De la prédestination et de la pré-connaissance de Dieu : Qui a précédé l’autre ?

Le Pasteur Yves Libaï a simulé un débat entre un évangéliste et un docteur pour nous édifier sur la question posée en titre. C’est l’histoire de deux serviteurs de Dieu qui épiloguent sur la signification biblique de leurs noms. L’un s’appelle Prédestiné (P.D) et l’autre Pré-connu (P.C). La controverse est fraternelle.

yves libai

Pasteur Yves Libaï

P.D: Bonjour bien-aimé. Je m’appelle Prédestiné. Je suis évangéliste.

P.C: Bonjour. Moi c’est Pré-connu. Je suis docteur de la Parole.

P.D: Je rends grâce à Dieu qui m’a si bien nommé. Il m’a souverainement prédestiné au salut, bien avant ma naissance, par contraste à ceux qu’Il a prédestinés à la perdition éternelle.

P.C: Cette explication a-t-elle un fondement biblique?

P.D: Bien sûr. Par exemple Jérémie 1:5b: ” Avant que tu ne sortes du sein de ta mère, je t’avais consacré… “.

P.C: Tu oublies, frère, que dans le même texte, Dieu a d’abord connu Jérémie avant qu’Il ne le consacre: ” Avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère, Je te connaissais… ” (Jérémie 1: 5a). La pré-connaissance de Dieu précède donc sa prédestination. D’où mon nom: Pré-connu.

P.D: Qu’est-ce que cela change au fond ?

P.C: Cela change que le mieux nommé c’est moi. Mon nom est la vérité biblique première. Paul dit: ” car ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a aussi prédestinés… ” (Romains 8: 29) Contrairement à ce que tu crois, le Dieu prescient connaît d’avance ceux qui accepteront ou non Son offre de salut. Il prédestine en conséquence et non a priori.

P.D: Ah non ! Sur ce terrain-là, frère, j’ai plus d’arguments bibliques que toi. Je persiste et signe que Dieu a souverainement prédestiné les uns au salut et les autres à la damnation éternelle. Calvin, l’un des pères de la Réforme, l’a confirmé.

P.C: Dieu serait-il donc injuste ? Il souhaite pourtant que tous les hommes soient sauvés (1Timothée 2: 4). C’est en cela que tu es évangéliste.

P.D: Ce que je sais, c’est que Dieu est Souverain dans Ses décrets. Romains 9:11-13 nous dit que Dieu a aimé Jacob et haï Esaü bien avant leur naissance.

P.C: Oui, mais cela supprime-t-il la prescience de Dieu? Et puis, c’est en Malachie 1:3 que Dieu en parle d’abord, au passé, 1400 ans environ après la mort des deux frères. Il a donc logiquement eu le temps de juger leurs voies.

P.D: Et Romains 9:14-18 donc ! Dieu fait bien miséricorde à qui Il veut et Il endurcit qui Il veut. Cela ne dépend que de Lui qui appelle.

P.C: Certes Dieu appelle. Mais un appel est un appel. On peut y répondre ou non. C’est cela qui détermine ou non la miséricorde de Dieu. La Grâce de Dieu ne fait jamais abstraction de l’acceptation du Sauveur.

P.D: Mais Dieu précise bien que c’est exprès qu’Il a endurci Pharaon pour démontrer Sa puissance (Romains 9: 17).

P.C: N’oublie pas que Pharaon s’était lui-même d’abord plusieurs fois endurci avant que Dieu ne l’endurcisse à la fin (Exode 7 à 9). Dieu envoie une puissance d’égarement aux impénitents chroniques (2Thes. 2: 11 – 12; Apocalypse 22: 11)

P.D: Tu connais bien l’histoire du potier et des vases d’argile (Romains 9: 21-23). Les uns, vils, sont préparés d’avance pour la destruction. Les autres, d’honneur, sont d’avance préparés pour la gloire. Et Paul répond à son contradicteur fictif: ” Qui es-tu, homme, pour juger Dieu? ” (Romains 9: 20).

P.C: Lis bien le texte et considère tout le contexte des épîtres apostoliques. Tu verras qu’il n’est pas dit des vases vils qu’ils sont préparés par Dieu. Encore moins d’avance. Ce qui signifie qu’ils se sont préparés eux-mêmes, par le rejet de Christ, à la destruction. Par contre, par leur acceptation de Christ, les vases d’honneur ont été d’avance préparés par Dieu pour la gloire. La réponse au contradicteur fictif de Paul souligne simplement la souveraineté incontestable de Dieu. Paul veut en réalité dire que, quand bien même Dieu, le Potier, prédestinerait les uns au salut et les autres à la perdition, l’homme, l’argile, n’aurait toujours aucun droit de le juger, car Il est Dieu. Mais Dieu va-t-il jusqu’à cet extrême-là, au risque de compromettre Sa justice? Là est toute la question.

