LA BIBLE DE LA GÉNÉRATION CONSCIENTE : 2 CORINTHIENS

2 CORINTHIENS 1

1 Le frère Timothée se joint à moi, Paul, l’envoyé du Christ Yeshoua par la souveraine volonté de YHWH, pour adresser, depuis la Macédoine où nous sommes, la présente lettre à la communauté des consacrés de YHWH qui résident à Corinthe, et aussi à ceux qui résident dans l’Akaïe entière. 2 Que YHWH notre Père et le Seigneur Yeshoua, le Christ vous pénètrent de plus en plus profondément par le Souffle sacré, et ainsi, vous donnent la paix qui surpasse tout ce que notre intellect peut comprendre! 3 Rendons gloire à Elohîms, le Père de notre Seigneur Yeshoua, le Christ! Il est le Père plein de bonté et notre Elohîms qui nous réconforte dans toutes les situations pendant que nous sommes à son service en vue d’étendre sa conscience dans l’univers visible. 4 Il nous réconforte dans toutes les souffrances que nous endurons pour le témoignage de la Vérité en Christ, afin qu’à notre tour, nous soyons capables de réconforter ceux qui passent par toutes sortes de souffrances, en leur apportant le réconfort que nous-mêmes, nous recevons de YHWH. 5 En effet, à la mesure de l’intensité des souffrances que nous endurons pour le témoignage de la Vérité en Christ, nous recevons beaucoup de réconfort de la part du Christ. 6 Si donc nous subissons des souffrances, c’est dans le but de vous réconforter dans vos souffrances pour le témoignage de la Vérité en vue de votre persévérance dans l’espérance de l’adhérence, et donc pour votre salut de l’emprise de l’ego. Et quand nous sommes réconfortés, cela vous donne la force de pouvoir supporter des souffrances de la même nature que celles que nous endurons. 7 Nous savons effectivement que vous endurez les mêmes souffrances que nous et que vous avez part au même réconfort que nous de la part du Seigneur. C’est la raison pour laquelle nous sommes vraiment confiants que vous persévérerez dans l’espérance de l’adhérence jusqu’à ce que le Seigneur revienne pour nous faire don de la plénitude du Souffle sacré. 8 Oh oui, frères et sœurs dans l’espérance, pour ce qui nous concerne, Timothée et moi, nous ne voulons pas que vous ignoriez que nous avions subi de très grandes souffrances dans la province d’Asie. Des souffrances qui nous semblaient être bien au-dessus de nos forces naturelles, au point où nous avions même cru que l’heure était venue pour nous de mourir à notre corps physique. 9 Convaincus que nous étions condamnés à mourir à notre corps physique par les violences qui nous étaient faites, nous avions perdu toute force de tenter de résister à nos persécuteurs et nous avions remis, en toute confiance et paix, notre esprit entre les mains d’Elohîms dans l’espérance de notre réveil de la mort au corps physique. 10 Mais YHWH a souverainement décidé de nous a délivrer de ce danger de mort à notre corps physique, et il nous en délivrera encore, du moins aussi longtemps qu’il jugera qu’il veut continuer à se servir de nous dans notre tente terrestre pour l’édification de ses consacrés. Oh que notre espérance en la délivrance par lui s’en est trouvée renforcée. 11 Et vous aussi, vous y contribuez par votre intercession pour nous. Nous savons en effet que vous êtes nombreux à prier pour que la grâce de YHWH surabonde en notre faveur pendant que nous sommes à son service. Et la grâce qui nous est ainsi accordée sera aussi pour tous ceux qui sont bénéficiaires de ses fruits, la bonne raison de remercier YHWH pour le don des serviteurs que nous sommes. 12 D’ailleurs nous pouvons vous dire, sans fausse modestie, que nous sommes particulièrement fiers du témoignage de notre conscience qui nous atteste que ceci : le Souffle sacré nous a donnés de nous conduire dans le monde, et tout spécialement envers vous, avec la simplicité et la sincérité que seul YHWH peut accorder ses serviteurs. Ce n’est donc pas la sagesse du mental asservi à l’ego qui nous inspire notre conduite ou quand nous vous adressons des lettres. 13 Nous pouvons vous dire, les yeux dans les yeux, que nous ne vous parlerons jamais la langue de bois. Ce que nous vous écrivons dans nos lettres ne veut pas dire autre chose que ce que vous pouvez y lire et y comprendre. Je dois toutefois reconnaître qu’il y a une chose que vous avez comprise en partie, mais j’espère que vous la comprendrez parfaitement quand le Père le permettra. 14 Cependant, c’est déjà très bien que vous ayez commencé à la comprendre en partie. Il s’agit de la profondeur du lien spirituel qu’il y a entre vous et nous au point où, vous pouvez être fiers de nous maintenant, comme nous serons fiers de vous, le jour où le Seigneur Yeshoua viendra pour nous faire don de la plénitude du Souffle sacré. 15 Persuadé que telle était votre pensée, à vous aussi, je m’étais proposé de passer d’abord chez vous, pour que vous eussiez une double portion de grâce du fait de ma communion avec vous en personne. 16 De chez vous, je comptais aller en Macédoine, et à mon retour de Macédoine, je prévoyais de revenir par chez vous, en route vers la Judée. 17 Et voici que vous me reprochez d’avoir modifié ce plan de voyage, comme voulant insinuer que j’entreprends de tels projets sans tout le sérieux nécessaire. Pour d’autres, c’est motivé par l’ego que je prends mes décisions. Certains d’entre vous affirment même que je suis de ces personnes qui disent «oui» en pensant «non». 18 Et pourtant, fidèles en Elohîms que nous sommes, sachez que les paroles que nous vous adressons ne seront jamais ambiguës, à la fois “oui” et “non”. 19 Pour tout vous dire, Silas, Timothée et moi, avons le sincère désir de nous identifier à Celui que nous vous avons annoncé, en l’occurrence le Fils de YHWH, Yeshoua le Christ. Eh bien, Yeshoua n’a pas été à la fois “oui” et “non”, mais il a toujours été “oui”. 20 Yeshoua, est le “oui” à tout ce que YHWH a promis. C’est en lui que YHWH a accompli fidèlement toutes ses promesses en faveur de sa création. C’est donc aussi par Yeshoua que nous disons notre “oui” à Elohîms, que nous demeurons fidèles à nos engagements, pour lui rendre gloire. 21 Et c’est Elohîms lui-même qui nous a unis à vous en conscience par le lien du Souffle sacré. C’est lui qui nous a mis à part pour son service. 22 C’est encore lui qui nous a aussi marqués de son sceau de propriété exclusive dans le don des prémices du Souffle sacré pour le jour de l’avènement de Christ. 23 Maintenant, je m’en vais vous dire sincèrement pourquoi, cette fois-ci, j’ai modifié mon plan de voyage. Ce faisant, je prends YHWH à témoin pour vous dire que je ne suis pas revenu à Corinthe, parce que je ne voulais pas en rajouter au corps de souffrance de ceux d’entre vous qui avaient très mal pris ma précédente lettre. 24 Loin de nous l’intention de nous présenter en directeur de votre conscience pour vous imposer la conduite à tenir dans votre marche dans l’adhérence. Nous préférons plutôt contribuer à votre joie puisque votre espérance dans l’adhérence est ferme.

2 CORINTHIENS 2

1 C’est la raison pour laquelle j’ai changé mon plan de voyage, en décidant de ne pas encore revenir chez vous à Corinthe, pour ne pas aggraver la tristesse de ceux parmi vous pour qui ma précédente lettre est apparue comme une offense. 2 Et si c’est moi-même qui vous rends tristes, qui pourra encore réjouir mon cœur, si ce n’est vous que j’aurais moi-même attristés? 3 J’ai douloureusement vécu la tristesse de ces personnes lors de mon dernier passage chez vous. C’est pourquoi je ne veux pas encore revenir chez vous, le temps de la guérison des cœurs de ces personnes par qui je devrais me réjouir, puisque je suis convaincu de ce que ça vous rendrait joyeux, vous aussi, que de savoir que je suis joyeux. 4 Je vous avoue que c’est dans un état de trouble profond, le cœur serré et avec beaucoup de larmes, que je vous avais adressé ma précédente lettre. Franchement parlant, mon but n’était pas de vous rendre tristes, mais je l’avais fait pour vous montrer l’amour très grand que j’ai pour vous. Visiblement, cela n’a pas été compris ainsi par certains. 5 Cependant, si vous accusez l’un d’entre vous d’avoir été la cause de la tristesse dans la communauté lors de mon dernier passage à Corinthe, je veux vous rassurer que ce n’est pas moi personnellement que cette personne a attristé, puisque je n’ai plus de personnalité qui puisse être attristée. C’est plutôt à quelques-uns parmi vous que cette personne a causé de la tristesse. Qu’à cela ne tienne, ne dramatisons pas cet incident. 6 Il est suffisant d’expliquer à cette personne en quoi elle n’a pas eu la conduite digne de quelqu’un qui est dans l’espérance de devenir la réplique de notre Seigneur Yeshoua, puis vous classez l’affaire comme une histoire ancienne. 7 Considérant que cette personne s’est laissée emporter par l’ego malgré elle, ce qui peut arriver à quiconque n’est pas vigilent pendant un laps de temps, vous devez plutôt lui pardonner et l’encourager à continuer la marche dans l’espérance de l’adhérence. Sinon, nous risquons de la perdre par ceci qu’elle abandonne la marche dans l’espérance de l’adhérence du fait d’une trop grande tristesse. 8 C’est pourquoi je vous demande avec insistance de lui témoigner de l’amour. 9 Je ne vous cache pas que le but de mes lettres est aussi de vous mettre à l’épreuve, pour voir jusqu’où vous êtes disposés à obéir à mes recommandations, comme obéissant au Seigneur. 10 Sachez que quand vous pardonnez à quelqu’un, donc aussi à cette personne qui a causé de la tristesse dans la communauté, moi aussi, je lui pardonne. Quand je pardonne, pour autant que j’aie quelque chose à pardonner, je le fais à cause de vous, et ceci dans la présence consciente du Souffle sacré en Christ. 11 En nous laissant conduire par le Souffle sacré pour aimer et donc nous pardonner les uns les autres, nous éviterons que Satan s’infiltre dans la communauté par l’ego agissant, pour nous diviser et donc nous perdre. En effet, nous commençons à trop bien connaître comment il opère pour perdre les humains en dehors de la conscience de YHWH en Christ, Yeshoua. 12 Pour vous donner quelques nouvelles de mon périple pour le Seigneur, j’étais dernièrement à Troas pour y annoncer la Bonne Nouvelle du Christ. La moisson y est en effet trop grande et le Seigneur me donnait l’occasion de pouvoir travailler à y étendre sa conscience. 13 Cependant, je n’avais l’esprit assez tranquille pour travailler dans la sérénité, parce que je n’y ai pas trouvé mon frère Tite, contrairement à ce qui était prévu. C’est pourquoi, j’ai dû quitter la communauté des consacrés de Troas plus tôt que je ne prévoyais, pour aller retrouver Tite en Macédoine. 14 Mes frères et sœurs dans l’espérance, je vous dis que l’œuvre missionnaire me procure beaucoup de joie et je ne cesse de dire merci à YHWH pour la grâce qu’il m’a faite de m’embarquer dans le cortège triomphal du Christ avec qui nous sommes UN en conscience par le lien du Souffle sacré. Quel honneur d’être parmi ceux dont YHWH se sert pour étendre la conscience de Christ en tout lieu ! Partout où nous travaillons à révéler Christ aux gens, nous laissons derrière nous quelque chose comme un parfum de bonne odeur qui se répand. 15 Il se trouve effectivement que nous sommes comme un parfum agréable, le sel de la terre, les porteurs de la Lumière en Christ pour la gloire d’Elohîms. Et ce parfum ne laisse personne indifférent, que ce soient ceux que YHWH sauve parce qu’ils reçoivent favorablement la Bonne Nouvelle, ou ceux qui se perdent en dehors de la Vie en YHWH. 16 Pour ceux qui se perdent, nous répandons dans la conscience de Christ, une odeur de mort qui donne la mort. Pour les autres, nous sommes les dispensateurs d’une odeur de vie qui donne la Vie. Mon constat est malheureusement qu’elles ne sont pas nombreuses, les personnes qui annoncent la Bonne Nouvelle de manière désintéressée pour la gloire de YHWH seul. 17 Quant à nous autres, nous avons choisi de ne pas compter parmi les nombreux entrepreneurs qui font de la Bonne Nouvelle leur fonds de commerce pour se réaliser dans la matière en abusant de ceux qui les suivent pour en tirer des biens et la gloire temporelle. C’est avec des intentions pures, sans la pensée d’en tirer un bénéfice personnel, que nous nous disposons à être utilisés par YHWH, dans la présence consciente du Souffle sacré en Christ, en vue de contribuer à la transformation des consciences des gens vers qui il nous envoie pour annoncer la Bonne Nouvelle.

