À la découverte de la frontière entre le Royaume de YHWH et le royaume de Satan

Plusieurs humains en parlent, beaucoup espèrent lui appartenir, et pourtant très peu savent de quoi il s’agit : le Royaume de YHWH Adonaï. Or délimiter le Royaume de YHWH Adonaï par l’identification de sa frontière, c’est, de facto, distinguer le royaume de Satan, encore appelé le monde. Il va sans dire que la reconnaissance de cette frontière par les hommes est appelée de tous Ses vœux par le Créateur du Cosmos, YHWH Adonaï, en vue de leur adoption pour leur salut, tandis que Satan, lui, préfère garder cette information énigmatique, de peur de voir les humains franchir cette frontière pour lui échapper éternellement. Et pourtant, sans vouloir trop longtemps entretenir le suspense du lecteur, nous déclarons solennellement que la frontière entre le Royaume de YHWH et le royaume de Satan c’est … l’ego !

La structure interne de l’homme

L’être humain est un esprit qui a une âme et qui demeure dans un corps.

L’esprit (le souffle) c’est l’entité immatérielle garante de la vitalité énergétique du corps et qui est faite à l’image de YHWH dans sa structure identitaire. L’esprit est par conséquent appelé à manifester les vertus de YHWH comme Yeshoua Ha Mashiah en a fait la démonstration par ceci qu’il est pénétré par le Souffle sacré de YHWH.

L’esprit se compose de l’Intuition, de la Conscience et de la Communion. L’Intuition est la porte d’entrée des informations (énergies) des autres esprits (YHWH, Yeshoua, Souffle sacré, Satan, démons, Conscience Cosmique, etc.) vers l’esprit de l’homme. L’information (énergie) spirituelle reçue comme un don par l’Intuition peut être approuvée ou rejetée par la Conscience en fonction des critères de validation des informations spirituelles contenus dans la mémoire spirituelle de l’homme. En cas d’approbation de l’information par la Conscience, la Communion renvoie des actions de grâce à l’esprit qui a fait don de ses vertus (Souffle sacré) ou de ses vices (Conscience Cosmique).

L’information approuvée par la Conscience de l’homme est soumise à la validation de l’ego puis elle est reçue dans l’âme qui est constituée de l’intellect, de la volonté et des émotions. L’information est présentée à l’intellect de l’homme par son ego pour analyse, traitement et transformation en ordre d’exécution que doit au préalable avoir approuvé la volonté. Selon la nature de l’information traitée, le corps va exécuter l’instruction par ses organes de sens et ses membres en manifestant les émotions conséquentes. L’âme est aussi appelée Conscience de soi.

Comprendre la fonction de l’ego

ego...Avant la séparation (la mort) de l’homme Adam d’avec le Créateur YHWH, son âme était comme inhibée par l’obéissance à YHWH et son ego était quasiment inexistant. YHWH conduisait l’homme par la fusion consentante de son esprit avec le Souffle sacré pour le conserver en communion avec la Réalité, la Vérité et la Vie qu’est YHWH. Dès lors que Satan réussit à induire l’homme en erreur en lui inspirant une existence indépendante de YHWH, l’esprit de l’homme perdit la communion avec le Souffle vivifiant de YHWH et sa mort fut la conséquence fatale au point où l’homme psychique ne sait même pas qu’il a un esprit qu’il confond à son âme qui, elle, se trouva obligée de prendre la relève de la gouvernance de l’homme en lieu et place de l’esprit.

Ainsi naquirent en l’âme deux sentiments nouveaux : la PEUR et l’ORGUEIL. La peur de mourir et l’orgueil qui incite l’homme à s’entêter à mener une existence en dehors de son Créateur.

Par définition, la raison d’être et le but recherché de l’ego est de tout recentrer sur lui, notre personnalité, notre MOI. Avec tout un panel de nuances complexes, rien donc ne peut être évalué en-dehors des répercussions possibles sur « MOI ». Qu’est-ce que (MOI) JE gagne, perds ou risque sur le plan matériel, psychique ou physiologique dans ce que j’initie, entreprends ou ce qui m’est imposé ? C’est la parfaite absence d’écoute, absence à l’autre.