P.D: Et Judas Iscariot, appelé fils de la perdition par JESUS lui-même? (Jean 17: 12).

P.C: Je note que c’est JESUS lui-même qui a appelé Judas comme disciple et apôtre ayant part au même ministère que les 11 autres (Actes 1:17). Il ne l’a pas appelé dans le but de le perdre.

P.D: Mais la Bible dit clairement que Judas a trahi JESUS afin que l’Écriture s’accomplît (Jean 17: 12).

P.C: Et alors? Dieu tient-Il le coupable pour innocent? (Nomb. 14: 18) Si Judas a commis le péché impardonnable pour devenir ainsi le vecteur de l’accomplissement de l’Écriture, à qui la faute ? Cela était Pré-connu de Dieu et non provoqué par Lui.

P.D: C’est Dieu qui a tout organisé. Ma Bible me dit que Dieu opère en nous le vouloir et le faire selon Son bon dessein (Philippiens 2:13). Nul ne vient à Christ si Le Père ne l’attire (Jean 6:44), et tous ceux qui sont destinés à Christ viendront à lui (Jean 6:37).

P.C: Cependant, ta même Bible te dit que Dieu nous connaît depuis le commencement (Jean 6:64). Dieu attire, c’est-à-dire qu’Il appelle. Mais y répond-on toujours positivement?

P.D: Tu sembles avoir réponse à tout. J’aurais dû me faire accompagner de mon frère jumeau ” Elu avant la fondation du monde ” (Ephésiens 1: 4).

P.C: Et lui, pourquoi s’appelle-t-il Elu? A-t-on jamais élu sans d’avance connaître qui on élit et sur quelles bases? La base, c’est l’Agneau immolé, Lui aussi, avant la fondation du monde (1Pierre 1:19-20). D’ailleurs, Pierre précise que l’élection est selon la prescience de Dieu (1Pierre 1:2).

P.D: Abraham et Israël. Sur quels critères objectifs Dieu les a-t-Il choisis?

P.C: Dieu cherchait un homme (Ezékiel 22:30) qu’Il a trouvé en Abraham, pour déclencher Son plan de salut. Abraham a répondu à l’appel de Dieu par la foi. C’est son oui qui a donné naissance à Israël et qui en a déterminé l’élection pour sa vocation spéciale. Un jour tout Israël sera sauvé (Romains 11:26) quand ” ils reconnaîtront Celui qu’ils ont percé ” (Zacharie 12:10) Sache une fois pour toutes que Dieu a créé l’homme libre et responsable de ses choix. Deut. 30: 19 dit: ” J’ai mis devant toi la vie et la mort…Choisis la vie “.

P.D: Comment comprends-tu donc finalement la souveraineté et la prédestination selon Dieu?

P.C: Concernant le salut et autant que je sache, Dieu exprime Sa souveraineté dans le choix du moyen. Ce moyen, Il a décidé que ce soit Christ et rien ni personne d’autre (Actes 4:12). C’est en Christ, et non hors de Lui, que nous sommes prédestinés à la gloire (Ephésiens 1:3-14). On est en Christ, non sur la base d’une prédestination aveugle et inconditionnelle, mais par notre libre acceptation du Sauveur, laquelle acceptation est d’avance connue par le Dieu prescient.

P.D: Ce débat est long et sérieux. Nous n’en finirions pas jusqu’à la venue de Christ. L’homme ne connaîtra jamais qu’en partie. Peut-être que loin de s’exclure mutuellement, nos thèses se complètent-elles merveilleusement?

P.C: Peut-être. Dieu seul a la connaissance parfaite. Nous sommes frères et sauvés en Christ JESUS. C’est le plus important. Ne jugeons de rien avant le temps. Dans la gloire éternelle, nous ne l’interrogerons plus sur rien (Jean 16:23). En attendant, remplis bien ton ministère d’évangéliste (2Timothée 4:5).

P.D: Et toi, le tien. Ciao!

Pasteur Yves LIBAI
Chapelle de la Victoire PK 8
Douala – Cameroun
Tél. (+237) 77.77.26.77

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 9 novembre 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.