2 CORINTHIENS 3

1 En parlant ainsi de nous-mêmes, notre intention n’est point de vous faire croire que nous sommes les seuls ou les meilleurs envoyés de Christ, comme voulant nous valoriser à vos yeux. Contrairement aux marchands de la Bonne Nouvelle, nous n’avons pas du tout besoin de vous montrer des lettres de recommandation ou de vous en demander, comme pour certifier que nous sommes des envoyés de YHWH en Christ Yeshoua. 2 En effet, c’est vous qui êtes notre lettre. Elle est écrite par Christ lui-même dans notre conscience, pénétrée et lue par tous les hommes, reconnaissable par le fruit des personnes sauvées de l’emprise de l’ego pour être transportées dans la Lumière en Christ. 3 Vous êtes de toute évidence une lettre que le Christ lui-même a écrite, et c’est nous qui vous l’avons apportée. Cette lettre n’est pas écrite avec de l’encre, mais par le souffle d’Elohîms qui est la Vie. Elle n’est pas gravée sur des tablettes de pierre, mais elle est gravée dans les consciences humaines. 4 Nous tenons cette conviction de YHWH en Christ dans la présence consciente du Souffle sacré. 5 En réalité, nous ne sommes pas du tout capables de répandre la conscience de Christ dans les esprits par nos propres efforts. C’est YHWH qui nous rend capables de faire son œuvre. 6 C’est effectivement Elohîms qui nous a rendus capables d’être les serviteurs de Christ dans la nouvelle alliance. Pendant que nous y sommes, que pouvons-nous dire de la nouvelle alliance ? Eh bien, sachez tout d’abord que la nouvelle alliance ne traite exclusivement que du changement de la conscience egoïque des hommes par la puissance du Souffle sacré, tandis que l’ancienne alliance ne dépendait que de la loi écrite, encore appelée loi des ordonnances ou loi de Moïse. Nous savons par ailleurs que la loi écrite donne la mort, tandis que le Souffle sacré donne la vie. En effet, la loi des ordonnances éloigne les hommes de la conscience du UN en Christ. Comment donc ? La loi écrite entretient la pensée du mérite et de la compétence individuelle, critères qui donnent matière à l’homme à se comparer, à porter critique, à calomnier, à juger et à condamner son prochain, toutes choses qui participent à diviser les hommes les uns les autres, alors que le Souffle sacré unit les hommes en UN en conscience avec YHWH en Christ. 7 Dans le cadre de l’ancienne alliance, Moïse était au service de la loi des ordonnances qui maintient les hommes dans la conscience de la division, synonyme de mort éternelle. Ce d’autant que les paroles de cette loi étaient gravées sur des tablettes de pierre et non pas dans les consciences des humains pour les transformer à la stature parfaite de YHWH en Christ, parce que le Souffle sacré n’avait pas encore été relâché au profit de tous. Malgré cela, le service de la loi qui conduit à la mort donnait déjà à Moïse une gloire qui brillait sur son visage, au point où les Israélites ne pouvaient fixer leurs yeux sur la face de Moïse. Pourtant, cette gloire visible sur Moïse n’était pas pérenne. 8 Dans le cadre de la nouvelle alliance, le Souffle sacré donne aux serviteurs de YHWH en Christ une gloire encore plus grande parce qu’elle est pérenne en Christ Yeshoua. 9 Ceci pour dire que si le service de la loi qui maintient les hommes dans la mort était déjà si glorieux, combien, à plus forte raison, le service du Souffle sacré, qui rend les hommes justes, ne serait-il pas beaucoup plus glorieux ? 10 Nous affirmons à cet égard que la gloire de l’ancienne alliance n’était pas du tout une gloire, quand on la compare à la gloire de la nouvelle alliance. 11 Oui, ce qui était passager a effleuré l’ombre de la gloire, tandis que ce qui est permanent demeure éternellement dans la véritable gloire. 12 Forts de cette espérance, nous avons toute la liberté de ne rien vous cacher. 13 Nous ne faisons pas comme Moïse qui couvrait son visage avec un voile, comme s’il voulait cacher aux Israélites la réalité de ce que cette gloire était éphémère. 14 Le voile de Moïse est comparable à la loi des ordonnances qui donne la mort, tandis que la véritable gloire, c’est Christ qui donne la Vie. Depuis lors jusqu’à nos jours, la conscience des Israélites est demeurée dans les ténèbres de l’ego. Quand ils lisent les Livres Saints, ils les comprennent par l’ego qui a enténébré leur conscience. Ce voile ne leur est pas ôté aussi longtemps qu’ils n’espèrent pas sincèrement devenir UN en conscience avec YHWH en Christ par le lien du Souffle sacré, pour se complaire dans la recherche prétentieuse de la justice par l’observation des ordonnances de la loi de Moïse. 15 En effet, jusqu’à aujourd’hui, chaque fois que les Israélites lisent les livres de Moïse, un épais voile d’ego couvre leur conscience. 16 Ce n’est que quand les gens désirent sincèrement devenir UN en conscience avec YHWH en Yeshoua par le lien du Souffle sacré, qui fut rependu sur toute chair bien disposée, en vertu du sacrifice du Seigneur, que le voile leur est ôté par YHWH et ainsi, l’individu expérimente l’éveil de sa conscience. 17 Que nous disions le Seigneur ou le Souffle sacré, nous parlons de la même puissance. Et quand le Souffle sacré est présent, il y a la liberté. Pas besoin donc de cacher sa gloire débordante qui brille sur nous. 18 C’est la raison pour laquelle, contrairement à Moïse, nous les serviteurs de la nouvelle alliance, nous ne nous couvrons pas le visage avec un voile. Ainsi nous pouvons librement contempler la gloire du Seigneur qui se reflète sur les uns et les autres, comme dans un miroir. Ce faisant, nous sommes progressivement transformés à son image et selon sa ressemblance, de gloire en gloire toujours plus grande, par la puissance du Souffle sacré qui habite en nous.

2 CORINTHIENS 4

1 Considérant la grande gloire qui s’attache au service que YHWH nous a gracieusement confié, nous persévérons sans relâche dans la marche en dépit des écueils que nous rencontrons chemin faisant. 2 C’est ainsi que nous disons constamment non aux intrigues et à la manipulation des gens pour profiter de leur ignorance. Nous ne déformons pas la parole d’Elohîms pour la présenter sous un angle qui permet de satisfaire des ambitions et autres désirs inavoués. Au contraire, en révélant clairement et en toute simplicité tout le conseil de YHWH aux hommes, nous soumettons notre travail au discernement de tous dans la présence consciente de YHWH en Yeshoua, le Christ. 3 Ce n’est pas pour autant que tous pénètrent le message. En effet, notre Bonne Nouvelle demeure mystérieuse pour ceux qui se perdent en dehors de YHWH qui est la Vie. 4 Il s’agit des personnes qui ne parviennent pas à comprendre que le salut de l’emprise de l’ego est dans la fusion en conscience avec YHWH en Yeshoua par le lien du Souffle sacré. Toutefois, ce n’est pas délibérément qu’elles se perdent puisque c’est Satan, le Dieu du monde de la matière, qui a jeté un épais voile d’ego sur leur conscience, de peur qu’elles ne s’éveillent à la vue de la gloire de Christ qui est manifeste dans la Bonne Nouvelle. En termes de vertus, attributs et capacités, Christ est la réplique visible de YHWH qui est invisible. 5 Et c’est le Seigneur Yeshoua, le Christ, que nous annonçons, et non pas nous-mêmes. Quant à nous, nous ne sommes que vos serviteurs sur instruction Yeshoua. 6 Souvenez-vous qu’au commencement, la terre était informe et vide : il n’y avait que les ténèbres à la surface de l’abîme. Et YHWH dit: “Que la lumière brille au milieu des ténèbres! Et la lumière fut.” C’est exactement l’image de ce que nous étions avant le don du Souffle sacré : ténèbres ! Et c’est YHWH lui-même qui a éveillé notre conscience enténébrée en pénétrant notre esprit par le Souffle sacré et par la Parole que nous avons entendue. Étant ainsi illuminés, nous pouvons maintenant clairement voir que c’est sa gloire qui brille sur le visage du Christ en chacun d’entre nous. Ce qui fait que nous désirons plus que tout devenir UN en conscience avec lui en Yeshoua. 7 La splendide gloire de YHWH est un trésor de trop grande valeur qui est porté par des vases faits d’argile que nous sommes; afin que nul ne puisse douter de ce que cette puissance extraordinaire, qui nous soutient en toutes circonstances, émane bel et bien de YHWH, et non pas des vases faibles que nous sommes. 8 Vous comprenez dès lors que c’est par la puissance inégalable de YHWH que nous tenons encore dans ce monde pour le servir. C’est ainsi que les gens nous accablent de tous côtés, sans que nous soyons écrasés. Ils nous causent beaucoup de tourments, sans que jamais nous soyons désemparés.