Le discours de l’ego est fortement empreint de « MOI, JE, MON, MA, MES etc. » À l’ego toute la gloire, l’honneur et la majesté donc ! Ainsi vu, l’ego se prend pour Dieu pour l’individu et il veut s’imposer à son prochain. La séduction de la religion tient à ce que la religion a donné à ses captifs de s’adonner à des activités aux apparences spirituelles en faisant fi de toute connexion (fusion / possession / union / mariage) avec l’Esprit que le religieux croit adorer (obéir) parce qu’il est demeuré dans la fusion congénitale et originelle avec l’ego qui s’oppose au retour de l’homme à la Vie par la connexion à l’Esprit de Vie.

En effet, l’homme était déjà mort spirituellement depuis sa rébellion et il ne voulait pas mourir dans son corps. YHWH lui ayant tourné le dos, l’homme, abandonné à lui-même, devait se construire une protection mentale au travers de ses expériences quotidiennes. Faute de l’apprentissage par le Souffle sacré, l’homme devait dorénavant apprendre par l’expérience et tirer leçon des erreurs commises, conserver la quintessence de ses enseignements dans son ego pour en tenir rigoureusement compte en vue de se préserver de la mort psychique et physiologique. La peur de la mort gouvernait à toutes les entreprises de l’homme. Et Satan exacerbait cette peur pour se présenter en protecteur de l’homme qu’il conservait ainsi loin du salut de YHWH en Yeshoua. « Les gens étaient comme des esclaves pendant toute leur vie, parce qu’ils avaient peur de la mort. En mourant, Yeshoua les a libérés. » (Hébreux 2:15)

L’ego est dès lors comme une muraille psychique qui se veut protectrice de l’homme contre tout ce que l’ego considère comme une menace contre l’existence psychique et physiologique de l’homme. Quand l’ego croit avoir identifié une menace, il renvoie une alerte sous la forme de la peur. La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace. En d’autres termes, la peur est la capacité de reconnaître le danger et de le fuir ou de le combattre. Plus donc l’environnement d’existence de l’homme est fait de menaces, plus l’ego sera grand pour inviter l’homme à prévenir le manquement matériel, la solitude, le rejet, l’humiliation, la servitude, la mort, etc. par l’exécution de ses programmes appelés cupidité, envie, convoitise, insatisfaction, susceptibilité, culpabilité, sentiment d’infériorité, générosité par compensation, agressivité, vexation, jalousie, rancune, haine, comparaison, division, rivalité, besoin de contrôle, vanité, justice de la morale ou de la loi, victimisation ou vampirisme, déni, tyrannie, autodestruction, ego spirituel, etc.

 

[Écouter la Video : https://www.youtube.com/watch?v=AQGfAquJQtM]

Il est urgent de savoir que l’ego est la garantie de la perdition temporelle et éternelle de l’être psychique parce qu’il le prévient de se marier à ce qu’il considère comme un rival incontrôlable : l’Esprit (Yeshoua). L’ego prend l’Esprit (Yeshoua) pour la menace ultime contre son existence. L’ego a de la haine pour YHWH et la Torah dont il préfère substituer le culte par un activisme religieux stérile et diabolique. A moins donc de le mettre à mort, à moins de le clouer à la croix, à moins de le dompter, l’être ne peut pas accéder à la connexion spirituelle avec Yeshoua en vue de sa transformation instantanée en être spirituel, manifestant les vertus de Yeshoua. Un tel homme, trop souvent prédicateur de l’évangile, affirme sans gêne aucune, que les vertus de Yeshoua ne lui sont pas accessibles. Et dire qu’il a raison parce qu’il avoue ainsi ne pas être marié à Yeshoua, donc, forcément, il est marié à Satan en dépit de ses titres ecclésiastiques.

L’ego et la corruption sémantique

JEAN 16:8 « Et quand le Souffle sacré de YHWH viendra, il montrera au monde qu’il se trompe au sujet du péché, au sujet de ce qui est juste et au sujet du jugement. »

La corruption sémantique, consécutive à la perte de la communion avec l’Intelligence créatrice, a conduit l’ego à se construire un monde dans lequel il se prend pour Dieu et impose à l’homme de fausses définitions des concepts et des termes, complètement aux antipodes des définitions de YHWH. C’est en cela que tient la Corruption sémantique. « Il y a une grande distance entre mes façons de faire et les vôtres, entre mes pensées et vos pensées. Elle est aussi grande que la distance entre le ciel et la terre. » Dit le Créateur YHWH dans Esaïe 55:9. L’homme ne peut plus communiquer avec Son Créateur parce qu’il utilise les mêmes mots que le Créateur tout en leur donnant un signifié inspiré de la Conscience Cosmique (armée de démons, Satan).

