Comprendre le mécanisme du péché ou de la faute

« Parmi les humains, il n’y a point de juste, Pas même un seul; Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse de manière persévérante la volonté de YHWH, Pas même un seul. Leur gosier est un sépulcre ouvert; Ils se servent de leurs langues pour tromper; Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic; Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume. » (Romains 3:10-14)

Le concept de royaume spirituel

En fait, l’univers n’est constitué que de deux royaumes spirituels, caractérisés chacun par son identité spirituelle, sa nature donc. Des entités appartiennent au même royaume, quand elles ont la même nature, la même identité spirituelle. Cette identité est composée à partir d’un souffle et d’une conscience.

S’il nous était donné de rapprocher le concept de royaume spirituel, avec l’expérience biologique, nous dirions que les entités se multiplient dans l’un ou l’autre royaume spirituel, par la fusion du souffle et de la conscience. Dans ce cas, le souffle serait le gamète mâle, et la conscience, le gamète femelle.

Un royaume spirituel peut aussi être comparé à un arbre dans un jardin. Dans ce cas, le gamète mâle serait l’oxygène, mis pour le Souffle sacré, dans le cas du Royaume de YHWH, ou le gaz carbonique, mis pour l’ego, pour ce qui est du royaume de Satan. Dans l’un ou l’autre cas, la sève de l’arbre en constitue le gamète femelle, la conscience donc.

Dès lors, nous pouvons transcrire l’allégorie du Jardin d’Éden comme suit : Le tronc de l’arbre est soit Yeshoua, le Christ, soit Satan, l’Anti-christ. Les branches sont les disciples de l’un et de l’autre. La qualité de la sève qui coule dans l’arbre, est reconnaissable aux fruits que portent ses branches. Les disciples de YHWH portent l’amour, la paix, la joie, et la liberté de choix, tandis que les disciples de Satan portent la peur, le désir, la division, et l’identification à la forme.

L’arbre de Vie est une représentation du Royaume de YHWH. Ses branches ont ceci de particulier, qu’elles ne conçoivent pas leur existence en dehors du fait de demeurer greffées à l’arbre de leur identification. Elles sont tellement unies, que le mental humain ne peut les distinguer. L’arbre de la connaissance du bien est du mal, est une représentation du royaume de Satan, le royaume de la division, de la dualité, de la séparation, qui donne matière à comparaison, à jugement, à critique, à condamnation, etc.

La multiplication dans les règnes spirituels

En considérant ces hypothèses, nous dirions que dans le Royaume de YHWH, le gamète mâle est le Souffle sacré, dont le Créateur est le seul dépositaire. C’est à ce titre qu’il est l’Époux unique de tous ceux qui lui appartiennent, ses consacrés, l’Église. Le gamète femelle dans le Royaume de YHWH, c’est la Conscience créatrice, la chair de YHWH, encore appelée le Christ. Le pendant de la Conscience de YHWH en l’humain, est ce que nous appelons l’esprit humain, et parfois aussi la conscience humaine.

Le royaume de Satan quant à lui, a pour gamète mâle le Souffle de Satan, que nous appelons l’ego. Le gamète femelle est sa conscience qui habite déjà tous les humains, et dont la perfection de la manifestation dans l’univers de la forme, sera bientôt visible en un humain, celui que la Bible appelle l’Anti-Christ. Certains auteurs désignent la conscience de Satan rendue visible par des termes tels que la conscience cosmique, la chair, le vieil homme, l’homme ancien, la nature satanique, la nature adamique, la nature egoïque, la personnalité, le péché, etc.

Voici un décret de YHWH qui est valable pour toujours : « Les cieux sont les cieux de l’Éternel, Mais il a donné la terre aux fils de l’homme. » (Psaume 115:16). Aucune entité spirituelle n’a droit de cité, encore moins pouvoir d’action dans l’univers de la forme, si elle n’y est autorisée par un homme. Raison pour laquelle, les deux royaumes spirituels ne peuvent s’étendre sur la terre, qu’avec la collaboration des humains qui acceptent d’abriter leur conscience, suite à leur pénétration par le souffle du Dieu qui les sollicite.

Satan a très facilement, quoique malicieusement, obtenu la collaboration d’Adam, et de ses descendants, pour avoir le contrôle de l’univers de la forme, pour sa gloire. En lui promettant qu’il ferait de lui un royaume souverain dont il serait le Dieu, Satan a obtenu de pénétrer Adam de son souffle, l’ego, qui a progressivement fait de tous les humains des diablotins, des entités construites à son image, et selon sa ressemblance.

La nature de Satan se construit dans l’humain par la fusion de sa conscience, qui pénètre l’homme par l’identification aux pensées inspirées par lui, par l’action de l’ego, et non pas forcement par la parole, pour se bâtir dans le subconscient de l’homme. Il suffit donc à l’humain de s’identifier aux pensées inspirées par l’ego, pour demeurer enfant de Satan, et croître dans l’identification à son Père. « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. » (Jean 8:44)

La Conscience de YHWH, le Christ, a tout naturellement eu besoin de s’incarner en un humain, l’homme Yeshoua, pour devenir la Parole de YHWH, en vue de faire son entrée légale dans l’univers de la forme. Contrairement à Satan qui se reproduit dans l’univers de la forme sans crier gare, le Christ se propose aux humains qui appartiennent à YHWH, et sollicite leur collaboration consciente, pour les pénétrer. Depuis lors, nul ne peut devenir enfant de YHWH, s’il n’est consciemment pénétré de son Souffle, le Souffle sacré, et de sa Conscience créatrice, devenue sa Parole, le Christ.

