La conscience des opposés est une expression de l’ego

Fondamentalement, on distingue deux consciences qui habitent les hommes : Le Souffle sacré et l’ego. La première conscience est l’apanage des enfants de YHWH en Yeshoua. Elle se caractérise exclusivement par l’amour enrobé de paix et de joie. Quant à la seconde conscience, elle habite les fils de la perdition, les enfants du monde, les enfants de Satan donc.

Les enfants de YHWH sont amour

L’amour, c’est cette capacité que donne le Souffle sacré aux enfants de YHWH, de se reconnaître en tous les humains. Dans l’amour, je comprends qu’Elohîms veut que tous les hommes soient sauvés de l’emprise de l’ego et de la Loi de Moïse. Dans l’amour, je comprends que YHWH veut que tous parviennent à la connaissance de la Vérité. L’amour me donne de me souvenir que j’étais aussi ignorant, inculte et rebelle à Elohîms que l’autre qui n’est pas encore parvenu à mon niveau de croissance en Yeshoua. L’esprit d’amour comprends que l’autre n’est pas volontairement dans la rébellion à Elohîms, il ne sait simplement pas ce qu’il fait.

Parce que celui qui est amour se voit en son prochain, parce qu’il a pour lui les mêmes sentiments et la même affection qu’il a pour son enfant naturel, alors il est patient, il est plein de bonté, pour son prochain, ami et ennemi. Celui qui a vraiment le même esprit que Yeshoua n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice attriste le fils de YHWH, tandis que la vérité le réjouit. En toute occasion, celui qui est animé du Souffle du Créateur pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère.

Les enfants du diable sont comparaison

Qu’en est-il de celui qui est encore animé par le Souffle de l’impie, l’ego donc ? Eh bien, il est possédé par un sentiment de manque, il a toujours l’impression de ne pas avoir assez. Parallèlement, il est hanté par la peur de perdre ce qu’il croit déjà posséder : la vie physique, la connaissance, la notoriété, les relations et les biens matériels. Pendant donc que l’enfant de YHWH baigne dans une paix et une joie qui surpassent tout entendement, l’enfant de Satan est tourmenté par la peur et le désir. La peur de perdre ce qu’il a, et le désir d’avoir plus. Raison pour laquelle il doit toujours lutter pour délimiter son territoire, diviser donc, et s’identifier à ce qui lui appartient, devenir UN avec la chose pour mieux la conserver.

Mais la division et l’identification ne suffisent pas à rassurer le fils du diable. Il voit constamment en l’autre une menace contre lui. Le voilà embarqué dans une conscience de comparaison permanente d’avec son prochain. Pour lui, le fait pour son prochain de vouloir, ou de commencer à avoir plus que lui est un motif de panique inconsciente. Cela s’apparente à une menace pour son existence. Dès lors, le fils du diable va développer un langage des opposés pour avoir des critères de valorisation pour lui, donc dévalorisants pour celui qui lui apparaît comme une menace existentielle. J’appelle cela la conscience des opposés, une marque infalsifiable de l’ego. 

La conscience de la comparaison

critiquerTenez, le fils du diable est obsédé par la pensée de se présenter, lui comme le meilleur, et l’autre le pire. Il est le bon, et l’autre le mauvais. Il est le bien, et l’autre est le mal. Il a raison, et l’autre a tort. Il est grand, et l’autre est petit. Il a la connaissance, et l’autre est ignorant. Le fils du diable est vrai, et l’autre est faux. Il est fort, et l’autre est faible. Il est spirituel, et l’autre est charnel. Il est sincère avec Dieu, et l’autre est imposteur. Le fils du diable réclame le droit exclusif d’accès au pupitre, et il demande à l’autre de la boucler. Ceci parce que le fils du diable est convaincu qu’il est déjà parvenu à la stature parfaite de son Maître. Et souvent il est le seul à avoir réussi cette prouesse. Tous les autres n’y sont pas. Et plus grave, ils ont besoin de son onction et de son coaching pour y parvenir.

Comprenez-vous pourquoi de telles personnes préfèrent la dénonciation à l’édification ? Leur expertise est dans la critique, au lieu de dire ce qu’il faut faire, à défaut de vraiment devenir ce qu’elles ne sont que dans leurs fantasmes, et autres rêves en couleurs haute définition, qu’elles imposent aux naïfs qui s’asservissent à eux. Vous n’entendrez pas une publication ou un discours du fils du diable qui n’est pas fondé à révéler, les faux, les méchants, les infiltrés, les loups, les imposteurs, les corrompus, les autres en bref, parce que dans son subconscient envoûté par l’impie, il croit dure comme diamant, qu’il est différent des autres, au risque de faire mentir la Bible qui dit dans Apocalypse 12:9, que tous les humains sont envoûtés par l’ego, le Souffle de Satan.

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 6 novembre 2016. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.