De la perdition au salut : un parcours mystérieux dans notre génération

En observant la mouvance religieuse contemporaine, il m’est apparu que les hommes, mieux, presque toutes les personnes qui se prétendent croyantes, parlent de ce qu’ils ignorent. L’intelligence enténébrée des humains leur autorise de parler des choses dont ils ignorent complètement le sens. Ainsi en est-il du terme salut qui suppose évidement un préalable de perdition. Pour comprendre le besoin de salut de l’homme, il nous faut savoir discerner la position de perdus dans laquelle se trouvent 99,999999999% des hommes de notre génération, voire toute la création. (Romains 8:19-23)

Comprendre le mystère de la perdition

Il est dit d’une personne ou d’une chose qu’elle est en état de perdition quand elle est exposée à périr, à faire naufrage, à être ruinée, anéantie, donc quand elle n’est pas éternelle. Le Créateur de l’Univers a prévu dans la Loi de la Création que toute entité appartenant à la dimension de l’univers qui est perceptible par les organes de sens de l’homme, ce que nous appelons la troisième dimension, est appelé à terme à disparaître, à périr. Rien de ce qui appartient au règne physiologique, animal et végétal ne peut perdurer éternellement. C’est en cela que la création est perdue.

Et pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi puisque le dessein du Créateur pour l’homme, à la genèse, était que l’homme, quoique vivant dans la troisième dimension, ne périsse jamais. Pour ce faire, l’homme se devait impérativement de demeurer dans une relation d’adhérence à la VIE ÉTERNELLE qu’est son Créateur YHWH, sous peine de mort. Ce faisant, l’homme héritait d’une propriété que le Créateur n’accorde qu’aux entités spirituelles : le libre arbitre, la liberté de choisir. Les esprits sont libres de leurs choix et ils ne peuvent être jugés par personne. Compte tenu de la haute responsabilité qu’implique la liberté de choisir, le Créateur prit le soin d’avertir l’homme en ces termes : « Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. » (Galates 5:13)

Lien de la video sur Youtube :–https://www.youtube.com/watch?v=nVjeP9RwrAw–

Il n’était pas question pour l’homme de choisir le mal quand YHWH lui dit : « Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Éternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d’observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession. Mais si ton cœur se détourne, si tu n’obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous déclare aujourd’hui que VOUS PÉRIREZ, que vous ne prolongerez point vos jours dans le pays dont vous allez entrer en possession, après avoir passé le Jourdain. » (Deutéronome 30:15-18)

Et pourtant l’histoire de l’humanité nous révèle que l’homme, depuis la genèse avec Adam, jusqu’à nos jours, a fait le choix de rompre l’alliance d’adhérence avec YHWH son Créateur, perdant ainsi de fait l’accession à propriété d’éternité qui est l’apanage exclusif d’Élohim. Toute entité qui est séparée d’Élohim est privée de l’Éternité, synonyme de Vie. Une telle entité est donc dite morte et appelée à terme à périr. C’est en cela que consiste la position de perdus de laquelle nous avons besoin d’être sauvés.

Les attributs de la perdition des hommes

Aussi longtemps que l’homme adhère à la Vie, donc à YHWH-Adonaï, il hérite des attributs, des vertus, des capacités, etc. de YHWH. En langage du règne spirituel, on dit d’une telle personne qu’elle est née de YHWH, née d’en haut, née de nouveau, devenue un enfant de YHWH, devenue un esprit. Aussi Yeshoua Ha Mashiah, le premier homme devenu Esprit, peut-il dire à Nicodème : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. » (Jean 3:6-7) YHWH étant Esprit, ses enfants ne peuvent qu’être des esprits car chaque espèce reproduit son espèce. « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit d’Élohim sont fils d’Élohim. » (Romains 8:14)

Nous sommes donc perdus quand nous sommes appelés à périr tôt ou tard parce que nous n’avons pas été pénétrés par la Vie, nous n’avons pas adhéré à la Vie. Nous sommes perdus quand pour nous, l’univers se limite à la troisième dimension. Une loi de la Création dispose que les entités spirituelles ont ascendance sur les entités physiologiques et naturelles. Connaissant cette loi, Satan a vite fait d’encourager les humains à se déconnecter de la Vie afin que lui, esprit méchant, exerce son ascendance sur ces créatures ignorantes de cette loi. Aussi est-il appelé en langage spirituel le prince du monde, le Dieu de ce siècle, l’âme du système des nations. Il est dès lors impératif pour Satan de voiler la Vie, la Lumière aux hommes et de les conserver à l’état animal, dans un aveuglement total, afin qu’ils ne sortent pas de leur position animale pour reprendre leur position ascendante sur lui par leur adhérence à la Vie.

« Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire du Mashiah, qui est l’image de YHWH. » (2 Corinthiens 4:3-4)

Pyramide MaslowLa marque distinctive des animaux et des entités physiologiques (animales) est qu’ils ne sont animés, motivés que par l’instinct de satisfaction de leur besoins physiologiques. Ils ne s’agitent que dans le but de se réaliser conformément à la Pyramide de Maslow. Leur source de motivation unique est donc dans la satisfaction de leurs besoins physiologiques. Fort de cette connaissance, Satan a enfermé tout homme dans une cellule enténébrée aux quatre murs. Dans cette sombre cellule, il a suggéré à l’homme de rechercher frénétiquement l’argent pour chacun remplir sa cellule de beaucoup de biens matériels que lui, Satan, considère comme de la poubelle, nous donnant ainsi à chacun l’air d’un fou qui a décidé de faire d’une décharge publique sa demeure et considère les déchets de la décharge comme des richesses, des biens précieux à accumuler, à convoiter et à protéger pour les consommer égoïstement pour le plaisir de ses organes de sens et de son égo. Voilà ce que Satan a fait des hommes au regard des entités spirituelles : des fous qui s’ignorent. Et aussi longtemps qu’il peut nous conserver ainsi dans le mensonge et l’illusion, non seulement il se fait Dieu pour nous, mais aussi il s’assure que nous allons partager sa condition de damné pour l’éternité.

L’argent est donc le moyen mis en place par Satan et ses agents pour nous donner d’accéder à la poubelle matérielle. Aussi les hommes animaux n’existent-ils que pour se remplir les comptes bancaires et les coffres forts d’argent. En langage animal, on dit de quelqu’un qu’il a réussi sa « vie » quand il a suffisamment d’argent, plus que nécessaire pour satisfaire ses besoins physiologiques et aussi son égo devant les autres fous qui le prennent alors pour un modèle, une vedette, une lumière (une star). Et comme nul n’allume une lampe pour la mettre sous la table, les hommes animaux se sont donné des moyens de mettre en exergue leurs stars : télévision, radios et autres médias sociaux, dont Facebook. Et vous comprenez alors le sens profond de la star mania qui excite tant d’admirateurs et de passions chez les fans (fanatiques) des stars. Comprenez aussi pourquoi les stars doivent recevoir publiquement encore plus d’argent en leur qualité de hauts prêtres de Satan dans leur fonction d’illusionnistes pour la conservation des hommes dans la convoitise et le mensonge, donc dans la perdition.

Besoin urgent de salut pour les hommes

Ce spectacle lamentable qui fait jouer aux créatures de YHWH, ses princes, le rôle de fous, fend le cœur au Père Céleste. Il nous aime tellement qu’il ne parvient pas à nous juger. Il est en effet écrit dans la lettre d’amour de YHWH aux hommes : « Car Élohim a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque adhère en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Élohim, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui adhère en lui n’est point jugé; mais celui qui n’adhère pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas adhéré au nom (la stature) du Fils unique d’Élohim. Et ce jugement c’est que, la Lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées; » (Jean 3:16-20)

Adorateur de Mamon

Adorateur de Mamon

Contrairement donc à ce que Satan fait dire à ses enfants, ce n’est pas YHWH qui envoie les hommes en enfer puisqu’ils y sont déjà du fait de leur asservissement à Satan dans leur cellule dans l’attente du jour de leur exécution. Ils sont déjà dans le couloir de la mort. La guillotine de Satan est juste en train d’être aiguisée. Yeshoua dit à ce propos : « La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et adhère en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6:40) Et comme il y a quand même des personnes dans les ténèbres qui ont de bonnes prédispositions à entendre la voix de YHWH pour y répondre favorablement par leur adhérence, Satan a suscité la religion chrétienne et introduit dans la Bible la corruption sémantique. Nous avons en effet presque tous une compréhension erronée des termes tels que Dieu, Satan, Christ, la perdition, le salut, la grâce, le péché, la vie, l’intelligence, la richesse, la réussite, la puissance, la gloire, etc. Nous les employons dans le sens que leur a donné Satan et qui le glorifie.

Mais un des plus grands exploits de Satan, à mon sens, est d’avoir substitué l’adhérence dans la Bible par la pensée positive, la force de la pensée, l’illusion de la répétition des faussetés, etc. Toutes ces choses qu’il appelle la FOI. Toutes les obédiences de la religion chrétienne prêchent non pas l’adhérence en Yeshoua, mais la foi. Le génie dans cette découverte est que la foi donne gratuitement un certain salut illusoire aux hommes sans la souffrance de la croix, tandis que l’adhérence parle du POUVOIR qui est donnée aux hommes de sortir de leur cellule, de s’affranchir du mensonge pour devenir des esprits libres, des enfants de YHWH, conduits par le Souffle sacré de YHWH qui doit au préalable les pénétrer.