Ne pas confondre le péché et les fautes

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre de la présente publication, nous n’assimilons pas le péché à la faute.

Le péché est une identité spirituelle, une nature qui est opposée à la nature de YHWH. Le péché est la substance dont est fait l’esprit humain, quand elle n’est pas celle du Créateur. Le péché, c’est la conscience de Satan, bâtie en l’homme inconscient. Un tel homme est dit pécheur, rebelle, mort. Il est conduit par son subconscient, comme un robot, pour essentiellement s’identifier à la forme, quand il n’assume pas clairement sa filiation avec Satan.

Nous désignons par faute, le fruit du péché, le fruit que portent les branches de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Si nous assimilions aussi ce fruit aux feuilles de l’arbre, étant donné que tous les arbres ne portent pas de fruits, nous pourrions comprendre l’erreur que font ceux qui essayent de soigner l’arbre par ses feuilles, par la science du comportement. Aussi longtemps que la sève de l’arbre est souillée, tout traitement de l’arbre qui agit sur les feuilles ne peut-être qu’éphémère, illusoire, mensonger, incapable de sanctifier l’arbre, de rendre saintes ses branches, et ses fruits.

Le péché est dans la nature de la conscience qui anime l’humain, et donc qui lui suggère des pensées. Ayant compris ce mystère, les initiés non religieux ont travaillé à la maîtrise de la science de la pensée. Ils ont abandonné la science du comportement aux religieux, avec son corolaire fait de lois, des rites, de sacrifices et de cultes. La séduction des fidèles religieux les poussent à concéder la science de la pensée, à ce qu’ils appellent les francs-maçons, ignorant que c’est par la maîtrise de cette science que les gourous les tiennent captifs dans la religion.

Un enfant de YHWH peut-il être pécheur ? Non, et 1 Jean 5:18-19 nous l’atteste. Peut-il cependant commettre des fautes ? Oui, aussi longtemps que son subconscient n’a pas été totalement exposé à la Lumière du Souffle sacré, pour être vidé des schémas mentaux, qui s’y sont gravés, avant son éveil en conscience. C’est à mesure que l’enfant de YHWH pénètre la Vérité, ceci en demeurant dans la présence de l’Éternel, l’Éternel présent, ‘JE SUIS’, que sa conscience est pénétrée de la Lumière, qui va alors transformer son subconscient, le délivrant ainsi de l’emprise de l’ego. (Jean 8:32)

Le mécanisme de la pratique du péché

« Celui qui pratique le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Yeshoua, le Fils de YHWH, a paru afin de dépouiller l’ego de son pouvoir d’imposer les œuvres du diable aux humains. Quiconque est né de YHWH ne pratique pas le péché, parce que la semence de YHWH demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de YHWH. C’est par là que se font reconnaître les enfants de YHWH, et les enfants du diable. » (1 Jean 3:8-10)

CinemaTous les humains sont sans cesse soumis à une sorte de ruban cinématographique, un film interminable qui se joue dans leur tête. Ce film est composé de scènes et des épisodes, des pensées,  qui se suivent, sans forcément être en relation les unes les autres. Le passage du coq à l’âne se fait sans transition. Les deux scénaristes de ces images, sont Elohîms et Satan. Pour eux, ces scènes ne sont que des jeux, auxquels ils convient le spectateur, qu’est la personne qui les regarde. L’un et l’autre scénariste nous proposent donc un rôle dans chaque séquence du film.

Les deux scénaristes reçoivent l’autorisation d’agir dans l’univers de la forme, chaque fois que le spectateur s’identifie à une de leurs séquences, pour y jouer un rôle, participant ainsi à l’accomplissement de leurs desseins, pour leur gloire dans l’univers de la forme. Aussi l’obéissance et le péché se constatent-ils d’abord, si ce n’est seulement, dans la pensée, la forme pensée, avant le comportement, la forme visible.

Les fils du diable vont alors invariablement s’identifier aux pensées, qui leur sont inspirées par leur père, ceci parce que l’ego les y contraint. Ils n’ont pas de libre arbitre. Ce faisant, le Souffle sacré aide les enfants de YHWH, à discerner les pensées qui passent dans leur tête. Plus ils en sont pénétrés, moins ils se trompent. (Hébreux 5:14). Quand ils se trompent, on dit qu’ils ont commis une faute.

Combien de temps va encore durer l’imposture religieuse ?

Aussi longtemps que les religieux vont s’attaquer aux fruits, et aux feuilles de l’arbre, en ignorant que la maladie est dans sa sève, qu’est l’ego, la Création pourra continuer à attendre la manifestation des fils de YHWH dans l’univers de la forme.

Nous continuerons alors de souffrir à regarder les cirques, et autres spectacles de prestidigitation, que les religieux organisent dans des salles de spectacles, qui ont abusivement usurpé le nom d’église, des temples où l’ego est célébré, et le diable glorifié.

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 20 décembre 2016. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.