Aussi, Yeshoua devait-il se résoudre à parler aux hommes par des comparaisons (paraboles) dans l’espoir de se faire comprendre. Et pourtant, même au moment pour Yeshoua de quitter ses disciples dans la dimension de l’espace-temps, Il savait que les hommes se trompent encore jusqu’à nos jours au sujet du péché, au sujet de ce qui est juste et au sujet du jugement parce que l’ego leur a donné une intelligence diabolique qui s’exprime dans la Corruption Sémantique. C’est ainsi qu’il conduit les hommes déjà morts à s’engager dans un faux combat contre une fausse mort, entendue comme le retrait définitif de l’esprit et de l’âme de la carapace corporelle qui est inéluctablement appelée à retourner à la poussière.

Définition du péché, de ce qui est juste et du jugement

LE PÉCHÉ c’est la Conscience Cosmique (Satan) qui impose à l’homme de se laisser conduire par son ego.

LES PÉCHÉS sont les pensées, paroles et actes qui sont consciemment ou inconsciemment imposés à l’homme par la Conscience Cosmique et qui se distinguent tous par le déni des desseins de YHWH pour l’homme et la création toute entière.

LA MORT c’est le fait de demeurer consciemment ou inconsciemment sous le joug de l’ego qui est entretenu par la Conscience Cosmique pour conserver l’homme dans la perdition temporelle et éternelle.

LE SALUT c’est le fait pour l’homme de comprendre son état de mort par la soumission à l’ego et d’invoquer le Souffle sacré de YHWH pour l’aider à sortir de la servitude de l’ego.

ÊTRE JUSTE c’est croire en la victoire de l’esprit de l’homme sur l’ego par la seule aide du Souffle sacré de YHWH dont la libération a été rendue possible par le sacrifice de Yeshoua Ha Mashiah. Celui qui est juste a accepté consciemment de payer le prix (mourir à son ego, mourir au monde) d’être pénétré par le Souffle de YHWH en vue de son affranchissement progressif de la servitude de l’ego.

LE JUGEMENT c’est la séparation des êtres humains en deux groupes : les justes qui sont appelés à appartenir au Royaume éternel de Yeshoua Ha Mashiah sur la terre, et les injustes qui sont destinés à en être éloignés à jamais et pour les siècles et des siècles.

La frontière entre le Royaume de YHWH et le royaume de Satan

Par opposition à l’homme spirituel en Yeshoua, l’être psychique (le mouton) est cet être qui est gouverné dans son vécu par son ego (son Dieu véritable) quand bien même il prétendrait le contraire dans ses écrits et ses discours. Disons, pour être complets, que les êtres spirituels en Satan sont la minorité de personnes qui gouvernent le monde actuellement (les loups) parce qu’ils sont ses haut-prêtres du fait de leur collaboration consciente avec la Conscience Cosmique. La meilleure manière de se faire l’ami, l’ennemi, le modèle, le dirigeant, le conjoint, le gourou, le pasteur, le conseiller, etc. de l’être psychique c’est de jouer avec (manipuler) son ego dans un escient qui le caresse dans le sens du poil ou pas.

Il est donc urgent de savoir reconnaître la manifestation de l’ego en soi et en autrui, savoir écouter l’ego pour décider de ce qu’on en fait.

Fort de ces connaissances, Satan, l’adversaire du salut de l’homme par la connexion de son esprit à l’Esprit de Vie, s’active à conserver l’humain sous le joug de l’ego tout en lui donnant un faux sentiment de spiritualité (intellectuelle ou religieuse) et une illusion de salut, en attendant la grande désillusion du dernier jour où il s’entendra dire par le juste Juge : « Je ne t’ai jamais connu (épousé / pénétré / conduit), ton ego ne me l’avait pas permis, tu n’as jamais été marié à moi. » (Matthieu 7:21-23)

Loin d’être géographique, la frontière entre le Royaume de YHWH et le royaume de Satan est dans l’identité de leurs citoyens : les hommes spirituels en Yeshoua sont du côté de YHWH et les autres du côté de Satan, l’ego en faisant foi en guise de sceau de la perdition qui demeure avec l’esprit quand il sort du corps au moment de rendre l’âme.

Quant à vous, hommes spirituels en Yeshoua, considérez donc cette exhortation de l’apôtre Paul qui dit « N’attristez pas le Souffle sacré de YHWH, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. » (Éphésiens 4:30)

Guy Olinga

Print Friendly, PDF & Email
Posted by on 19 août 2015. Filed under Vie Enseignements. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.