Comment un mort peut-il sauver un mort ?

Selon la Bible, chaque être humain a le choix de se soumettre et de se confier à une et une seule divinité : YHWH ou Satan. Il n’y a pas un troisième choix. Le choix de notre divinité pour nous conduire dans ses voies est la seule liberté qui nous a été concédée par le Créateur. 

Il ecritCeux donc qui sont conduits par le Souffle sacré de YHWH sont fils de Dieu. Les autres sont conduits par des démons, donc ils sont des fils du diable. Les premiers sont encore appelés hommes spirituels, enfants de Dieu, les vivants ou juifs d’adoption. Les seconds sont dans le langage d’Élohim des hommes animaux, des enfants de la perdition, des gentils, les morts vivants ou païens. On parle alors de l’identité spirituelle de l’homme.

La différence fondamentale entre l’homme spirituel et l’homme animal est que le premier ne confond pas YHWH à quoi que ce soit ; il reconnaît sans équivoque la divinité de Yeshoua Ha Mashiah sans le prendre pour YHWH Lui-même ; il sait que Yeshoua Ha Mashiah est le modèle parfait de l’homme tel que le Créateur l’a voulu et il est transformé progressivement par YHWH pour manifester son caractère et faire Ses œuvres.

L’homme animal au contraire confond YHWH à toutes sortes d’idoles qu’il adopte comme ses dieux ; il adore la créature au lieu du créateur ; il est en quête constante des biens périssables, de l’argent et de la gloire de ce monde ; il ne reconnaît pas la divinité de Yeshoua Ha Mashiah ; il simule le caractère d’Élohim pour séduire et tromper les naïfs de ce qu’il est bon (gentil). Ces critères ne sont pas inclusifs; un seul est suffisant pour déterminer l’identité spirituelle d’un homme.

Il est impossible aux hommes spirituels d’être compris par les hommes animaux, tant ceux-ci sont aveuglés par leur dieu. L’univers visible tout entier est soumis à satan et il veille à tenir toute la création captive pour l’adorer. Imaginons par exemple que le globe terrestre entier fût constitué uniquement d’un océan, sans terre ferme et tous les êtres humains vivant dans cet océan et se débattant pour ne pas se noyer. Cet océan représentant satan, telle est la condition de l’homme animal dans ce monde.

A quoi comparerais-je encore la condition de l’humanité ? Imaginons que l’air ambiant que nous respirons représente satan et nous savons que nous en sommes tous enveloppés pour le respirer. Cette enveloppe de satan correspond donc à une asphyxie générale et permanente des hommes. Telle est la condition de l’homme animal dans ce monde. Un tel homme est bon gré mal gré adorateur de satan. Étant donc la propriété, l’esclave, le prisonnier de satan, cette condition de l’homme animal se prolonge naturellement quand l’asphyxie parvenue à son comble le conduit à la perte du souffle de vie, la mort physique.

L’homme animal est donc perdu pour l’éternité aussi longtemps qu’il demeure dans cette position de noyé et d’asphyxié. YHWH lui ayant donné malgré tout la pensée de l’Éternité, il s’illusionne d’un salut de sa condition en se fabriquant des religions et en essayant de mimer, de singer le caractère des enfants de YHWH, le fruit du Souffle sacré donc, ce qu’il aurait manifesté s’il avait été homme spirituel. En effet, quand Élohim dit dans Matthieu 5:1-12 et Galates 6:22-23 et je paraphrase : « voici ce à quoi à ressembleront ceux qui seront sauvés parce qu’ils auront cru en Yeshoua Ha Mashiah », les hommes animaux entreprennent de simuler ces caractères pour prétendre au salut, croyant naïvement tromper Élohim et les hommes.

Chaque être humain sera couché ainsi un jour : mort pour toujours!

Chaque être humain sera couché ainsi un jour : mort pour toujours!

Pour sauver un homme de la noyade et de l’asphyxie telle que décrite plus haut, il a besoin de l’aide, du secours de quelqu’un qui ne soit pas lui-même noyé pour en être sorti, preuve qu’il a vaincu le diable, victoire que seule une résurrection physique peut attester. L’on ne saurait en effet sauver les autres noyés quand on est encore soi-même noyé. L’on ne saurait délivrer les autres asphyxiés si l’on est encore soi-même soumis au manque d’air. Nul ne peut sauver un autre tant qu’il est fait esclave dans un tombeau. Seul un ressuscité peut donner la vie un mort.

Fais le seul bon choix. Choisis le seul Homme qui a vaincu la mort, est ressuscité et est monté au ciel d’où Il reviendra bientôt pour enlever avec Lui ceux qui auront accepté son salut.

Son nom c’est Yeshoua Ha Mashiah. Maranatha.

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 27 juillet 2013. Filed under Méditation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.