus.pl et kazania.pl, ainsi que dans le journal bimensuel de l’Eglise Biblioteka Kaznodziejska, déjà vieux de plus d’un siècle.

Cependant, de plus en plus de catholiques se plaignent des prêtres qui lisent leur sermon du dimanche, certains fidèles ayant retrouvé le texte sur Internet, selon Wieslaw Przyczyna, co-auteur du livre.»
Lire la suite sur…  http://www.spcm.org/Journal/spip.php?article15805#formulaire_forum 


Ndlr : A lire cet article, il est loisible de constater que tous les chrétiens plagient le Seigneur Jésus-Christ et les apôtres Paul, Jean, Matthieu, Jacques, Pierre et les prophètes Jérémie, Ézékiel, Daniel, Moïse, etc. Pour ne plus faire dans le  plagiat, eh bien, messieurs les donneurs de leçons, cessez de prêcher l’Évangile car Il nous a été donné gratuitement dans la Bible pour être plagié à satiété.

L’évangile, ainsi que TOUT message inspiré par le Saint-Esprit, ont pour AUTEUR le Saint-Esprit seul. Et le Saint-Esprit n’a que faire de vos Copyright et autres droits d’auteur. Au contraire, il inspire gratuitement des hommes afin que ceux-ci produisent des écrits à mettre gratuitement à la disposition de l’humanité. “Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement”.

Par contre, ceux qui prêchent par leur compétence intellectuelle, ceux qui croient qu’ils ont découvert la roue en écrivant un sermon, non seulement il est très facile de leur montrer qu’ils ont plagié la Bible, mais aussi ils ont le droit de protéger ou de vendre leurs messages originaux. Au mieux, ils n’ont qu’à les garder secrets dans les loges où ils pourront alors dispenser ces messages à des privilégiés initiés moyennant finances et autres avantages.

Mais ça, ce n’est pas l’Évangile. C’est la chair avec son corollaire d’orgueil et de justice propre. Je vous renvoie, Messieurs les donneurs de leçons sur le plagiat et les droits d’auteurs à Matthieu 28:18-20 et Daniel 12:3.

Que le Seigneur vous délivre de l’ignorance. En attendant, chers lecteurs, les enseignements sur votre site sont gratuits. “Plagiez-les” sans mauvaise conscience. C’est pour cela qu’ils sont mis sur la toile et non pas pour impressionner les internautes.

Guy François Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 1 juillet 2007. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.