9 Ils nous persécutent, sans pouvoir nous amener à renier notre amour pour le Seigneur. Ils nous terrassent, sans pour autant nous mettre à mort. 10 Bref, notre corps est marqué de la mort de Yeshoua, afin qu’en ce même corps, l’on puisse voir la Vie de Yeshoua, parce qu’il est porteur de la puissance ineffable d’Elohîms en Yeshoua. 11 Mais une chose est certaine, notre séjour dans la tente terrestre est constamment mis en péril. Nous risquons, en effet, en tout lieu et en tout temps, la mise à mort de notre corps physique, parce que nous servons Yeshoua. De ce fait, l’on peut aussi voir que nous devons à Yeshoua le fait d’être encore en vie dans notre corps mortel. 12 La menace de mort qui nous presse de toutes parts est permise par YHWH pour que vous soyez fortifiés dans la Vie. 13 Toutefois, nous sommes animés par le même souffle d’adhérence que l’auteur de cette déclaration dans les Livres Saints: “J’ai adhéré, c’est pourquoi j’ai parlé.” Dès lors, nous aussi, nous disons que nous espérons devenir UN en conscience avec YHWH en Yeshoua par la puissance du Souffle sacré ; et c’est pourquoi nous déclarons que nous serons réveillés de la mort au corps physique. 14 En effet, nous savons que YHWH qui a réveillé le Seigneur Yeshoua de la mort au corps physique, nous réveillera, nous aussi, de la mort au corps physique, avec Yeshoua, pour nous faire paraître avec vous, en sa glorieuse présence. 15 Dans l’intérim, nous sommes appelés à endurer toutes sortes de souffrances pour votre édification et aussi pour que la conscience de Christ pénètre de plus en plus des gens dans le monde. En sorte que le nombre de personnes qui sont délivrées de l’emprise de l’ego pour pénétrer la conscience de Christ soit constamment croissant. Et ces personnes sauvées vont alors lui rendre gloire en chœur et lui dire merci d’un cœur reconnaissant. 16 Voyez-vous, chers frères et sœurs dans l’espérance, une telle pensée ne peut que nous encourager à persévérer dans la marche dans notre destinée en Christ. Et donc, même si notre corps physique s’affaiblit de plus en plus avec les années qui passent, notre esprit se renouvèle chaque jour dans la stature parfaite de Yeshoua. 17 Aussi considérons-nous que nos souffrances actuelles sont légères et éphémères par rapport à la gloire extraordinaire et sans fin à laquelle elles nous préparent. 18 Ayant pénétré un tel héritage, nous ne pouvons pas nous permettre de gâcher notre énergie à rechercher les choses visibles de ce monde. Nous ne recherchons que les trésors célestes, les choses invisibles à l’œil naturel. En effet, ce qui est visible est temporel et périssable, mais ce qui est invisibles à l’œil naturel dure à jamais et à perpétuité.

2 CORINTHIENS 5

1 Nous savons par ailleurs que si la tente terrestre, le corps physique, dans lequel habite notre esprit est détruit, notre esprit recevra pour y habiter, une maison céleste qui est construite par Elohîms lui-même. C’est donc une maison qui n’est pas faite par des mains d’hommes. Par conséquent, elle ne sera jamais détruite. 2 Et notre ardent désir est de revêtir notre maison céleste par-dessus notre corps physique pendant que nous sommes encore sur la terre. 3 En effet, si notre maison céleste couvre notre corps physique et donc aussi notre esprit, Yeshoua ne nous trouvera pas nus quand il reviendra pour nous faire don de la plénitude du Souffle sacré. 4 D’autre part, puisque notre corps physique ne nous appartient pas, nous ne pouvons pas décider impunément de le quitter. Qu’à cela ne tienne, nous gémissons comme portant un lourd fardeau, parce que nous désirons que ce corps terrestre soit au moins revêtu du vêtement céleste, afin que ce qui est mortel soit submergé par la Vie. 5 Ceci est bien une promesse que YHWH nous a faite. Et il nous a préparés à cette échéance du passage de la mort à la Vie. Comme pour nous le garantir, il nous a fait don des prémices du Souffle sacré. 6 Persévérons donc dans l’espérance de l’adhérence à cette promesse; sachant que nous sommes en dehors de la Vie, loin du Seigneur, tant que nous habitons dans un corps physique qui n’est pas recouvert du vêtement céleste. 7 Puisque nous marchons par l’adhérence aux promesses que YHWH nous a faites, et non par ce que nos yeux physiques voient, 8 adhérons au Seigneur Yeshoua pour marquer notre préférence à entrer dans la Vie, après avoir quitté notre corps physique, afin d’aller habiter avec le Seigneur dans les lieux célestes. 9 Dans tous les cas de figure, que nous habitions notre corps terrestre ou que nous l’ayons quitté, ce que nous recherchons premièrement, c’est plaire au Seigneur, le juste Juge. 10 Car, nous aurons tous à nous présenter devant le tribunal du Christ, pour recevoir notre juste récompense ou notre réprimande, selon que nous aurons accompli les œuvres inspirées par le Souffle sacré ou par l’ego. 11 Nous autres, nous savons trop bien combien il est terrible de faire face à la colère de YHWH contre les rebelles à ses desseins. Raison pour laquelle nous allons jusqu’à supplier les gens de se réconcilier avec Elohîms en Christ. En plus, YHWH qui pénètre toutes choses, même les plus secrètes dans le cœur de l’homme, nous connaît parfaitement. Et j’espère que vous aussi, par le Souffle sacré qui a pénétré votre conscience, vous nous connaissez parfaitement. 12 Dès lors, point besoin pour nous, de faire quelque efforts que ce soit, pour que vous nous reconnaissiez comme des fidèles serviteurs du Christ. C’est plutôt le témoignage dans votre conscience, de ce que nous sommes, qui nous intéresse. Ceci afin que vous ayez des arguments solides à opposer à ces imposteurs qui viennent se glorifier devant vous de ce qu’ils se réalisent dans les choses visibles et donc périssables, au lieu d’être préoccupés par leur transformation à la stature parfaite de Christ Yeshoua. 13 Nous acceptons avec joie d’être traités de fous quand il s’agit de glorifier YHWH. Mais connaissant l’impact de notre témoignage sur votre marche dans l’espérance de l’adhérence, donc par amour pour vous, nous nous imposons de la modération. 14 En effet, l’amour du Christ déborde dans notre cœur quand nous nous souvenons de ce que Christ a accepté de livrer son corps physique à la mort pour nous réconcilier avec Elohîms. Et tous ceux qui espèrent devenir UN en conscience avec Christ sont aussi morts en lui à leur personnalité gouvernée par l’ego, pour s’identifier dorénavant à leur esprit connecté au Souffle sacré. 15 Christ étant mort pour tous, quiconque espère devenir UN en conscience avec lui ne vit plus pour lui-même, mais il vit pour servir le Christ qui est mort à son corps physique et s’est réveillé de la mort pour lui. Une telle personne est esprit, parce qu’elle est née du Souffle sacré. 16 C’est pourquoi, maintenant, nous ne considérons plus ni rien ni personne dans la dimension de la forme. Et même si avant, nous identifiions Christ à un personnage historique, le confondant à un simple humain, maintenant, pour nous, il est la Conscience de YHWH devenue sa Parole pour nous révéler sa volonté parfaite. 17 Vous comprenez donc que si quelqu’un est devenu UN en conscience avec le Christ, il est une nouvelle créature, parce qu’il ne s’identifie plus à sa personnalité qui est au service de l’ego, mais plutôt il s’identifie à son esprit qui est pénétré par le Souffle sacré. Une telle personne n’obéit donc plus à Satan agissant par l’ego dans sa personnalité. Non, elle est exclusivement conduite par le Souffle sacré inspirant des pensées à son mental pour faire la volonté de YHWH. 18 En réalité, ce miracle du passage de la mort à la Vie est l’œuvre de YHWH qui veut réconcilier tous les hommes avec lui-même en Christ. Raison pour laquelle il nous a confié le ministère de la réconciliation. 19 Oui, c’est YHWH qui a réconcilié le monde avec lui-même après que Christ a payé la rançon de notre rébellion en Adam et pour notre propre rébellion qui se résume au fait de devenir UN en conscience avec notre personnalité par l’ego agissant. Depuis le sacrifice de Yeshoua donc, YHWH pardonne les fautes à quiconque désire de tout son être devenir UN en conscience avec lui en Christ par le lien du Souffle sacré. Telle est la parole de réconciliation qu’il nous a chargés d’annoncer à l’univers tout entier. 20 En notre qualité d’ambassadeurs de YHWH, envoyés par Christ Yeshoua, nous vous supplions dans la présence consciente du Souffle sacré de vous réconcilier avec YHWH! 21 C’est pour notre réconciliation avec lui que YHWH a permis que Christ, qui ne s’est jamais soumis à l’ego, meure à son corps physique sur une croix, comme un vulgaire brigand, afin que nous soyons rendus justes devant Elohîms par notre identification à lui, car nous sommes ainsi délivrés de l’emprise de l’ego par la puissance du Souffle sacré.

