Home » Archives by category » SÉCULIER » Politique » Sec Conflits

Au nom du temple (Reportage de Charles Enderlin)

Dans ce nouveau document d’enquête, Charles Enderlin décrit la lente diffusion de l’idée messianique et son corollaire, le développement de la colonisation juive en Cisjordanie, qui rend impossible toute solution à deux Etats. Un nouvel Israël est-il en train de naître, menant le Proche-Orient à un point de non-retour ?

L’État d’Israël contemporain

En réaction à la Loi fondamentale sur Jérusalem, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 20 août de la même année (1980) la résolution 478 affirmant que cette loi «constitue une violation du droit international». Le Conseil a ajouté que «toutes les mesures et dispositions législatives et administratives prises par Israël, puissance occupante, qui ont modifié ou visent à modifier le caractère et le statut de la Ville sainte de Jérusalem, et en particulier, la récente ‘loi fondamentale’, sont nulles et non avenues». La Cour internationale de Justice de La Haye a également confirmé en 2004 que les territoires à l’intérieur de la «ligne verte» de 1967 demeuraient des territoires «occupés». Bref, l’État d’Israël a fixé sa capitale à Jérusalem en dépit de l’absence d’accord international sur le statut de cette ville.

Continue reading …
Première visite guidée d’un des tunnels entre Gaza et Israël

Depuis le début du conflit, l’armée affirme en avoir découvert une trentaine, segment d’un impressionnant réseau souterrain où le Hamas dissimule des armes, des ateliers et des centres opérationnels, “le Gaza sous Gaza”. C’est par ces boyaux creusés depuis l’étroite enclave palestinienne que les combattants du Hamas lancent des attaques au coeur d’Israël. Et par l’un de ces souterrains que le tankiste franco-israélien Gilad Shalit avait été transporté à Gaza en 2006 avant d’être libéré cinq ans plus tard en échange de 1.000 prisonniers palestiniens. Le 21 juillet, un des premiers soldats tués dans l’assaut terrestre lancé à Gaza l’a été dans des combats avec un commando du Hamas qui émergeait d’un de ces tunnels. “Le Hamas aurait pu faire passer des dizaines ou même des centaines de terroristes du côté israélien avant que nous nous en rendions compte”

Continue reading …
“La supériorité de l’Occident sur le reste du monde est de plus en plus illusoire”

Hubert Védrine : Il faut tout d’abord rappeler que, chaque fois que l’Occident intervient, il ne prétend pas le faire au nom de la défense de ses « prérogatives », mais au nom de la communauté internationale. On entend souvent dire que cette dernière est indignée par le comportement d’un chef d’Etat comme Vladimir Poutine, mais une communauté internationale sans la Russie n’a déjà plus de fait un caractère si international que cela. Cette forme d’abus de langage est typique d’une vision qui oscille sans arrêt entre le fait de traiter avec le monde, autrement dit d’exercer la diplomatie telle qu’elle a toujours été exercée, et la volonté de le changer. L’on parlait aux siècles passés d’une « évangélisation » du globe, et c’est d’une certaine manière l’extension des valeurs des Droits de l’homme qui a repris le flambeau aujourd’hui. Plus précisément, c’est une partie de l’Occident, notamment les Etats-Unis et la France, qui considère actuellement qu’elle a un rôle particulier à jouer dans le concert des nations, (exceptionnalisme, universalisme)

Continue reading …
Bel exemple de solidarité en occident

Nous sommes forcés de reconnaître que les occidentaux peuvent difficilement être égalés quand il s’agit de coaliser pour diaboliser l’ennemi. En effet, les journalistes, les intellectuels, les hommes politiques, les acteurs économiques, les religieux, les militaires, les partenaires sociaux (ONG, HRW, RSF, etc.) et même les organisations internationales (ONU, FMI, BM, CPI, UE, etc.) sont capables de marcher avec arrogance et désinvolture sur le bon sens, la morale, l’humanitaire, le civilisé, les théories scolaires et universitaires de droits de l’homme conçues pour les naïfs à opprimer, quand il s’agit de justifier l’injustifiable.

Continue reading …
Poutine: plus jamais les erreurs faites en Libye et en Côte d’ivoire

Les prémices de la Gouvernance Mondiale sont mises en place par l’Organisation des Nations Unies(ONU) qui, pour le moment, se veut être l’organisme de résolution des conflits entre les états dans le monde. Pour diriger le monde, l’ONU s’est dotée d’un Conseil de Sécurité composé de 15 membres dont 5 en réalité disposent du véritable pouvoir décisionnel. Ce sont les fameux membres permanents du Conseil de Sécurité : les USA, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la Chine. Outre le fait qu’ils ne fassent pas l’objet d’un renouvellement, les membres permanents ont le droit de veto, un droit qui leur permet de bloquer toute résolution ou décision, quelle que soit l’opinion majoritaire au Conseil. Ainsi pour intervenir en Irak, en Libye, en Côte d’Ivoire, etc. il avait forcément fallu que ces cinq membres permanents soient tous d’accord sur la forme et le but des interventions ; et ils l’étaient!

Continue reading …