Comment comprendre le mystérieux mot “LOI” ?

Pour définir la Loi, il faut la considérer dans sa fonction et non dans ses ordonnances et ses prescriptions. La lettre, les ordonnances tuent mais c’est le sens de la Loi, la fonction de la Loi, l’esprit de la Loi qui vivifie.

Il est ecritLa fonction de la Loi, sans égard pour sa forme, est de dire le droit, de dire ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. La Loi est le code de conduite qui régit une communauté et, par conséquent, qui l’identifie et la singularise. En cela, il n’y a pas de communauté humaine sans une Loi pour la régir et des juges pour veiller sur son respect dans la communauté. C’est en rapprochant un être humain d’une Loi que l’on reconnaît son Royaume d’origine, sa nature, sa stature, son identité, son nom. Ainsi le Cameroun, comme la France, comme l’Égypte, comme le Canada, … comme le Royaume d’Élohim ont chacun sa Loi.

La faiblesse du concept de justice en application dans les nations (non juifs) tient de ce que les juges eux-mêmes sont assujettis à leur Loi, donc faillibles et susceptibles de se tromper dans leur jugement. Ils sont en dehors de leur Loi. Seul un juge devenu UN avec la Loi peut en saisir toutes les subtilités et donc rendre un juste verdict. Voilà l’idéal de la mise en application de la Loi qui ne sera jamais accessible aux hommes charnels, aux nations donc. Voilà la Loi qu’Élohim-Adonaï donne à Son peuple.

La Loi de l’Univers

Fondamentalement, l’univers créé par YHWH-Adonaï est soumis à la Loi de l’Univers qu’Il a établie depuis la création. Les entités spirituelles sont toutes au fait de cette Loi de l’Univers, même s’il en existe qui ont décidé de s’en défaire sur instigation de Satan. Vu sous ce prisme spirituel donc, le péché est le viol, la transgression d’une quelconque disposition de la Loi de l’Univers établie depuis la fondation du monde par YHWH. Le péché de Satan et des démons consiste en la violation de la Loi de l’Univers.

Mais YHWH n’impute pas ce genre de péché aux entités physiologiques (perceptibles par les organes de sens) aussi longtemps qu’elles ne connaissent pas la Loi. Il est donc de la fonction de la Loi ici de révéler à ces entités confinées dans un corps matériel l’identité du péché, la nature du péché, la position de rébellion à la Loi. Ce péché, entendu comme le fait de pas se soumettre à la Loi de l’univers n’est pas moins grave au regard de YHWH et l’existence sans sa connaissance est source de souffrance et de douleur pour qui s’en rebelle consciemment ou inconsciemment.

C’est la Loi de l’Univers que YHWH donne progressivement à l’homme de « découvrir » au moyen de ce que l’homme appelle la science. La science est donc d’essence spirituelle et elle consiste en ceci que YHWH donne à l’homme des mots, des formules et des algorithmes pour comprendre la Loi de l’Univers que Lui, YHWH-Adonaï, a déjà établie depuis la création du monde. Quelle expression d’ignorance donc que de voir les hommes oser opposer la science, ensemble des dispositions de la Loi de l’Univers établies par YHWH, à l’intelligence Créatrice qui lui a donné une existence. Autant dire que l’homme qui se veut scientifique court après l’Intelligence Créatrice, Loi de l’Univers, les principes que YHWH a préétablis pour Sa création et ces Lois sont applicables selon les dimensions.

La Loi de YHWH prescrite au travers de Moïse

Élohim a donné la Loi à son peuple, les Juifs, les personnes qui sont capables de la comprendre parce que leur nature les dispose à écouter la Loi pour la mettre en pratique. Les personnes qui sont gouvernées par la conscience de l’Univers ne peuvent pas accepter de suivre la Loi de YHWH qui comprend :

  1. Des dispositions ou Lois civiles qui sont constituées de statuts et de jugements que Moise avait transmis au peuple de la part de YHWH (dans Exode 21 à 23 ainsi que dans les autres livres de la Loi)
  2. Des dispositions ou Lois rituelles (ou ergon) qui furent ajoutées plus tard et qui sont résumées dans Hébreux 9:10. Il s’agit d’ordonnances qui règlementaient le travail de la tribu de Lévi au temple et lors des sacrifices (Lévitique 1 à 7) et les autres fonctions qui s’y rattachaient. Le mot grec ergon signifie «œuvres» comme dans «œuvres de la Loi» de Galates 2:16.

Selon la tradition juive, la Torah compte en somme 613 mitzvot (singulier : Mitzva ou Mitzvah – מצוה – commandement, prescription, précepte ; de צוה, tzavah– prescrire, ordonner). Selon la Torah (Deutéronome 33:4), Moïse a transmis la Torah qu’il avait reçue de YHWH aux fils de Jacob.

Dans le judaïsme, l’énoncé du Décalogue correspond à une quinzaine des 613 commandements (mitzvot) prescrits par Moïse. Le Décalogue (en hébreu : עֲשֶׂרֶת הַדִּבְּרוֹת) — littéralement les dix paroles ʿAsereth had-Diberoth (Ex. 34:28 ; Deut. 4:13), généralement traduit par les Dix Commandements — est un court ensemble écrit d’instructions reçues de YHWH par Moïse au mont Sinaï. Dans la Torah, il est écrit que la transmission de ces instructions sous la forme de tables gravées provient « du doigt de YHWH ».