2 CORINTHIENS 6

1 Notre fonction, en collaboration avec YHWH, consiste à travailler à répandre la conscience de Christ dans l’univers, en remplacement de la conscience de l’ego. C’est dans ce cadre que nous vous appelons avec insistance à discerner à sa juste valeur le grand privilège non mérité que vous avez d’avoir reçu les prémices du Souffle sacré qui travaille à la transformation progressive de votre conscience à la stature parfaite de Christ. 2 En effet, YHWH déclare dans les Écritures Saintes: “Au temps marqué, j’ai entendu ton cri d’appel au secours. Quand le jour du salut est arrivé, je suis venu te donner le pouvoir de sortir de l’emprise de l’ego pour être capable de devenir UN en conscience avec moi.” Eh bien, maintenant, c’est vraiment le temps marqué par Elohîms pour venir à notre secours. Maintenant, c’est le jour où YHWH nous donne le pouvoir de devenir ses fils, des personnes qui sont à son image et selon sa ressemblance. 3 Pour notre part, nous ne ferons jamais rien qui puisse pousser qui que ce soit à se livrer à gouvernance de l’ego, afin que personne n’ait de raisons de nous accuser d’avoir été un instrument qui a servi à le faire tomber dans la faute. 4 Bien au contraire, nous demeurons constamment présents dans le Souffle sacré pour veiller sur notre témoignage de serviteurs de YHWH. C’est à ce titre que nous supportons, sans nous plaindre et avec persévérance, les malheurs, les contraintes, les angoisses, 5 les coups, les prisons et les tortures. Nous endurons les travaux forcés, le manque de sommeil et de nourriture. 6 Dans toutes ces choses, nous veillons à nous distinguer comme fidèles serviteurs de Christ : par la pureté de notre conduite, par l’excellence de la connaissance que nous donne Elohîms, par la patience, par la disponibilité à servir les autres, par les dons du Souffle sacré que nous manifestons, par l’amour qui n’attend pas de récompenses des hommes, 7 par la Parole de vérité que nous annonçons et par la démonstration de la puissance de YHWH qui est agissante en nous. Quand il nous arrive d’attaquer ou de nous défendre, nous demeurons dans la présence consciente du Souffle sacré pour être motivés par l’amour et, par conséquent, nous ne prenons comme arme que ce qui est approuvé par Elohîms. 8 Nous nous gardons de nous fier à l’opinion si contradictoire des gens à notre égard. En effet, les uns nous honorent pendant que les autres nous méprisent. Certains nous dénigrent tandis que d’autres nous couvrent d’éloges. Il y en a même qui nous prennent pour des menteurs, et pourtant, nous sommes véridiques. 9 Quoique nous connaissant très bien, certains nous traitent comme s’ils ne nous connaissent pas. Plusieurs fois, ils nous ont donnés pour morts à notre corps physique, et pourtant, nous sommes encore bien vivants dans ce corps. Ils nous châtient sans parvenir à nous faire mourir à notre corps physique. 10 Ils essayent de nous rendre tristes, en vain, puisque rien ne peut ôter la joie de Christ de notre cœur. C’est nous qui donnons aux autres les richesses célestes et éternelles dont nous sommes dépositaires en Christ. Ce faisant, nos adversaires nous considèrent comme pauvres en se référant aux choses matérielles et donc périssables de ce monde du visible. Selon eux, nous n’avons rien, et pourtant, absolument tout nous appartient, les choses présentes et les choses à venir, parce que nous sommes UN en conscience avec le Créateur de toutes choses en Christ Yeshoua. 11 Chers amis de Corinthe, nous venons de vous présenter en toute franchise la réalité de ce en quoi consiste notre quotidien comme ambassadeurs au service de Christ. Nous avons choisi de vous ouvrir notre cœur sans réserves. 12 Pour nous, vous êtes déjà UN en conscience avec nous dans le Souffle sacré, mais c’est vous qui semblez ne pas être prêts à accepter de fusionner avec nous en conscience. 13 Compte tenu de l’amour que j’ai pour vous, permettez-moi maintenant de vous donner quelques recommandations, comme un père en donnerait à ses enfants. Faites comme nous, disposez-vous à devenir UN en conscience avec nous dans le Souffle sacré. 14 Ne cherchez plus à fusionner avec ces imposteurs qui n’espèrent pas devenir UN en conscience avec YHWH en Christ Yeshoua par le lien du Souffle sacré. En effet, quel genre de rapports peut-il exister entre celui qui est conduit par le Souffle sacré et celui qui est conduit par l’ego ? Est-ce que la lumière et les ténèbres peuvent exister au même endroit ? 15 Est-ce que le Christ peut être l’ami, encore moins l’intime, de Satan ? Est-ce que celui qui espère devenir UN en conscience avec YHWH en Yeshoua par le lien du Souffle sacré peut vraiment faire affaire avec celui qui veut se réaliser dans la forme ? 16 Qu’est-ce qu’il y a de commun entre le temple de YHWH et les idoles ? Car chacun de nous est un temple d’Elohîms, le vivant, par le Souffle sacré qui a pénétré notre conscience, selon qu’Elohîms lui-même a dit : “J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux. Je serai leur Elohîms, et ils seront mon peuple”. 17 C’est pourquoi le Seigneur vous ordonne de ne pas vous conformer au genre de conduite de ces gens-là et de ne pas fusionner avec eux en esprit. N’ayez pas de contacts en esprit avec ce qui est impur, et moi, je vous accueillerai.” 18 Le Seigneur tout-puissant dit encore: “Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles.”

2 CORINTHIENS 7

1 Bien-aimés dans l’espérance, en notre qualité de bénéficiaires de telles promesses si glorieuses d’Elohîms, sachons nous en trouver dignes en nous purifiant de toute souillure du corps et de l’esprit. Travaillons avec le Souffle sacré, dans un profond respect pour YHWH, à l’espérance d’être complètement émondés. 2 Disposez-vous donc à accepter de fusionner avec nous en conscience. Comment en serait-il autrement étant donné que, et vous pouvez en témoigner, nous n’avons causé de tort à personne, nous n’avons abusé de personne, nous n’avons exploité personne. 3 Loin de moi la pensée de vous condamner quand je vous donne des conseils. En effet, comme je l’ai déjà dit, vous partagez la même destinée avec nous, que ce soit durant notre séjour dans notre enveloppe terrestre ou hors de notre corps physique, parce que nous sommes UN en conscience dans le Souffle sacré.  4 Très profond est mon lien avec vous en conscience. Grande est ma fierté de vous avoir comme frères et sœurs dans l’espérance. Je vous dis que j’ai été pleinement rassuré de ce que vous persévérez dans la marche dans l’espérance de l’adhérence, quand j’ai lu votre dernière lettre. Mon âme tressaille d’allégresse malgré toutes les violences que j’endure actuellement. 5 Il n’y a pas si longtemps, quand nous sommes arrivés en Macédoine, nous n’avons pas eu un seul instant de repos. En effet, nous avons constamment fait face à toutes sortes de tristesses en voyant des luttes dans la dimension physique autour de nous. Ce qui causait de grands tourments à notre âme qui est jalouse de sa joie et de sa paix dans le Seigneur. 6 Mais YHWH, qui réconforte ceux qui n’ont plus de personnalité ego à défendre, nous a consolés en permettant que Tite nous rejoigne. 7 Le fait est que ce n’est pas seulement l’arrivée de Tite qui nous a consolés, mais c’est aussi parce qu’il était porteur des nouvelles de nature à nous donner de la joie. En effet, Tite a été très ému par votre accueil et votre conduite dans la marche dans l’espérance de l’adhérence. Il nous a fait part de votre ardent désir de me revoir. Il nous a parlé de votre tristesse de constater toutes les agressions dont je suis victime, et de votre zèle à défendre ma cause. Toutes choses qui m’ont davantage réjoui. 8 Car, je sais que ma précédente lettre a rendu tristes certains d’entre vous. Mais en toute sincérité, je vous avoue que je ne regrette pas le ton et les propos que j’ai tenus dans cette lettre. Il est vrai que pendant un moment, je les ai regrettés en voyant combien cette lettre vous avait rendus tristes pendant un certain temps. 9 Mais maintenant je me réjouis, non pas de votre tristesse momentanée, mais parce que cette tristesse a participé à votre construction en conscience dans la stature de notre espérance commune. Convaincus de ce que YHWH a approuvé notre démarche qui n’était motivée que par l’amour, nous pouvons aujourd’hui affirmer, sans risque de nous tromper, que nous ne vous avons causé aucun tort. 10 En effet, la tristesse qui plaît à Elohîms est celle qui concourt à l’édification de ceux qui désirent devenir UN en conscience avec lui en Yeshoua par le lien du Souffle sacré. Nous ne pouvons donc pas regretter d’avoir été la cause d’une telle tristesse. Notez bien que YHWH n’approuve pas la tristesse qui édifie le corps de souffrance pour produire de la substance dont l’ego va se paître pour renforcer la séparation de sa victime d’avec Elohîms. 11 À voir ce qu’elle a produit en vous, vous pouvez certainement constater avec moi que votre tristesse a été approuvée par Elohîms. En effet, voici ce qui saute à l’œil de l’observateur depuis lors : vous êtes plus diligents dans l’obéissance aux recommandations de vos conducteurs ; vous n’avez plus honte de vous excuser pour vos manquements ; vous ne restez plus passif à regarder l’un de vous se laisser utiliser de manière évidente par l’ego ; vous veillez à demeurer dans la présence consciente du Souffle sacré pour éviter de sombrer dans l’inconscience ; vous avez un ardent désir de me revoir, preuve que votre tristesse appartient à un passé oublié ; votre zèle à vous sanctifier les uns les autres a augmenté ; vous êtes déterminés à réprimander celui qui a eu à mon endroit, une conduite motivée par l’ego, lors de mon dernier passage à Corinthe. En tout cas, par votre attitude, vous démontrez que vous n’aviez pas du tout approuvé l’incident dont j’ai été la victime à cette occasion. 12 En ce qui me concerne, la lettre, qui vous a rendus tristes pour un temps, n’était en rien une manière de répondre à celui qui a commis la faute, encore moins destinée à défendre celui qui en a été la victime. Pour moi, tout cela appartient à un passé lointain. Cette fameuse lettre était plutôt pour vous donner l’occasion de montrer à nos contradicteurs, dans la présence consciente de YHWH, que votre espérance dans l’adhérence est fondée sur la Bonne Nouvelle telle que vous l’avez entendue de nous. 13 Et les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Votre conduite nouvelle nous a beaucoup réconfortés. En plus de ce réconfort, nous avons été encore plus joyeux à la vue de la joie que votre conduite a provoquée en Tite. Il dit qu’il est vraiment dans une profonde paix quand il pense à vous. 14 En parlant de vous à Tite avant qu’il ne vienne chez vous, je me suis souvent montré un peu trop fier de votre témoignage. Heureusement que vous ne m’avez pas fait menteur devant lui, puisque, sans le savoir, vous lui avez confirmé par votre conduite que je n’exagérais pas du tout dans mon éloge pour vous. 15 Tite affirme qu’il n’en revient toujours pas encore de ce qu’il a vécu parmi vous, quand il se rappelle de votre disponibilité sans limites à obéir, et avec quels égards et quel respect vous l’avez reçu chez vous. 16 Je me réjouis tant de pouvoir me fier à vous en toutes choses concernant notre marche dans l’espérance de l’adhérence.