Imaginez que dans notre cellule plongée dans les ténèbres, un puissant faisceau de Lumière soit subitement projeté. Cette Lumière nous permettrait d’identifier non seulement notre véritable nature, mais aussi celle des autres hommes en qui nous nous confions et des objets de notre convoitise. Oh qu’il est horrible de penser que cette Lumière nous révèlerait notre monstruosité. Nous verrions que notre conjoint est en réalité un tigre, que notre pasteur est un loup, que nos enfants sont des diablotins, que nos bijoux en or sont de petits serpents dorés, etc. Nos réaliserions que nos biens matériels ne sont que des détritus. Et ainsi notre illusion de réussite et notre rêve de bonheur s’envoleraient. Nous constaterions notre misère et notre nudité. Avouez, cher lecteur, que ceci est une vision d’horreur. Et pourtant c’est ce que nous vivons, c’est ce que nous sommes, c’est ainsi que les esprits nous voient, c’est la condition que Satan nous impose, c’est de cette position que YHWH veut nous délivrer.

Nous devons saisir la grâce sans laquelle nous ne pouvons rien

« Yeshoua leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » (Jean 8:12)

La croix qui sauvePassée la phase d’éclairage de notre cellule individuelle en notre jour de visitation par Yeshoua, et partant, notre prise de conscience du mensonge dans lequel nous avons toujours existé, Satan ne lâche pas prise. Il adopte la stratégie de l’intimidation, de la menace et du chantage en se servant de nos proches parents et amis qui sont encore à son service. Certains vont menacer de rompre la relation d’alliance avec nous, d’autres vont brandir l’arme de la privation matérielle ou sociale quand nous en dépendons encore. Ignorant la profondeur de ce qui nous a été révélé, il s’en trouvera qui nous proposeront encore de l’argent en échange de notre sage retour dans notre cellule. La cerise sur le gâteau, c’est ceux qui nous diront que si nous sortons de notre cellule, nous mourons. Et pourtant nous aurons plus que jamais su que notre frère aîné et Maître, Yeshoua Ha Mashiah, a vaincu la mort. « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » (Hébreux 2:14-15)

Notre conscience ayant donc été éveillée, nous saurons avec assurance que tout a été accompli à la Croix de Golgotha, que nous avons reçu tout pouvoir pour franchir la porte de notre cellule, sortir de la prison et nous abandonner haletant d’allégresse dans les bras de Yeshoua qui attendait ce jour depuis le fondation du monde. C’est alors là, et seulement à ce point que nous sommes sauvés. Et il est écrit : « De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent (sort de sa cellule), que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. » (Luc 15:7).

Nul, s’il saisit la perche, le pouvoir, la grâce que lui offre Yeshoua de sortir du mensonge et de la perdition ne peut être rejeté par Lui, quels que soient les crimes qu’il aura commis dans les ténèbres, parce que dans les ténèbres, il lui manquait l’intelligence, la lumière. « Si je n‘étais pas venu et que je ne leur eusse point parlé, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché. » (Jean 15:22) YHWH ne saurait reprocher à un aveugle de trébucher sur un obstacle quand il marche. Mais une fois visités par la Lumière, nous n’avons plus aucune excuse pour transgresser la loi, pour refuser de sortir du péché, pour ne pas suivre Yeshoua hors de la porte de la cellule.

Le salut est une affaire individuelle

la grace chrétienneCher lecteur, moi je suis parvenu en toute honnêteté à la conclusion sans équivoque que TOUS ou presque tous les hommes de notre génération sont encore dans la perdition. Mon chagrin est surtout pour mes anciens frères chrétiens pentecôtistes, adventistes, charismatiques, bref chrétiens, qui croient vraiment qu’ils sont des enfants de YHWH alors qu’ils sont presque tous des enfants du diable. Je suis attristé de les voir tenter de me convaincre que cette lecture de l’Évangile qui m’a été donnée est erronée.

La preuve unique de notre salut est dans l’acquisition de la stature parfaite de Yeshoua Ha Mashiah que YHWH va forcément confirmer aux yeux de notre prochain qui alors ne pourra s’empêcher de nous dire : « assurément, Guy, je ne sais comment le formuler, mais tu me sembles si différent ; tu es comme n’étant pas de ce monde. » Ceci parce qu’il aura senti le parfum de Yeshoua en nous.

Aussi vrai que chacun de nous a sa cellule, le salut est personnel. Alors je vous en conjure, cher lecteur, vous qui lisez ces lignes, sortons de Babylone, sortons de la perdition, sortons du monde et Yeshoua nous recevra certainement dans son Royaume sans égards pour notre passé nauséabond dans les ténèbres.

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 14 septembre 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.