Quelles dispositions de la Loi de YHWH demeurent en vigueur ?

Une des pommes de discorde entre les adeptes de la Bible tient à la détermination des dispositions de la Loi de YHWH qui demeurent en vigueur.

Judaïsme : Pour le judaïsme, la Loi de YHWH prescrite au travers de Moïse (613 mitzvot) est applicable de toute éternité. Il s’y attèle quoique la Bible affirme que malgré tous les efforts humains, nul, en dehors de Yeshoua Ha Mashiah, n’est parvenu jusqu’ici à observer toute la Loi de YHWH. En effet, il est écrit « Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la Loi, et ne le met pas en pratique. » (Galates 3 :11) et aussi « Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. » (Jacques 2:10)

Juifs messianiques : Forts de ce constat, les Juifs messianiques quant à eux feront la distinction entre la Loi civile et la Loi rituelle (Loi des ordonnances) pour déclarer que le Mashiah Yeshoua a aboli la Loi des ordonnances selon qu’il est écrit :

« Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. » (Hébreux 10:9) et aussi

« En disant: une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître. » (Hébreux 8:13)

Décalogue : Le contenu de la Loi civile n’étant pas toujours aussi précis dans l’esprit des adeptes de la Bible, certains groupes l’ont limitée au Décalogue (en hébreu : עֲשֶׂרֶת הַדִּבְּרוֹת) — littéralement les dix paroles ʿAsereth had-Diberoth (Ex. 34, 28 ; Deut. 4, 13), les Dix Commandements qu’ils croient devoir observer sans faille avec un accent mis sur le Shabbat.

Abolitionnistes : Certains milieux chrétiens quant à eux estiment que toutes les dispositions de la Loi de YHWH ont été substituées par la grâce en Yeshoua Ha Mashiah. Ils se fondent dans cette compréhension sur des passages bibliques comme ceux-ci :

Marc 12:30-31 « Tu aimeras le Seigneur, ton Élohim, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »

Romains 10:4 « car Christ est la fin de la Loi, pour la justification de tous ceux qui croient. »

Galates 3 : 10 « Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la Loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la Loi, et ne le met pas en pratique. »

Hébreux 7:19 « car la Loi n’a rien amené à la perfection, -et introduction d’une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Élohim. »

Hébreux 10:1 « En effet, la Loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. »

La Loi en Yeshoua : Dans ce courant de pensées, l’homme animal est incapable de mettre en pratique la Loi de YHWH parce que la chair ne peut pas observer ce qui est spirituel. L’urgence de l’homme n’est donc pas à l’observation charnelle de la Loi, comme le firent les pharisiens, mais à sa transformation en esprit vivifié. « Ce qui est né de l’Esprit est esprit » Celui qui est né de l’Esprit, le Souffle sacré de YHWH, est transformé à la stature spirituelle de Yeshoua qui est le modèle parfait des esprits. Ayant acquis cette stature spirituelle, c’est elle seule en Yeshoua qui peut permettre à l’homme d’observer toute la Loi de YHWH à la perfection.

Aussi la preuve de ce que l’on est devenu esprit tient dans le pouvoir que l’on reçoit du Souffle sacré de YHWH de manifester le genre de vie que Yeshoua a manifesté sur la terre, sans quoi l’homme est un serviteur de Satan qui s’ignore parfois. Celui donc qui a véritablement été pénétré par le Souffle sacré de YHWH va aimer le Seigneur, son Élohim, de tout son cœur, de tout son être, de toute sa pensée, et de toute sa force. Et il aimera son prochain comme lui-même. Encore faudra-t-il comprendre la profondeur de ce commandement.

Ces adeptes de la Bible considèrent donc la Loi de YHWH dans sa fonction qui est de transformer l’Homme à l’image de YHWH et selon sa ressemblance. Et puisque cette mission est accomplie en Yeshoua Ha Mashiah par l’action du Souffle sacré de YHWH, ils peuvent déclarer que Yeshoua est la Loi, la Torah, la Parole de YHWH faite chair. Hors de sa stature, tous ceux qui prétendent observer la Loi de YHWH sont des imposteurs. « … afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous (transformés à notre ressemblance), pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean 17:21)

Comment gérer les débats sur la Loi ?

Tite 3:9 « Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la Loi; car elles sont inutiles et vaines. »

Le mot LOI est dès lors très sensible et source de beaucoup de divisions, d’incompréhension et de discussions parmi ceux qui se réclament de la Bible. Chacun comprend ce mot selon l’esprit qui l’anime et il est peu recommandé de s’engager dans des discussions à ce sujet avec le profane. En tout cas, c’est le conseil de Paul à Tite et partant, aux véritables disciples de Yeshoua Ha Mashiah. Et si vous avez l’intention d’engager une telle discussion avec quelqu’un, rassurez-vous au préalable de vous enquérir du contenu qu’il donne au mot LOI!

Guy François Olinga

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 9 août 2014. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.