2 CORINTHIENS 8

1 Frères et sœurs dans l’espérance, nous ne pouvons ne pas vous rendre compte des merveilles que le Seigneur accomplit au sein des communautés des consacrés qui sont en Macédoine. 2 En effet, en dépit des souffrances qu’elles endurent du fait des épreuves qui émaillent leur quotidien dans la marche dans l’espérance de l’adhérence, les frères et sœurs de Macédoine sont animés de la joie qui dépasse tout ce qu’un homme naturel peut concevoir. Et malgré le fait qu’ils possèdent trop peu de ressources matérielles et financières, ils ont fait montre d’une générosité incroyable pour l’homme qui est envoûté par l’ego. 3 Je vous dis qu’ils sont allés jusqu’à la limite de tout ce qu’ils ont comme biens matériels et argent. Leurs dons étaient spontanés et volontaires. Nous ne leur avons rien demandé de la sorte. 4 Et le comble est qu’ils nous suppliaient en insistant quasiment, quand ils demandaient à pouvoir participer à la collecte qui était organisée pour le compte des frères et sœurs dans l’espérance qui sont à Jérusalem. 5 En surpassant ainsi tout ce que nous aurions pu attendre d’eux, je dois au Souffle sacré de constater que c’est leur propre personne qu’ils donnaient ainsi au Seigneur d’abord, ensuite à nous, par la personne de Tite qui coordonnait la collecte, et ceci selon la volonté de YHWH qui est agissante en eux. 6 Fort de l’expérience de Tite dans l’organisation d’une telle collecte donc, nous lui avons demandé avec insistance de coordonner jusqu’à son terme, la collecte de biens matériels et d’argent auprès de vous autres de Corinthe au bénéfice des frères et sœurs dans l’espérance qui résident à Jérusalem. 7 Je sais que vous excellez en toutes choses, au rang desquelles la fermeté de votre espérance dans l’adhérence ; la compréhension spirituelle des Écritures Saintes ; la pénétration des mystères du Royaume de YHWH ; la disponibilité à agir avec diligence ; l’amour fraternel. Raison pour laquelle je me sens libre de vous demander d’exceller aussi dans la libéralité. 8 S’il vous plaît, ne considérez pas cette exhortation à la générosité comme un ordre ou une contrainte que je vous impose. Pas du tout. Je vous ai raconté le cas de ceux de Macédoine, simplement pour que ça vous donne éventuellement des idées, quant à ce qui est faisable si l’on veut soutenir matériellement et financièrement les frères et sœurs des autres communautés des consacrés. C’est aussi, selon moi, une occasion qui vous est offerte de montrer que vous n’aimez pas seulement avec des mots, comme il convient à des personnes qui désirent ressembler en conscience à notre Seigneur Yeshoua. 9 En effet, vous connaissez le don généreux et gracieux de notre Seigneur Yeshoua, le Christ. De riche en tous genres de biens qu’il était, en sa qualité de Créateur de l’univers en YHWH, il a accepté d’épouser la condition limitée d’un humain quelconque, en termes de possessions matérielles, de conditions de vie et de capacités physiques. Ce qui peut s’assimiler à de la pauvreté en comparaison avec sa condition sur son trône de Seigneur. Il est donc devenu pauvre afin de nous rendre riches par notre adoption comme ses frères dans la famille universelle de YHWH, ayant accès aux mêmes privilèges, si nous nous identifions à sa mort au corps physique et à sa résurrection en lieu et place de l’ego. 10 Ce que je vous dis là, à propos de la collecte, n’est finalement que mon avis. Il me souvient en effet que, l’an dernier, c’est vous-mêmes qui avec eu l’idée d’une telle collecte en faveur des frères et sœurs dans l’espérance qui résident à Jérusalem, puis vous l’avez suspendue. 11 Je vous propose donc tout simplement les services de Tite comme coordonnateur pour terminer cette collecte en mettant ensemble les ressources que vous avez à disposition maintenant, tout en faisant montre de la même célérité que celle qui vous caractérisait quand vous l’avez décidée. 12 En matière de libéralité, la motivation et la manière importent plus que la valeur du don. Quand nous donnons par amour, les gens nous reçoivent favorablement avec ce que nous avons sans égards pour sa valeur matérielle. En plus, ils n’exigent pas de nous ce que nous n’avons pas. 13 Par ailleurs, il ne s’agit pas pour nous de vous demander de vous dépouiller totalement pour soulager les autres. Non, nous vous encourageons plutôt à observer le principe de l’égalité. 14 L’égalité tient à ceci que vous donnez ce que vous avez en trop maintenant à ceux qui sont dans le manque. Et en retour, leur abondance suppléera à votre manque quand il vous arrivera d’être dans le besoin. 15 Cette définition de l’égalité est conforme aux directives contenues dans les Livres Saints : “Celui qui avait ramassé beaucoup de manne n’en avait pas de trop, et celui qui en avait ramassé peu ne manquait de rien.” 16 Pour ce qui est de l’équipe qui sera chargée d’encadrer la collecte, nous sommes profondément reconnaissants à Elohîms parce qu’il a mis au cœur de Tite le même zèle à vous servir que celui qui nous anime. 17 En acceptant avec encore plus d’empressement notre proposition de revenir chez vous à cette fin, Tite a quasiment fait sienne cette initiative de revenir vous servir. 18 Nous envoyons avec Tite, le frère dont toutes les communautés des consacrés font l’éloge du zèle au service de Yeshoua et de la Bonne Nouvelle. 19 Ce frère a même été choisi par les communautés des consacrés pour être de notre délégation quand nous irons remettre l’aide reçue à Jérusalem. Nous accomplissons ce service, non seulement pour que le Seigneur en tire gloire, mais aussi pour tenir l’engagement que nous avions pris de soutenir matériellement et financièrement les communautés des consacrés de Jérusalem. 20 Nous voulons prendre toutes les précautions qui s’imposent à notre niveau pour que cette abondante collecte d’argent parvienne bien à ses destinataires. Il n’est pas question pour nous de faire des erreurs légères qui attireraient sur nous le blâme pour cause de mauvaise gestion de ce projet qui est supervisé par le Seigneur lui-même. 21 Car nous voulons exceller dans la qualité de notre service, non seulement aux yeux du Seigneur, mais aussi aux yeux des hommes. 22 Avec Tite et le frère dont nous venons de parler, nous envoyons un troisième frère dont nous avons eu plusieurs fois l’occasion d’apprécier le désintéressement dans le service. Maintenant encore plus qu’avant, il désire vous rendre service, parce qu’il a totalement confiance en vous. 23 Quant à Tite, je me permets de vous rappeler que c’est lui qui coordonne la délégation à ma place auprès de vous. Les frères qui l’accompagnent ont été mis à votre disposition par diverses communautés des consacrés pour travailler à la gloire du Christ. 24 Je sais que je peux compter sur vous pour montrer à ces serviteurs du Seigneur combien vous aimez ceux qui lui appartiennent. Vous aurez par la même occasion montré aux communautés des consacrés que nous avons de bonnes raisons d’être fiers de vous.

2 CORINTHIENS 9

1 Je ne crois vraiment que j’ai besoin de vous exhorter outre mesure pour que vous acceptiez de participer massivement et volontairement à la collecte que vous aviez commencée l’an dernier et qui va se terminer avec l’arrivée de la délégation conduite par Tite. 2 Je connais en effet vos bonnes dispositions en matière de libéralité. J’en ai même tenu un mot avec un brin de fierté aux adhérents de Macédoine, en leur disant que depuis l’année dernière, les frères et sœurs dans l’espérance de la province d’Akaïe sont en train de collecter des offrandes destinées aux adhérents de Jérusalem. Et sans que je ne leur demande rien dans ce sens, plusieurs d’entre ceux qui écoutaient votre témoignage ont spontanément commencé à organiser une collecte pour l’envoyer aux communautés des consacrés de Jérusalem. 3 Quand vous voyez que je demande à Tite et aux autres frères d’aller chez vous à Corinthe pour coordonner la collecte, vous pouvez comprendre toute l’importance que j’accorde à cette initiative qui est la vôtre. Je veux en effet m’assurer que tout se passe bien et dans les délais, afin que je ne sois pas trouvé menteur d’avoir tant fait l’éloge de votre fidélité et de votre générosité. 4 En effet, si les gens de Macédoine décident de venir avec moi chez vous, je ne voudrais pas que nous trouvions que vous n’avez pas encore terminé la collecte. Auquel cas je serai couvert de honte, et vous aussi, évidemment. 5 C’est la raison pour laquelle je demande à Tite, et aux autres frères, de me précéder chez vous afin d’organiser par avance la collecte de tout ce que vous aviez déjà promis de donner. Si la collecte est prête bien avant mon arrivée, ce sera une preuve que vous avez donné librement et avec joie, et non pas comme y étant contraints. 6 Je veux simplement vous rappeler le principe qui statue que celui qui sème peu de graines récolte aussi peu, et celui qui sème beaucoup de graines récolte beaucoup. 7 Néanmoins, j’insiste pour vous dire que chacun doit donner comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte, car YHWH aime celui qui donne avec joie. 8 Elohîms a le pouvoir de vous donner en abondance de l’argent et des biens. Ainsi, vous aurez toujours tout ce dont vous avez besoin comme matériels, et vous en disposerez tellement que vous aurez de quoi donner à ceux qui sont dans le besoin. 9 Ceci selon qu’il est écrit dans les Livres Saints : “Le juste donne généreusement aux indigents. Il demeure à jamais juste devant Elohîms.” 10 C’est YHWH qui fournit et la semence au semeur et le pain dont se nourrit le juste. Donc, il vous donnera aussi, en abondance, toute la semence nécessaire et fera croître les fruits de votre générosité. 11 À l’occasion de cette collecte, YHWH vous donnera certainement suffisamment de ressources qui serviront à exercer la libéralité au bénéfice de nombreux frères et sœurs de Jérusalem. Alors, ces personnes remercieront YHWH en chœur et d’un cœur reconnaissant pour ces dons que nous leur aurons remis de votre part. 12 Cette collecte a pour objet, non seulement de rendre service aux adhérents de Jérusalem en suppléant à leur manque de bien matériels, mais aussi de leur donner de bonnes raisons de dire merci d’un cœur reconnaissant à Elohîms. 13 Par ce service, les frères et sœurs dans l’espérance de Jérusalem verront que vous obéissez à la Bonne Nouvelle du Christ qui vous rend capables de pouvoir mettre généreusement en commun ce que vous avez pour le bénéfice de vos frères membres d’une autre communauté des consacrés de YHWH. A cause de tout cela, ils reconnaîtront la valeur de ce service et ils rendront gloire à Elohîms. 14 Ils prieront pour vous, parce qu’ils vous aiment et à cause de la faveur surabondante d’Elohîms sur vous. 15 Grâces soient rendues à YHWH pour son don indescriptible !

2 CORINTHIENS 10

1 Ceux qui viennent chez vous pour se recommander eux-mêmes comme serviteurs d’Elohîms, portent beaucoup de jugements sur ma personne et mon œuvre, comme pour se faire valoir par la comparaison. Voici ce que j’en pense, moi, Paul. La première critique qui est portée contre moi prétend que je suis timide quand je suis physiquement parmi vous, mais apparemment courageux et audacieux dans mes lettres. Par toute la douceur et la bonté du Christ qui font partie de mon caractère, je vous fais une demande personnelle : 2 Je vous en prie, ne m’obligez pas à être audacieux quand je serai parmi vous prochainement, parce que je peux bien l’être! Une chose est certaine, dorénavant, je ferai preuve de beaucoup d’audace et de fermeté à l’endroit de ceux parmi vous qui affirment que je suis conduit par l’ego, parce qu’ils confondent ma douceur à de la timidité. Auquel cas je serais en train de jouer un rôle. 3 Tout humain que nous sommes, nous voulons vous faire comprendre que nous ne luttons pas dans l’inconscience, faisant usage des armes de l’ego. 4 Non, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas sous-tendues par l’ego, mais elles proviennent du Souffle sacré. Elles tiennent en effet de YHWH, la puissance qui leur permet de renverser les forteresses de pensées inspirées par l’ego à ceux qui se perdent en faisant les œuvres rebelles au Souffle sacré. 5 L’intelligence de Christ qui nous habite nous donne de démontrer très facilement que les raisonnements que ces orgueilleux opposent à la pénétration de la conscience de YHWH sont ridicules et vides de sens. Quiconque est honnête peut témoigner de ce que la Bonne Nouvelle que nous annonçons arrache bien les âmes humaines de la conscience egoïque pour les établir dans la conscience de Christ. 6 Et quand votre pénétration par la conscience de Christ sera parfaite, nous traiterons tout acte inspiré par l’ego parmi vous avec toute la rigueur qui s’imposera. 7 Il y a une évidence qui ne peut pas vous échapper : si quelqu’un est vraiment convaincu qu’il est animé par la conscience du Christ et non par l’ego, alors il devrait pouvoir discerner que nous aussi, nous sommes conduits par le Souffle sacré et non par l’ego. 8 Les contradicteurs affirment par ailleurs que nous affichons un peu trop de fierté du fait que le Seigneur nous a donné l’autorité pour participer avec lui à édifier les hommes dans sa conscience par ceci qu’ils sont délivrés de l’emprise de l’ego. Eh alors, devrai-je en avoir honte ? 9 En tout cas, je ne donnerai plus jamais l’occasion à quiconque, d’avoir l’impression que je me cache derrière les lettres pour jouer les audacieux alors que je serais en réalité profondément timide. 10 En effet, certains disent: “Les lettres de Paul sont sévères et énergiques. Mais quand il est physiquement parmi nous, on voit bien qu’il est faible, et que ses discours sont sans puissance aucune.” 11 Que celui qui tient de tels propos sache que nos actions seront totalement conformes à ce que nous écrivons dans nos lettres sévères, quand nous serons bientôt chez vous. Qu’il le tienne donc pour dit, il n’y aura plus de différence entre les paroles écrites et les paroles orales. 12 Toutefois, nous n’allons pas pousser l’audace au point de nous comparer à ces soi-disant serviteurs qui se recommandent eux-mêmes auprès de vous, n’est-ce pas? Vous pouvez cependant constater que ces imposteurs se prennent eux-mêmes, et non pas Christ, comme étalon pour se mesurer eux-mêmes et se comparer aux autres. Quelle stupidité! 13 Quant à nous, nous ne nous laisserons pas aller à une fierté démesurée. Nous savons très bien que YHWH a fixé des limites à notre champ d’action quand il nous a conduits jusqu’à vous. Et quand il nous arrive d’être fiers de notre travail parmi vous, nous nous en tenons à ce champ d’action. 14 Aussi ne dépassons-nous pas les limites de notre champ d’action, quitte à nous conduire comme si ce n’est pas nous qui vous avons apporté la Bonne Nouvelle. Et pourtant, nous sommes bel et bien ceux qui sont arrivés les premiers jusqu’à vous avec la Bonne Nouvelle du Christ. Vous êtes donc notre champ d’action. 15 Notre fierté n’est toutefois pas démesurée dans la mesure où nous ne nous vantons pas d’un travail accompli par d’autres. Cependant, mieux que de se vanter d’avoir commencé un travail avec Elohîms en Yeshoua chez vous, ce qui nous préoccupe, c’est de voir votre adhérence croître au point où notre fusion en conscience avec vous devienne de plus en plus solide. C’est ainsi que notre œuvre grandira parmi vous, sans toutefois dépasser les limites de notre champ d’action. 16 Ce n’est qu’après cela que nous irons sur d’autres territoires vierges de la conscience de Christ pour annoncer la Bonne Nouvelle. Notre stratégie est de nous garder de travailler dans le champ d’action des autres pour ne pas faire dans de la récupération en vue de nous vanter des activités qu’ils ont déjà faites. 17 Les Livres Saints recommandent à celui veut éprouver de la fierté, de placer sa fierté dans ce que le Seigneur fait avec lui, et non pas en cherchant à se comparer aux autres, surtout pas dans leur champ d’action. 18 Car n’est pas approuvé par YHWH et par les hommes, celui qui se recommande lui-même, mais celui que le Seigneur Yeshoua recommande.

2 CORINTHIENS 11

1 Mes frères et sœurs dans l’espérance, permettez-moi de parler maintenant comme un fou. S’il vous plaît, accordez-le-moi pour un petit bout de temps. 2 Je veux en effet vous avouer que je vous aime d’un amour que je tiens d’Elohîms et qui ne supporte pas du tout d’avoir un rival dans votre conscience. Du fait de cet amour, je désire tant vous conserver purs, comme les vierges sages de la parabole, puisque je vous ai promis en mariage à un seul époux: le Christ. 3 Souvenez-vous donc de ce que Satan, prenant la forme du serpent, a pu pénétrer la conscience de Ève par l’ego agissant dans le Jardin d’Éden, pour l’amener à faire sa volonté à lui, en lieu et place de celle de YHWH, déconnectant ainsi Ève de YHWH pour sa mort. Et Satan est encore agissant de nos jours par l’ego qui anime ses serviteurs, les faux frères, pour séduire la terre toute entière. Connaissant cette réalité, je me fais des soucis parce que ces infiltrés sont les canaux par lesquels le malin essaye de pénétrer votre conscience pour vous donner ses pensées corrompues afin que vous ne vous identifiiez plus à Christ seul dans votre conscience pour votre persévérance dans la Vie. 4 Si non, comment comprendre que vous receviez maintenant favorablement ceux qui viennent vous annoncer un autre Yeshoua, différent du Christ Yeshoua que nous vous avons annoncé ? Ce faisant, et j’espère que vous le savez, vous êtes en train de vous laisser pénétrer par un autre souffle, l’ego, qui n’est point le Souffle sacré que vous avez reçu quand vous avez adhéré à la Bonne Nouvelle que nous vous avons annoncée. En d’autres termes, vous êtes en train d’adhérer à une Bonne Nouvelle qui n’est pas celle que nous vous avons annoncée. Et c’est bien triste de constater que vous vous livrez à ce jeu diabolique! 5 Si vous voulez savoir, je n’ai aucun complexe d’infériorité vis-à-vis de ces soi-disant plus grands serviteurs de Christ qui viennent lâchement vous faire la cour dans mon dos pour votre perdition. 6 En effet, si je dois à l’honnêteté de reconnaître que je ne suis pas aussi éloquent qu’eux, vous pouvez quand même convenir avec moi que j’excelle dans la pénétration de YHWH et des choses du Royaume de notre espérance. Et tous, nous avons été témoins de la puissance de YHWH qui est agissante en moi à plusieurs occasions et dans tout ce que je fais. 7 Seriez-vous peut-être en train de me faire le reproche de m’être fait plus petit que vous quand je suis venu vous annoncer la Bonne Nouvelle de YHWH, et ceci sans rien recevoir de vous en retour? 8 Vous savez en effet que c’est d’autres communautés des consacrés, que vous de Corinthe, qui participaient à pourvoir à mes besoins en matériel et en argent quand je travaillais pour vous, chez vous. Et je prenais même de ce que je recevais des autres pour vous soutenir matériellement. 9 Pendant tout mon séjour chez vous, je n’ai été à la charge de personne. Et pourtant j’avais bien des besoins en matériel et en argent. Ce sont les frères et sœurs dans l’espérance de Macédoine qui pourvoyaient à mes besoins. En toutes choses, je me suis gardé d’être à votre charge, et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer sur ce point. 10 Et je le déclare dans la présence consciente du Souffle sacré, je ne me laisserai jamais ravir ce motif de fierté au sujet de mon service dans toute la province d’Akaïe. 11 Serai-je en train de vous rappeler ces choses parce que j’ai une amertume vis-à-vis de vous ou parce que je ne vous aime pas ? Bien au contraire, et YHWH sait de quel amour je vous aime.

12 Je sais par ailleurs que mes contradicteurs cherchent obsessionnellement les occasions de se valoriser par la comparaison de leur imposture avec mon service dans le Seigneur. Mais je veille et je veillerai toujours à ne pas leur donner cette possibilité de se comparer à moi. 13 Car ce sont de faux envoyés du Christ, des antéchrists donc. Ils sont des ouvriers malhonnêtes qui feignent d’être des envoyés du Christ Yeshoua. 14 Et cela n’a rien d’étonnant puisque Satan lui-même qui est leur père, fait constamment semblant d’être un ange de lumière, un serviteur de la Vérité, afin de rassurer ceux qui sont envoûtés par l’ego de ce qu’ils sont dans le Véritable. 15 Il n’est donc pas surprenant que ses fils aussi fassent semblant d’accomplir les œuvres qui glorifient YHWH en Yeshoua dans le Souffle sacré, en vue de conserver leurs captifs dans le service de l’ego pour leur perdition éternelle. Mais comme nul ne peut tromper le Seigneur, le juste Juge, ils auront la juste rétribution de ce que valent leurs œuvres au dernier jour, c’est-à-dire la perdition éternelle. 16 En exprimant mon avis sur ce que disent mes contradicteurs de moi, je suis en train de tenir un discours un peu trop humain qui peut faire croire que l’ego est agissant en moi. Et puisque vous savez pertinemment que je m’identifie à Christ et non pas à l’ego, soyez-en rassurés, je ne suis pas devenu fou! Mais comme je vous l’ai déjà demandé plus haut, permettez-moi de jouer le fou pour un tout petit instant dans cette lettre. Comment donc ? Eh bien, en vantant, moi aussi, mes titres de gloire dans le Seigneur, comme les autres le font. 17 Je veux en effet descendre dans la sphère de conscience de ces imposteurs pour parler en toute lucidité comme quelqu’un qui est envoûté par l’ego. Bref, je veux continuer à m’exprimer comme eux, comme un fou donc. 18 En m’exprimant comme un fou, je peux vous dire sans fausse modestie que j’ai beaucoup plus des raisons de me vanter que plusieurs qui jouent les serviteurs du Christ. 19 Et puisque vous que je considère comme des personnes sages dans le Souffle sacré, vous supportez volontiers ceux qui ne le sont pas de toute évidence, alors supportez-moi donc aussi en ce moment où je m’exprime comme un fou. 20 Au fait, je suis encore à me demander comment des personnes enseignées comme vous, peuvent se retrouver à suivre des individus qui vous traitent comme des esclaves, abusent de vous, vous dépouillent de tout ce que vous avez, vous traitent avec arrogance, vous donnent des coups de fouet! 21 J’avoue avec un peu de regret que je me suis montré un peu trop humble à vos yeux et vous m’avez pris pour un faible. Pourtant, ce n’est pas les arguments humains pour se vanter qui me manquent. N’oubliez pas que je suis toujours dans le registre du discours de la folie de l’ego. Dès lors, allons-y dans l’énumération des mérites humains. 22 Sont-ils des Hébreux ? Moi aussi ! Sont-ils Israélites ? Moi aussi ! Sont-ils descendants d’Abraham? Moi aussi ! 23 Sont-ils des serviteurs du Christ? Je le suis bien plus qu’eux! En disant cela, je continue de parler comme un fou! En effet, et c’est le moins que l’on puisse dire de mon service dans le Seigneur, j’ai participé à la délivrance de beaucoup d’âmes de l’emprise de l’ego pour les transporter dans le Royaume de la Vérité. J’ai été plus souvent en prison. On m’a frappé infiniment plus souvent, et j’ai plus souvent été en danger de mort. 24 Cinq fois, j’ai reçu des Juifs les quarante coups moins un, puisque la loi de Moïse interdit de donner à quelqu’un plus de quarante coups de fouet, peu importe le crime dont il s’est rendu coupable. 25 Trois fois, les Romains m’ont frappé durement. Une fois, on m’a jeté des pierres pour me tuer. Trois fois, j’ai été sur un bateau qui a coulé, et une fois, j’ai passé un jour et une nuit dans la mer. 26 J’ai fait beaucoup de voyages pour aller annoncer la Bonne Nouvelle. Et ce faisant, j’ai été en danger lors de la traversée des fleuves, en danger dans des régions infestées de brigands, en danger à cause de mes frères juifs, en danger à cause des non-Juifs, en danger dans les villes, en danger dans les lieux inhabités par les hommes, en danger sur la mer, en danger à cause des faux frères. 27 J’ai fait des travaux à la limite de mes forces humaines et j’ai passé bien de nuits sans pouvoir dormir. J’ai eu faim et soif et j’ai souvent manqué de nourriture. J’ai eu froid et j’ai manqué de vêtements. 28 Et dans toutes ces tribulations et souffrances, je n’ai jamais perdu de ma pensée, un seul instant, la raison pour laquelle le Seigneur me permet encore de rester dans mon corps physique : participer avec lui dans le Souffle sacré à la délivrance des humains de l’emprise de l’ego et encourager les membres des communautés des consacrés à persévérer dans l’espérance de l’adhérence. 29 Dans tous ces exploits, croyez-moi, je ne me reconnais aucun mérite personnel, car humainement parlant, je me sens bien faible. Il m’arrive donc de trébucher, moi aussi, humainement parlant. 30 Donc, s’il faut se vanter, c’est de ma faiblesse que je me vanterais, parce que c’est le Souffle sacré qui agit en moi pour me donner la force. 31 Je prends à témoin YHWH, le Père du Seigneur Yeshoua pour attester dans la présence consciente du Souffle sacré que les choses se sont passées comme je viens de vous le dire. Gloire soit rendue à YHWH pour toujours ! 32 Je viens de me souvenir d’un dernier épisode que j’aimerais porter à votre connaissance. Quand j’étais à Damas, le gouverneur au service du roi Arétas a fait surveiller toutes les entrées de la ville pour me faire interpeler. 33 C’est par une fenêtre que les frères dans l’espérance m’ont fait descendre dans un grand panier le long du mur de la ville, et c’est ainsi que j’ai pu lui échapper.

2 CORINTHIENS 12

1 Est-ce vraiment utile que je me vante de tout ce que le Seigneur fait au travers de moi ? Certainement pas, puisque je ne suis qu’un simple ouvrier du Seigneur. Je dois donc veiller à ne pas détourner dans mon compte des exploits supposés, la gloire qui lui est due ! Pourtant, dans le domaine des visions et des révélations aussi, j’ai assez de matière pour me vanter quand vient l’heure de parler un langage de fous, comme étant envoûté par l’ego. 2 En effet, je connais un homme, adhérent en Christ, qui fut transporté dans la sphère de conscience de YHWH, jusqu’au troisième ciel. Ceci s’est passé il y a quatorze ans. Je ne peux cependant pas dire s’il a été transporté avec ou sans son corps physique. Seul YHWH le sait. 3 Peu importe que ce soit donc avec son corps physique ou hors de son corps physique, c’est-à-dire en esprit, ce que je sais, c’est simplement que cet homme 4 a été enlevé jusqu’au paradis. Il y a entendu des paroles qu’on ne peut pas redire avec le langage humain qui est si limité, parce qu’il n’est permis à personne de révéler de tels mystères à l’humanité. 5 N’est-ce pas là un motif valable de se vanter ? Combien sont-ils, qui ont eu le privilège gracieux, par la seule volonté de YHWH, de faire une telle expérience ? Cependant, je préfère ne pas en faire mention à tous vents pour plutôt me vanter de mes infirmités, puisque j’en ai une qui est bien visible. 6 Il faut dire que même si je choisissais de me vanter de ce privilège, ce serait une narration des faits vécus et non pas des histoires tissées de toutes pièces pour impressionner la galerie et séduire les gens. À ce titre, je ne pourrais pas vraiment être considéré comme un fou. Mais je me refuse à brandir cette expérience surnaturelle partout comme un trophée. En effet, je ne voudrais pas que le mental de ceux qui m’écoutent, quand il veut s’imaginer mon identité spirituelle, conçoive de moi une personnalité beaucoup plus importante que ce qu’il s’imagine déjà en voyant seulement les œuvres qui sont faites au travers de moi et en écoutant les paroles qui sortent de ma bouche. 7 Le moins que je puisse dire, c’est que les choses que j’ai vues et entendues au paradis sont extraordinaires. De ce fait, le risque était réel, que je me prenne pour un adhérent spécial de Yeshoua et que je croie que je suis plus aimé par YHWH que les autres adhérents en Yeshoua. Alors, pour me garder de me vanter de cette glorieuse expérience, j’ai été frappé d’une infirmité dans mon corps physique. Oui, par amour pour moi, Elohîms a permis qu’un démon d’infirmité s’agrippe à une partie de mon corps physique qui est exposée à la vue de tous. 8 Trois fois, j’ai supplié le Seigneur pour qu’il me délivre de cette infirmité physique, parce que pour moi, il n’était pas concevable qu’un serviteur du Christ de mon rang traînât avec lui une infirmité physique, au risque d’affaiblir le témoignage de la puissance qui est agissante au travers de lui. 9 Mais le Seigneur m’a dit: “Contente-toi de ce que, toi et moi, nous sommes UN en conscience, et de ce fait, que je me glorifie dans les œuvres extraordinaires que tu accomplis. En effet, la puissance qui se manifeste au travers de toi ne peut être vraiment mise à mon crédit à moi, par l’univers qui te voit à l’œuvre, que quand tous peuvent témoigner de ta faiblesse, humainement parlant, quand tu es donc mort à ta personnalité, à l’ego. Alors tous sauront que tu n’en es pas l’acteur, mais un simple instrument à mon service.” Voyez-vous pourquoi je préfère de loin et surtout me vanter de ma faiblesse ? Car c’est alors que toute la puissance du Christ, mon Seigneur, se déploie au travers de moi pour mettre sous ses pieds tous ceux à qui l’ego inspire des pensées rebelles à sa conscience, l’essence de sa volonté qui doit se faire sur la terre comme au ciel. 10 Je considère vraiment cela comme un privilège que d’être traité de faible quand je sers mon Seigneur. Les insultes, les difficultés, les persécutions et les angoisses que j’endure pour le Christ et la Bonne Nouvelle, je les accepte avec joie dans la présence consciente du Souffle sacré. Car c’est lorsque je suis faible dans ma personnalité-ego que je suis réellement fort dans mon esprit par la puissance du Souffle sacré. Moins l’ego est à l’œuvre, plus la puissance du Souffle sacré est manifeste dans son serviteur. 11 Je viens de vous tenir un discours qui semble être empreint du désir de me recommander personnellement à vous, comme si j’étais un homme inconscient, comme si j’étais un fou qui s’ignore. Certes, je sais que je suis faible, insignifiant même, humainement parlant. Mais je devais absolument vous parler un tel langage, car c’est ce genre de discours que vous semblez mieux comprendre pour vous laisser séduire par des imposteurs. En réalité, c’est à vous qu’il revient de rendre témoignage de ma qualité de serviteur du Christ pour arriver à la conclusion inévitable que je n’ai rien de moins que vos soi-disant grands envoyés du Christ, bien que je ne sois rien, humainement parlant. 12 En effet, vous devez au Souffle sacré qui habite en vous, de reconnaître que vous avez bien éprouvé ma patience sans limites, et que vous avez été témoins oculaires des miracles, des prodiges et de nombreuses manifestations surnaturelles dans mon ministère, preuves irréfutables de ce que je suis vraiment un envoyé du Christ. 13 D’où ma question à vous : qu’est-ce qui a bien pu vous manquer dans votre marche dans l’espérance de l’adhérence avec moi, par rapport aux autres Communautés des consacrés, pour que vous vous sentiez le besoin de prêter une oreille favorable à ces serviteurs déguisés de Satan ? À moins que vous ne m’en vouliez de m’être fait si petit parmi vous, et surtout de ne vous avoir rien coûté en termes de ressources matérielles et de pression psychologique, comme savent si bien le faire les autres. Si vous trouvez vraiment que cela a été injuste de ma part, alors je vous demande sincèrement pardon ! 14 Me voici prêt à revenir chez vous à Corinthe pour la troisième fois. Et comme toujours, je n’attends rien de vous, car ce ne sont pas vos biens et votre argent qui m’intéressent en vous, mais c’est vous-mêmes qui me préoccupez, c’est-à-dire votre persévérance dans l’espérance de l’adhérence. D’ailleurs, c’est de la responsabilité des parents que de prendre soin de leurs petits enfants sur tous les plans, spirituel, mental, corporel, et non le contraire. Ceci pour dire que c’est bien moi qui doit vous donner de l’argent et des biens matériels, si tant est que vous êtes mes enfants en phase de croissance vers l’âge adulte. 15 Pour moi, c’est très volontiers que je vous donnerais les choses périssables de ce monde dont je dispose pour combler vos besoins et manques éventuels. Et je suis même prêt à mourir à mon corps physique, si c’est le prix à payer pour votre persévérance dans l’espérance de l’adhérence. Est-ce pour autant que vous m’aimeriez moins dans ce cas, parce que je vous aime plus? 16 Mes frères et sœurs dans l’espérance, vous pouvez sans doute témoigner de ce je n’ai pas été à votre charge, ni individuellement, ni collectivement. Comment est-ce donc possible que ces gens me soupçonnent de duplicité, affirmant que je ne suis pas franc avec vous et que j’ai usé de ruse pour abuser de vous ? 17 Vous aurais-je exploités en me servant de ceux que je vous ai envoyés pour vous servir ? Ai-je utilisé un seul d’entre eux pour profiter de vous ? 18 J’ai demandé à Tite et au frère dont j’ai parlé d’aller chez vous pour vous servir. Tite aurait-il abusé de vous à mon insu ? Tite et moi, ne serions-nous pas conduits par le même esprit ? N’avons-nous pas eu la même conduite parmi vous? 19 Nous nous sommes un peu attardés sur cette histoire des individus qui veulent vous ravir la Vie pour constater avec vous que vous n’avez pas du tout besoin de les suivre. Ce n’est pas pour autant que vous allez croire que nous voulons absolument nous justifier à vos yeux pour que vous nous suiviez, comme si nous y gagnions quoi que ce soit de temporel. Oh que non, pas du tout ! Nous prenons YHWH à témoin en Christ et dans la présence consciente du Souffle sacré pour vous dire, chers frères et sœurs bien-aimés, que la seule chose qui nous recherchons quand nous sommes parmi vous, c’est de travailler à votre croissance dans l’espérance de devenir UN en conscience avec YHWH en Christ Yeshoua par le lien du Souffle sacré. 20 C’est l’occasion de vous confier que je redoute vraiment d’arriver chez vous et de trouver que vous êtes peut-être différents de ce que je dis de vous aux autres communautés des consacrés. Pendant que nous y sommes, peut-être c’est moi qui serai différent de ce que vous attendez comme serviteur du Christ. Franchement parlant, je redoute de trouver chez vous des disputes, de la jalousie, de la colère, des querelles de personnes, des médisances, des commérages, de l’orgueil, du désordre. 21 Oui, je redoute qu’à ma prochaine visite chez vous, YHWH permette que je vive encore une expérience aussi humiliante que celle de la dernière fois, voire encore plus humiliante. Une fois chez vous, je redoute d’avoir à pleurer sur plusieurs qui ont commis des fautes auparavant et ne se sont pas repentis des pratiques dégradantes, de l’impudicité et de l’inconduite auxquelles ils se sont livrés.

2 CORINTHIENS 13

1 Frères et sœurs dans l’espérance, je m’apprête à aller chez vous à Corinthe pour la troisième fois et, pendant que j’y serai, conformément à ce qui est écrit dans les Livres Saints, “nous trancherons tout litige ou malentendu sur la déposition de deux ou trois témoins.” 2 Lors de ma mission précédente chez vous, je vous avais clairement fait comprendre une chose. Et maintenant que je suis loin de vous, je veux la réitérer. Il s’agit pour moi de prévenir d’avance ceux qui, parmi vous, ont commis des fautes dans le passé, ainsi que tous les autres membres de la communauté, que je prendrai mes responsabilités pour agir avec toute la fermeté et la rigueur qui s’imposeront. 3 Auriez-vous demandé à avoir la preuve de ce que c’est Christ qui est agissant en moi ? Eh bien, vous serez servis, car Christ n’est point faible quand il travaille à votre délivrance de l’emprise de l’ego. Au contraire, il rend sa puissance évidente et visible pour vous qui bénéficiez de son service. 4 Nous savons tous que Christ s’est parfaitement identifié à notre condition humaine, donc aussi à notre faiblesse, quand il était sur la terre, ceci afin de nous montrer l’héritage qui est le nôtre si nous nous identifions à lui par la puissance du Souffle sacré. C’est ce qui a permis qu’il soit mis à mort physiquement sur une croix. Mais une fois ressuscité, il a revêtu le corps glorieux, en lieu et place du corps physique humain, pour fondre pour toujours dans l’unité de conscience avec la Vie en YHWH. Tel il est, tel nous sommes, si nous nous identifions à lui. Autant dire que nous aussi, nous sommes faibles, aussi longtemps que nous nous identifions à notre tente terrestre. Mais quand nous espérons devenir UN en conscience avec YHWH en Christ Yeshoua par le lien du Souffle sacré, alors nous sommes sauvés de l’emprise de l’ego pour entrer dans la Vie avec Christ par la puissance de YHWH qui devient agissante en nous pour travailler à votre salut. Et j’espère bien que vous vous en rendrez compte quand nous serons bientôt à Corinthe. 5 Dans l’intérim, je vous exhorte à faire vous-mêmes votre propre examen de conscience. Interrogez-vous pour voir si vous espérez sincèrement devenir UN en conscience avec Christ. À cet égard, adhérez-vous à la promesse de YHWH de YHWH de faire de vous la réplique de Yeshoua ? Convoitez-vous, de tout votre être, la pénétration dans la conscience du UN en YHWH dans le Christ par le lien du Souffle sacré ? Christ est-il votre modèle unique et parfait en toutes choses ? Avez-vous définitivement renoncé à toute identification à votre personnalité-ego ? Veillez-vous à demeurer constamment dans la présence consciente du Souffle sacré ? Avez-vous les mêmes sentiments que ceux qui étaient en Yeshoua ? Faites-vous attention à ne point en rajouter à votre propre corps de souffrance, ainsi qu’à celui de votre prochain ? Avez-vous de la compassion, et non pas de la condescendance et du mépris, pour ceux qui se perdent, afin de pouvoir intercéder pour leur salut de l’emprise de l’ego ? Êtes-vous quitte de tout attachement idolâtre à la création et aux choses périssables de ce monde ? Persévérez-vous dans l’attente consciente du second avènement de Christ ? Si oui, alors reconnaissez que Yeshoua, le Christ, est bien vivant et agissant en vous par la puissance du Souffle sacré qui vous a pénétrés. Si non, alors il y a lieu de vous demander si vous êtes vraiment dans l’espérance de l’adhérence. 6 En ce qui me concerne personnellement, quand je viendrai bientôt chez vous à Corinthe, j’espère que vous reconnaîtrez par le fruit que je porte, que je persévère encore dans l’espérance de l’adhérence à Christ Yeshoua. 7 Quant à vous, nous supplions Elohîms de vous préserver toujours de toute identification à votre personnalité, car ceci vous impose d’obéir à l’ego pour votre perdition éternelle. Ce faisant, notre souci n’est pas de prouver à qui que ce soit, par votre parfaite obéissance au Souffle sacré, que nous sommes vraiment des serviteurs de Christ. Non, nous n’en avons pas besoin. Ce que nous désirons par-dessus tout pour vous, c’est que vous soyez toujours plus profondément pénétrés par le Souffle sacré afin de persévérer dans l’espérance de l’adhérence, quitte à ce que notre propre obéissance soit moins remarquée par les hommes. 8 En effet, le Souffle sacré qui est agissant en nous, ne peut pas rendre sa puissance disponible en nous pour que nous travaillions contre la pénétration de la conscience de la Vérité dans l’humanité. Au contraire, par la puissance du Souffle sacré qui nous a pénétrés, nous ne pouvons travailler que pour rendre témoignage à la Vérité. 9 Ce qui fait que, si notre faiblesse supposée peut servir à vous rendre plus forts en rapport avec l’espérance de l’adhérence, alors nous ne pouvons que nous en réjouir. Et mieux qu’être forts, ce que nous demandons à YHWH dans nos prières pour vous, c’est que vous soyez parfaitement conduits par le Souffle sacré pour lui être agréables en accomplissant les bonnes œuvres qu’il a préparées pour vous avant la création de l’univers. 10 Mes frères et sœurs dans l’espérance, je vous écris toutes ces choses pendant que je suis encore loin de vous pour ne pas avoir besoin de me montrer audacieux et sévère quand je serai parmi vous. En effet, le Seigneur m’a donné l’autorité pour édifier les âmes dans l’espérance de l’adhérence, et non pour les endurcir dans la rébellion contre le Souffle sacré. 11 Voici mes dernières recommandations pour clôturer cette lettre. Soyez dans la joie. Travaillez à votre perfectionnement dans l’obéissance au Souffle sacré. Encouragez-vous les uns les autres. Ayez les mêmes sentiments qui étaient en Yeshoua sur la terre. Vivez dans la paix qui surpasse tout ce que l’intellect humain peut comprendre; et l’Elohîms d’amour et de paix vous soutiendra en toutes choses. 12 Saluez-vous les uns les autres en vous embrassant comme des frères et des sœurs. Tous les frères et sœurs dans l’espérance, qui sont avec moi, vous saluent. 13 Que la grâce du Seigneur Yeshoua, le Christ, et l’amour de YHWH vous remplissent tous dans la présence du Souffle sacré qui nous fait UN en conscience!

 

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 17 juillet 2016. Filed under Bible, Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.